J’aurai voulu vous dire…

Ce soir c’était une réunion importante au travail. Rappel : je travaille comme éducateur accompagnant un groupe d’enfant dans une école primaire. J’avais préparé un texte mais hélas je n’ai pas pu le lire comme prévu faute de temps. Alors vu que ça me rend triste de ne pas l’avoir partagé pendant cette réunion institutionnelle, je le copie-colle ici.

Trois ans après notre arrivée à l’école, nous nous sentons plus que jamais non pas seulement bien accueillis mais totalement intégrés comme n’importe quelle autre classe de l’école. Les contacts amicaux et très constructifs que nous entretenons avec l’équipe des enseignants de et avec les animatrices/animateurs pour les temps du midi, nous poussent à nous investir toujours plus dans la vie de l’école.

Cela passe par une participation active à tous les temps forts qui rythment l’année comme les deux expositions de la grande lessive, les ateliers de Noël, le grand carnaval de l’école et bien sûr le grand spectacle de fin d’année où notre groupe présente un numéro devant les autres classes. Nous pouvons aussi évoquer les sorties avec d’autres classes (visites au musée etc.).

La mise en place de la scolarité partagée qui va s’intensifier dès la prochaine rentrée est également un indicateur très parlant de l’ouverture bienveillante de l’école, de la générosité et de la bonne volonté des enseignantes enseignants qui acceptent d’ouvrir leurs classes aux enfants et aux éducateurs qui les accompagnent pour ces séances qui tout en permettant aux enfants que nous accompagnons de tester leurs capacités dans un nouveau cadre de travail, permettent aux autres enfants de faire évoluer leurs représentations sur le handicap de façon très positive.

Au-delà de toutes ces choses posées et institutionnalisées, je voudrais dire que le succès de l’intégration des deux dispositifs de l’Espérel repose aussi dans les petites choses du quotidien. La compréhension et la tolérance des adultes et des enfants face aux difficultés parfois troublantes et bruyantes des enfants que nous accompagnons, les petits gestes de soutien apportés chaque jour et de façon générale la bienveillance dont nous faisons l’objet, sont pour nous source d’un grand soutien dans notre travail. Alors au terme de ce petit discours, Madame B, j’aimerai vous remercier vous et le reste de l’équipe, au nom de toute l’équipe de l’établissement qui m’emploie pour tout ce que vous nous avez apporté depuis notre arrivée dans cette école.

Je pense chaque mot que j’ai écrit, j’adore cette école située dans un quartier sensible au bon sens du terme vu que tout le monde enfant comme adulte est sensible à la différence et aux difficultés des enfants que nous accompagnons et acceptent de jouer le jeu d’un vrai vivre ensemble sans concession. Merci ! 😎

2 réactions sur “J’aurai voulu vous dire…

  1. Salut Laurent !
    Ca n’a pas la même tonalité que ce que tu postais il y a quelques temps concernant l’évolution de ton job !
    Je préfère te lire comme ça ! 😏
    Rémy.

    J'aime

    • Merci d’être passé Rémy. Hélas l’évolution de mon travail et fa fin probable de mon métier d’éducateur en établissement sont une chose qui existe bien, le fait que l’on soit heureux dans cette école n’y change hélas rien… 😦

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s