S.O.S Oiseaux : le site de la L.P.O

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) est une association française de protection de l’environnement, reconnue d’utilité publique, qui agit pour la biodiversité par la connaissance et la protection des espèces d’oiseaux.


La LPO gère 7 centres de soins en France et dispose de très nombreuses antennes locales, il y en a surement une près de chez vous.


Après ce qui m’est arrivé lundi et hier, je me devais de parler de cette association et de son site Internet très bien fait (pour le lien cliquer ici) qui propose de télécharger un PDF bien utile quand comme moi on tente de venir en aide aux emplumés. Spoiler alert : il fallait laisser l’oisillon tombé du nid près de sa mère, c’est ce que j’avais fini par comprendre…

Une parodie pas si drôle mais…

Ce mois-ci ces 4 dames ont chanté cette parodie du très célèbre Bohemian Rhapsody de Queen en changeant les paroles pour évoquer les troubles de la ménopause.

le résultat est plutôt moyen mais le pire c’est que je me dis que cette parodie n’a pas pour but de faire rire mais bien de communiquer sur cette question voire de faire peur aux jeunes filles qui n’envisagent pas du tout cette période de leurs vies.

« So you think that your fountain of youth won’t run dry »…. Tout est dit ! Mais fallait-il vraiment utiliser cette chanson cultissime pour faire cette parodie ? Je me le demande… 🙄

Hiatus Kaiyote

C’est la honte, je ne découvre ce groupe qu’aujourd’hui ! Pourtant ce son ce groove et cette voix tout ça c’est fait pour moi. Je pense qu’en vieillissant et sous l’influence de mes cours de musique je vais de plus en plus m’ouvrir au jazz, enfin je devrais dire aux jazz ! Le genre de musique qui me fait chiller comme pas possible. Désolé pour cet anglicisme non officiel mais je ne peux pas trouver d’équivalent en français. 😆

Meet Tim Rowett !

Tim Rowett est un londonien qui après une vie passée dans l’événementiel pour les enfants a fini par prendre sa retraite. Pendant toutes ces années Tim avait un hobby un peu particulier, il aimait collectionner les jouets, mais pas les jouets en plastique vendus avec des dessins animés ou des films à grand renfort de publicité, mais des jouets éducatifs avec un système de fonctionnement reposant sur un principe physique spectaculaire ou juste intéressant mais toujours instructif. Bref, le genre de jouets qui suscitent la curiosité des enfants les aidant à développer leurs intellects.

C’est ainsi que petit à petit, Tim s’est mis à collectionner des milliers de ces jouets, en fait plus de 20000, rangés dans des valises posées sur des étagères dans les couloirs de son appartement londonien.

Ces jouets fascinants, anciens et il faut le dire oubliés, sont pour Tim des jouets « morts » et cela le rendait plutôt triste.

Arrivé à la retraite et s’ennuyant un peu, Tim eu alors l’idée de monter une chaine You Tube avec l’aide de professionnels du cinéma eux aussi à la retraite. C’est ainsi que sa chaine nommée « grand illusions » où Tim montre ses jouets pour les faire revivre, démarra et devint très vite tendance.

Je vous conseille de regarder une de ses vidéos en vous imaginant qu’il s’agit d’un grand père facétieux qui désire étonner, émerveiller et apprendre des choses à ses petits enfants, vous verrez, vous retrouverez vous-même des petits bouts de votre âme d’enfant.

Ces temps-ci Tim fait une vidéo par jour avec un set up plus cheap que d’habitude c’est peut-être lié au COVID (oui maintenant que le petit Robert a tranché on peut dire le COVID). Son émission quotidienne repose toujours sur le même modèle qui est marqué par une thématique centrale. Par exemple « Aujourd’hui découvrons les jouets qui ressemblent à des poissons ». La vidéo exemple intégrée dans mon article est une émission spéciale papillons.

Tim a tant de valises à ouvrir et de jouets à montrer avec toujours la même joie enfantine qui fait chaud au cœur, que cette chaine risque d’exister, et ça je l’espère pour Tim, encore de nombreuses années !

David Castello-Lopes, un surdoué qui agace

David Castello-Lopes 39 ans est pour moi un vrai OVNI du PAF français et du You Tube game. Journaliste de profession, musicien à un niveau suffisant pour jouer de plusieurs instruments et pour maitriser l’art de la composition, linguiste émérite maitrisant aussi bien l’Italien , l’allemand que l’anglais et d’autres langues sans aucun accent, mais surtout humoriste provocateur et impertinent, bref n’en jetez plus ce personnage est un vrai génie qui a d’ailleurs son propre fan club.

