Holyday # 34 : Gloires passées

Je suis donc toujours en train de trier et de jeter mes cours de la fac de droit et de mon Diplôme d’État d’éducateur spécialisé. Je passe des heures à trier avec d’un coté les pochettes en plastique, de l’autre les papiers et enfin les classeurs et intercalaires dans la poubelle carton.

Je m’abandonnais donc à ma tâche avec une monotonie mécanique en contemplant ce grand carton qui était encore à moitié plein (lorsque j’ai commencé, il débordait) lorsque mon regard a été attiré par une chemise bien épaisse sans indications dessus.

Je l’ai donc ouverte pensant tout balancer ce qui était dedans mais c’est l’inverse qui s’est produit, ce qui était dedans m’a balancé au sol. 😆

De gauche à droite, les paroles de ma première chanson écrite pour les gosses, au centre la lettre de DEFI jeunes de 1998 qui m’annonçait que mon projet de voyage humanitaire au Liban avait été accepté, un chèque de 17 000 francs accompagnait la missive. Au dessus une carte d’anniversaire de 2020 pleine d’amour des enfants avec ce petit mot de la petite Alexandra, ma bassiste de l’époque à qui j’avais appris à jouer le fameux riff de basse de la chanson Seven Nation Army par les White Stripes et enfin sur la droite une note de 15,5 en droit pénal ! (Un miracle à l’époque).

Le dessin de Titeuf impossible de me rappeler qui me l’avait donné… Mais bon qu’importe, ça et d’autres choses que je ne peux montrer sur cet espace public on été bien plus qu’une vague de souvenirs. Ces vestiges de mes petits succès passés me font entrevoir qu’au fond même si je devais mourir bientôt, j’aurai tout de même réalisé pas mal de choses dans ma vie. Je pense donc que je peux être fier d’avoir voyagé autant, d’avoir organisé un voyage humanitaire au Liban, puis d’avoir fait mon droit, d’avoir réussi à devenir éducateur spécialisé diplômé, d’avoir fait gagner une bourse pour l’achat d’ordinateurs pour les enfants à l’établissement qui m’accompagne, d’avoir développé plusieurs actions éducatives avec des supports novateurs comme l’ordinateur, puis la photo et à présent la musique, d’avoir composé la musique et les paroles d’une chanson que les enfants adorent jouer et chanter… Bon d’accord, je ne suis pas fier de ne pas réussir à me souvenir de l’enfant qui a fait le dessin, mais en dépit de ce bémol, jusqu’ici mon parcours n’est pas si mal, non ? :mrgreen:

4 réactions sur “Holyday # 34 : Gloires passées

  1. Ah bien dit donc , ca roule bien , ca fait plaisir 😉
    Quand je te disais que la fatigue qui entraine une petite déprime , empêche de réfléchir et fait dire des conneries 😊
    Je garde en mémoire cette page du 16/08/22 pour te la resservir le jour ou tu te sentiras fini à 48 ans 😂

    J’aime

    • Alors là non, si je commence à lire tout ce que j’ai écrit je pense que je vais finir par penser que je suis bipolaire. Le truc c’est que j’ai fait mon travail de deuil de ma vie présente mais en prenant de l’avance… 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s