Flagrants délires

La semaine a bien commencé. Cela peut sembler anodin mais hier soir en rentrant chez moi ma mère avait préparé le repas du soir, chose qu’elle n’avait pas fait depuis plus de six mois. Bon ce n’étaient que des trucs à passer au four mais elle a lu la notice et a bien préparé tout ça.

Bref, ma mère va mieux, je me sens plus serein et du coup je suis parti dans plusieurs délires qui ont en commun la musique qui prend de plus en plus de place dans ma vie.

La première chose un peu folle a été d’acheter tout à l’heure une troisième basse (photo ci dessus) uniquement pour la laisser au travail (dans le placard de ma salle dans l’école primaire) pour faire mes exercices tous les jours. Car oui, c’est débile d’acheter cette basse bas de gamme alors que j’ai investi dans une basse de haute qualité mais mes 20 minutes de pause quotidienne au boulot sont plus que ce que je peux dégager en temps personnels les soirs et le weekend. En plus de ça cet instrument me sera utile pour transmettre mon amour de cet instrument aux enfants musiciens du groupe. Bon, cet achat n’était pas vraiment prévu, à la base je devais juste acheter des médiators (les trucs en plastique pour gratter les cordes) et j’ai découvert que c’était mon luthier qui était devenu le nouveau vendeur du magasin ! Du coup en achetant chez lui j’ai une double garantie: bon conseil et service après vente. L’instrument n’est pas exceptionnel, à vrai dire il sonne un peu trop crade, une vrai casserole comparé à ma chère Fuyubi Chan ! Mais pour faire l’andouille au boulot ça sera très bien. Son nom ? Aka Chan ! Un jeu de mot japonais, aka veut dire à la fois « bébé » et « rouge » oui je me la raconte… :mrgreen:

La seconde chose va se dérouler demain matin, les enfants musiciens sont enfin prêts pour jouer la chanson que j’ai écrite pour eux parole et musique. Je devais être seul avec un jeune collègue que j’allais mettre à la batterie mais voilà que grâce au virus (oui j’ai bien écrit grâce au virus) l’animation à laquelle ma collègue devait participer hier est annulée et du coup elle sera avec moi demain. Je vais donc pouvoir chanter avec elle et notre classe entière notre chanson et je l’espère l’enregistrer en vidéo pour la mettre sur le DVD du spectacle de Noël qui cette année encore sera virtuel (et là j’écris faute au virus). Bref demain matin ça risque d’être un gros délire !!! :mrgreen: :mrgreen:

Et là on arrive à mon troisième délire qui lui va se dérouler demain en fin d’après midi et peut-être jusque tard en soirée. Demain c’est scène ouverte au pub du village, je vais donc chanter la chanson que j’ai écrite pour les gosses mais avec des paroles adultes qui évoquent les bagarres et règlements de compte en cour de récré. Les copines et copains du pub avait bien aimé quand je l’ai faite en mode brouillon avec deux trois litres de bière dans le bide, alors en propre avec un prof de batterie qui va m’accompagner ça risque d’être très sympa. Mais je vais aller encore plus loin dans la folie avec ma nouvelle chanson que j’ai écrite là encore à la base pour les gamins mais qui en fait est à l’inverse de la première une chanson que j’ai écrite pour un public adulte. Le thème qui m’est venu pour cette autre chanson punk c’est mon ressenti face aux changements négatifs que je vis dans mon village. Si la première chanson se nomme « A la récré » et peut faire croire que le thème est léger et enfantin (alors que ce n’est pas le cas pour sa version adulte), ma seconde création est elle très noire négative voire insultante ! Bref très punk ! Je me permet même de vanner le tenancier du pub ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Mais voilà, mis à part mon achat impulsif, les deux autres délires sont prévus mais ne sont pas sûrs d’être menés à bien. Cela va dépendre des deux enfants de mon groupe que je fais travailler très dur, du collègue batteur, de ma collègue qui chante dans un groupe et a une très belle voix, du reste du groupe…. Quant à mon petit spectacle au pub, je vais devoir attendre que l’on me laisse monter sur scène et peut-être présenter mon texte au gérant du pub histoire de ne pas risquer de choquer les gens.

Par contre si par miracle tout se déroule de façon plus au moins satisfaisante, comptez sur moi pour mettre ces souvenirs en photo pour la rubrique de samedi. Bon, dites moi « merde » pour demain ! 😀

6 réactions sur “Flagrants délires

  1. Histoire de te vanner ( selon ton expression ) et en toute amitié 🙂
    Basse number free ……. et tu te plaints que le film coute cher pour tester ton Koni et ses merveilleux Hexanon ……
    Pas taper … je connais la sortie ! 😀

    J’aime

    • Ce n’est pas une question d’argent, j’ai peu de moyens mais je fais toujours ce qu’il faut pour atteindre mes objectifs. Non c’est plus une question de « foi » cela fait trois fois que je teste ce boitier avec du film frais sur trépied et je n’ai que des images floues. Vu la rareté et la qualité des hexanons la solution serait de racheter un koni omega boitier nu mais les prix sont devenus fous et ces boitiers sont rincés, alors vu qu’à las base le couplage entre le télémètre et les objectif est faible, si la pastille n’a plus de contraste on oublie la mise au point précise et confortable… Ah si j’étais un bricoleur avec un cerveau bien câblé… Bon et puis le Mamiya Rb c’est tout de même bien pratique pour le 6×7 voire 6×8… :mrgreen:

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s