A mes yeux les talents multiples de David Castello-Lopes, sont si variés et impressionnants qu’ils gomment les défauts que l’on pourrait lui reprocher dont en premier lieu son égocentrisme. Mais s’il est vrai qu’il se met toujours en image de façon appuyée, sa façon brute et répétitive de le faire me fait me demander si en fait il ne fait pas semblant d’être égocentrique pour s’amuser d’un travers qui n’est pas vraiment le sien.

En 2014 il réalise la mini série « depuis quand » sur canal plus où il aime faire découvrir des petites subtilités dans les choses du quotidien à commencer par leurs origines pour nous aider à percevoir la réalité avec plus de pixels (c’est sa formule et franchement je ne peux qu’y adhérer à 100%) En 2020 il réalise une autre mini série sur la Suisse qui sera présentée à la fois sur le RTSR (radio télévision suisse romande) et sur sa chaine You Tube. Et là entre le générique qui évoque d’emblée l’or des nazis et ses petites créations musicales dont certaines ont eu un énorme succès comme le morceau « je possède des thunes », je dois dire que j’ai dévoré tous les épisodes en espérant qu’il en arrive d’autres. Pour le reste je vous laisse découvrir le bonhomme. D’ailleurs si vous ne le connaissez pas encore, la vidéo sur Zürich constitue une bonne porte d’entrée. 😎

Tout sauf une bande de bêtas !

Ce soir je fais court, je vous laisse découvrir ou je l’espère redécouvrir le riche travail expérimental du Beta band, un groupe aujourd’hui dissout par la faute de leur propre label qui leur a réclamé 1,2 million de livres Sterling ! 😯 Steve Mason un des leader du groupe a même été obligé de travailler sur des chantiers pour épurer une partie de cette dette. Depuis il tente de reprendre bien que mal une carrière solo…

Tout cela est vraiment triste surtout lorsque l’on écoute cette chanson, une vraie chanson d’amour puisqu’elle ne se limite pas à dire que la fille est belle en la limitant à son simple physique ou sa façon de paraitre et de se vêtir, mais chante comme un mantra que la fille aimée est tout simplement formidable. 😀

Jeunes filles en fleurs prenez-en de la graine ! exigez d’être qualifiées de formidables car vous le valez bien et c’est sincère vu que ce n’est pas une marque de cosmétique qui vous le dit, mais un homme qui travaille entouré de femmes parfois manipulatrices et détestables mais globalement wonderful ! 😎

IC3PEAK, un cri qui vient de l’intérieur

Voici encore une coïncidence troublante, hier je parlais d’ordinateur portable et le groupe que je vais présenter aujourd’hui a aussi un lien avec les ordinateurs portables.

L’histoire commence à Moscou en 2012. lors de la rencontre entre Nastya Kreslina et Nikolay Kostylev tous deux étudiant à l’université d’état des sciences humaines de Russie. Ces deux personnes sont issues de familles de musiciens, (le père de Nicolay était chef d’orchestre et la mère de Nastya chanteuse d’opéra) et ont déjà des projets musicaux en cours chacun de leurs coté.

C’est en faisant plus ample connaissance et se rendant compte qu’ils fréquentent les mêmes personnes et ont les mêmes idées que Nastya et Nikolay décident de monter un groupe. Alors qu’ils cherchent un nom, ils voient un autocollant sur l’ordinateur portable de Nastya, un sticker publicitaire de la marque finlandaise Icepeak. Ils décident alors que ce nom à la fois froid et menaçant colle parfaitement à ce qu’ils veulent faire en musique et nomment leur groupe IC3peak car en remplaçant le « e » par un 3 ils évitent les procès pour utilisation d’une marque.

Nastya et Nikolay lassés des styles de musique populaires, décident alors de créer un style très particulier sur lequel on ne peut pas coller d’étiquette. Leur musique est très expérimentale et se situe entre musique électronique, witch house, trap, rock, métal, parfois même avec des incursions dans le hard bass. Par contre une chose ne varie pas, Nikolay compose la musique et Nastya écrit et chante les paroles.

Et ces paroles sont toutes sauf innocentes car ce groupe est une des rares formations musicales qui en Russie ose critiquer le régime autoritaire, la censure et toutes les choses qui viennent limiter les droits des russes. Leur façon de dénoncer les abus du pouvoir passe par des paroles simples de plus en plus claires et de plus en plus en russe et surtout par des clips pleins d’une violence graphique à la fois esthétique et terrifiante. Au fur et à mesure des albums, Icepeak élargit le propos en évoquant d’autres problèmes sociétaux russes comme la place des femmes, les violences familiales, l’alcoolisme, la drogue ou encore la militarisation de la société.

Leurs clips diffusés sur You Tube deviennent très vite populaires dans le monde entier, notamment en Amérique Latine et aux USA où le groupe va organiser deux tournées successives en 2015 et 2016. le groupe a aussi tourné en Europe et se préparait à refaire une tournée en 2020.

