Les limites de Google

Voici une youtubeuse qui a défrayé la chronique il y a quelques temps et qui continue de faire un travail aussi drôle qu’inspiré. Sa démarche est simple, elle prend une chanson célèbre, la passe dans un autre langue en utilisant google translate et la récupère en anglais pour la chanter telle qu’elle a été transformée. Le texte devient surprenant  ou ouvertement loufoque. Cela montre bien les limites de ce genre de système et a le mérite de me faire rire aux larmes.

Un exemple bien de chez nous :

Du rab de rite ? ^_^

Tous les 1er janvier après la messe pour la paix, le curé invite la quinzaine de paroissien à la cure pour passer boire un coup. Du coup ce n’est pas tant la messe de la paix mais surtout la messe de l’apéro. 😆

Cette année François n’était pas là pour la chanson rituelle alors j’ai pris celle de l’année dernière. Bien oui, une séquence tournée comme dans « strip tease » (ancienne émission de France 3)  c’est une découverte du mercredi, non ? :mrgreen:

Voilà, j’avais juste envie de partager ce petit moment de convivialité… 😎

Un autre genre de calendrier de l’avent

La chaine bête régressive mais marrante, Bad News, a lancé un projet ambitieux, à 8H00 pendant chaque jour de l’avent, ces trublions racontent une nouvelle insolite et trash. C’est peut-être pas très malin de rire du malheur des autres même lorsqu’il est mérité, mais c’est bientôt Noël alors je défoule mes frustrations comme je peux. 👿