Un sketch avec une conclusion bien sentie…

Hier en Allemagne l’escalade du conflit contre les opposant au passe sanitaire a fait une première victime, un jeune vendeur de 20 ans dans une station service abattu d’une balle en pleine tête par un client qui refusait de porter le masque. Détails ici.

Alors on arrête le délire, on respire, on prend du recul et on regarde des sketchs rigolos sur la question !

La race humaine est vraiment à bout de course…

Rions « de » « avec »(Rayer la mention inutile) Martine

En 1954 Casterman publiait un album jeunesse écrit et illustré par deux Belges Marcel Marlier et Gilbert Delahaye. Le premier titre « Martine à la ferme » plante le décors, celui du quotidien d’une gamine bourgeoise qui vit des non aventures d’une banalité sans nom…

Mais bon, à l’époque les mentalités très BCBG font que le succès est immédiat auprès des jeunes filles de bonne famille. Le titre décolle et l’éditeur Casterman va continuer de publier plus de 60 albums Martine jusqu’à la mort de Marcel Marlier l’illustrateur de la série à l’age de 80 ans.

Dans les années 80 avec l’évolution des mentalités on commence à souligner avec raison le coté sexiste et bourgeois de cette série.

Plus tard en 2007 une personne sous le pseudo de Tremechan diffuse des détournements, parfois d’un goût plus que douteux, des couvertures des albums de Martine sur les réseaux sociaux. Ce qui était une petite blague devient une vraie mode permettant d’offrir un exutoire à toute ces violences symboliques accumulées en soixante ans de lecture des livres Martine.

La même année un site Internet est mis en place pour créer ses propres détournement de couverture de Martine. Le site est fermé par Casterman qui fait valoir ses droits de propriété intellectuelle sur les personnages de la saga Martine mais quelques années plus tard le site refait son apparition sur free.

Alors pourquoi raconter tout ça ?

Et bien parce que je prépare un florilège de couvertures décalées pour une collègue de travail et amie et du coup en retrouvant le site pour générer ses couvertures d’album de Martine, je me suis amusé comme un petit fou en riant très fort.

Alors si jamais vous voulez essayer le lien est ici.

Un mix inattendu entre « idols » et pédagogie

En 2021, le groupe japonais « Atarashii Gakko! », une formation fabriquée par une boite de production (des « idols »), devenait célèbre dans le monde entier. (Bon OK, dans le monde entier chez les otakus de mon genre :mrgreen: )avec leur titre phare « Nainainai ».

Je connais ce groupe depuis quelques années pour un de leur clip déjanté en apparence mais très intéressant sur le fond et voici qu’en fouillant un peu sur leur chaine je découvre que ce groupe de filles a lancé une mini série « Seishu Academy » qui apprend pas mal de choses vraies et pas trop exagérées sur la réalité du quotidien au Japon. 🙂

Je partage donc avec vous un des épisodes qui est de plus de saison avec la rentrée et la reprise des cantines; la façon intelligente et saine dont on nourrit les élèves au Japon. Tout n’est pas idéal dans ce pays, bien loin de là mais sur cet aspect je pense qu’ils sont très en avance sur nous 😎

Qui se souvient de Mr T ?

Mr T (de son vrai nom Lawrence Tureaud) est plus connu en France pour son rôle de Barracuda, le célébrissime monsieur muscles de l’agence tout risque, une série que j’ai beaucoup regardé en étant jeune.

Chose peu connue, à la même période, Mr T jouait dans des vidéos éducatives diffusées dans les collèges et lycée américains.

La vidéo d’aujourd’hui a pour but de prendre de la distance avec tout cela par le rire. Depuis que j’ai trouvé cette pépite auto-parodique, je me la repasse chaque semaine et je rigole toujours autant. 😆

Le visage caché des pokemon

Une fois de plus je précise : Pas de « s » à Pokemon c’est l’usage chez les fans.

Et oui à bientôt 49 ans, je suis toujours fan de ces bestioles avec lesquelles j’ai passé tant de mes années de jeune adulte…

Alors aujourd’hui je vous propose de découvrir ce qui se cache au niveau historique, sémantique et symbolique derrière cette franchise qui n’en reste pas moins, et je suis le premier à l’admettre une machine à fric.

Voici donc un documentaire très complet sur Lucario un de mes Pokemon préféré.

Essayez de ne pas zapper tout de suite, allez au moins à 5 minutes et vous allez découvrir des choses bien plus complexes qu’un dessin animé pour gosses.

L’Australie, un pays fait pour moi !

Un type se réveille un matin et se demande si il peut sauter à la corde assez vite pour bloquer la pluie. Pour répondre à cette énigme qu’il s’est posé à lui-même, le voici qui enchaine calculs, expériences et prototypes tout en nous faisant bien rire. Je suis un grand fan de cette chaine déjà présentée ici mais bon un rappel ne fait jamais de mal et là je ne parle pas de vaccins ! 😆

Un « must have »

Aujourd’hui je vous présente (enfin si vous ne le connaissez pas encore) un petit programme qui nous veut du bien. Il s’agit de F.lux un logiciel minuscule gratuit et sans saletés qui fait varier l’éclairage de votre écran selon le moment de la journée pour épargner vos mirettes. Il comprend aussi des fonctions de réglage des couleurs peut-être pas du niveau d’une calibration mais bon je n’ai pas encore le temps de tester. Il fait faire quelques réglages au niveau de l’installation et je ne pense pas qu’une version française soit prévue mais bon si ça vous intéresse, le lien est au dessus.

Mon prochain achat

Dans quelques semaines je vais retrouver mon petit univers de travail et je vais lancer de nouvelles choses dont notamment un autre projet musical qui cette fois va prendre la forme d’une chanson que j’ai écrite et composée pour que les enfants puissent la chanter et pour deux voire trois d’entre eux la jouer avec les instruments. Je n’en dirai pas plus car je vais écrire une version « adulte » de la chanson et m’amuser à l’enregistrer pour la partager.

Mais que cela soit pour mes projets au travail ou pour mon plaisir personnel, le fait de ne pas avoir de batteur et de ne rien connaitre à cet instrument est un réel désavantage, un manque permanent.

C’est donc pour cela que je vais tenter d’acheter un petit bijou de technologie qui répond parfaitement à mes besoins. Il va sans dire que je vais encore devoir vendre du matériel pour y arriver mais les bénéfices en terme de nouvelles possibilités, de renforcement de mes apprentissages et tout simplement de plaisir compenseront plus que généreusement la perte de matériel que je n’utilise pas. 😎