Au bout du cinquième album face à la popularité croissante de ce groupe subversif, la censure du régime commence à se mettre en place, les concert en Russie sont annulés et les tentatives d’intimidation commencent à se produire avec notamment une brève incarcération sans motif de Nastya et Nikolay pour empêcher un des concerts. Plusieurs salles sont aussi fermées et les financements deviennent de plus en plus durs à trouver ce qui pousse le duo à faire appel au financement participatif pour sortir leur troisième album.

Bien loin de se décourager, le duo qui se qualifie lui même de terroristes de l’audiovisuel, décide alors de devenir pleinement contestataire en se tournant vers le militantisme. Ils apparaissent donc par exemple dans un festival de protestation contre l’isolement de l’Internet Russe (le runet) ou encore le 30 Août 2019 en faisant un concert lors d’un rassemblement de 60 000 personnes pour le rétablissement d’un vrai droit de vote en Russie.

Pour ma part je suis tombé sur ce groupe par hasard et j’ai tout de suite aimé leur visuel sombre et tourmenté qui comme un écrin de velours noir vient mettre en valeur la superbe voix cristalline de Nastya. mes quelques notions de russe et mes recherches m’ont persuadé de suivre la carrière de ce duo atypique en espérant un jour pouvoir les voir sur scène.

Après cette longue introduction je vous présente donc non pas un mais trois clips de IC3PEAK le premier « Смерти Больше Нет » qui se traduit par « la mort n’existe plus », évoque le vécu des manifestants face aux forces du FSB, le second Plak Plak (qui est une onomatopée qui évoque des pleurs massifs et silencieux, « bou-hou » n’est pas assez fort pour traduire « plak plak »), a pour thème les violences familiales et met en scène une petite fille qui assiste au meutre de sa père par sa mère qui lasse de souffrir finit par craquer ( explication détaillée ici). Le troisième clip « la marche » parle de la militarisation de la société russe et des problème des armes en libre circulation. Les trois clips ont des sous-titres français (en anglais pour plak-plak) qu’il faut absolument enclencher pour tirer autre chose que du dégout de cette immersion dans l’univers violent et sombre de IC3PEAK.

Vous voici donc prévenu, si jamais vous supportez le visionnage de ces trois clips et si vous commencez comme moi par apprécier toute cette noirceur, n’hésitez pas à regarder leurs autres vidéos comme « fairytale » ou « sad bitch » car là vous allez devenir accrocs ! 😈

La scientifique de mon coin…

Aujourd’hui j’aimerai vous faire découvrir la chaine d’une scientifique très sympa (encore plus depuis que j’ai découvert qu’elle est de chez moi c’est à dire de Belfort Montbéliard) enfin bref je m’égare, une scientifique qui fait de la vulgarisation scientifique de façon très agréable et décomplexée.

Je suis tombé sur sa chaine en faisant des recherches sur la biomécanique pour comprendre comment les doigts trouvent leur force et je suis tombé sous le charme de cette jeune femme aussi brillante que sympathique.

Viviane Lalande, PhD, est biomécanicienne, communicatrice scientifique, formatrice, chroniqueuse, et créatrice de Scilabus. Elle a obtenu un diplôme d’ingénieure en génie mécanique de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard en France, une maîtrise recherche (système Québécois) en génie biomédical ainsi qu’un doctorat en génie mécanique spécialisé en biomécanique de Polytechnique Montréal au Canada.

Depuis 2010, Viviane se passionne pour la communication scientifique et notamment sur les sujets d’apparence inintéressants afin de les rendre passionnants !

D’abord sous la forme d’un blog, Viviane s’est tournée vers la création de vidéos scientifiques en 2013 et a fondé la chaîne “Scilabus”. Cette chaîne est, à ce jour, la chaîne francophone de vulgarisation scientifique en “sciences dures”, tenue par une femme, ayant la plus grande envergure avec plus de 230 000 abonnés.

En conjonction avec cette activité de vidéaste, en septembre 2018, Viviane a publié un livre destiné à un public adulte et curieux intitulé “le monde a des racines carrées” aux éditions de l’Homme et qui a été coup de cœur de Renaud Bray (équivalent québécois de la Fnac).

Elle est également chroniqueuse à Radio Canada pour l’émission “Moteur de recherche” depuis 2018 et donne régulièrement des conférences.

En dehors de ces activités de création de communication scientifique, Viviane forme également ceux ou celles qui souhaitent devenir de meilleur.e.s communicateur.rices par l’intermédiaire de formations, de consultations privées, d’un cours à Polytechnique Montréal ou encore par le biais de Scilabus Plus qui rassemblent de nombreux conseils liés à la création de vidéos de science pour Internet.

J’espère que vous aussi vous aimerez son travail. 😎