Holy Santa days # 15 : On dit adieu à 2022 !

Hier soir je ne suis pas ressorti au pub car il y avait de la musique électro et plein de monde, ce sont deux choses que je déteste. Aujourd’hui après avoir passé pas mal de temps couché le matin, je me suis lancé dans la cuisine pour le réveillon. Une bûche qui a mal tourné (biscuit trop cuit) et là je vais faire mes blinis. Alors photos et autres détails plus tard !

Bon et bien les blinis bio aux deux farines (60% farine de sarrasin , 40% fariné de blé), la truite fumée bio et les œufs de truite (le caviar du pauvre) ont été préparés et ingérés avec succès !

Ci dessous les photos du making of ! 😀

Holy Santa days # 14 : Une bonne journée d’aidant

Je voulais inviter un copain qui est seul pour le réveillon, ça aurait été pour une fois l’occasion de faire ce passage à l’année suivante de façon sympa avec un être humain qui partage ma culture, mais non, ma mère a refusé et quelque part je la comprends, c’est pas simple d’inviter un quasi inconnu à sa table les jours de fête.

Du coup pour compenser je lui ai proposé de passer du temps avec lui aujourd’hui. Je l’ai invité au resto chinois buffet à volonté et après je l’ai amené au cinéma pour voir un assez mauvais film fantastique/horreur mais bon le personnage principal était intéressant alors du coup on a aimé quand même ! (oui c’était le film « M3gan » Megan ? )

On a passé la journée ensemble avec lui qui avançait à petits pas avec deux batons de marche et qui me tenait le bras pour marcher. Les gens regardaient avec soit des airs dégoûtés soit des airs admiratifs. J’avais envie de leur faire croire que mon pote était un rescapé du bataclan… Mais non, c’est pas drôle comme gag.

Et voilà en sortant du cinéma clopin-clopant, je lui demande si il est partant pour aller finir la journée chez moi avec soirée au pub, mais non il est fatigué, je l’ai donc raccompagné chez lui.

Et là et bien après avoir fait cuisiner et mangé avec ma mère, je suis prêt pour une dernière soirée au pub du village car oui à partir de demain il sera fermé pour deux semaines ! Je ne sais pas dans quel état et à quelle heure je vais rentrer mais ça j’en parlerai demain pour cette dernière journée de 2022.

Holy Santa days # 13 : Un Noël tardif

Hier soir j’ai découvert avec stupeur et surtout avec joie qu’une prime inattendue à gonflé mon salaire qui ce mois-ci approche celui d’un cadre. Du coup, vu que je ne me suis rien acheté pour Noël et vu que je vais utiliser mes bons cadeaux du travail pour acheter des chaussures et des habits, je me suis donc permis d’acheter quelques cartes pokemon pour avancer dans les trois collections que je tente de terminer.

Alors oui, je sais, c’est débile de mettre de l’argent dans ces bouts de cartons sans avoir la garantie de pouvoir les revendre bien plus chers dans quelques années. Mais bon, mon moral n’est pas bon et contempler ces jolies images de mes compagnons de jeu (oui je joue encore aux jeux Pokemon et je regarde aussi de temps à autres les animes de cette séries); bref feuilleter mes albums bien rangé me procure un bien-être pas possible.

Bien sûr je me fixe des limites, je n’achèterai jamais de carte plus chère que 100 euro et pour finir une collection avec cette limite, je n’hésite pas à trouver les cartes les plus chères dans des autres langues. Par exemple pour la série la plus récente que je suis en train de rassembler, et bien il existe une carte de dresseuse que les pervers japonais s’arrachent à plus de 300 euros, en France je pourrais la trouver pour 200, mais non, elle existe en français à 30 euros donc tant pis pour la cohérence ça sera très bien comme ça.

L’autre limite que je me fixe c’est bien sûr un limite budgétaire. L’effet collection qui marche si bien chez un pauvre type tel que moi, isolé et présentant de lourdes carences affectives, bref cet effet sans ce pare-feu ferait des ravages. Je tente aussi de vendre les cartes que j’ai en double et ça marche parfois…

Et au final et bien ce soir j’ai fait un grand pas dans ma collection la plus récente vu qu’il ne me reste plus que 5 cartes (points blancs) à acheter. La carte avec le point noir c’est la carte chère que j’ai acheté en français. Alors oui mon album a donc encore des trous, mais qu’importe, je prendrai le temps de le remplir et surtout le temps de mettre une fin à cette collection maladive. Mais pour ça, je peux compter sur Pokemon Company qui est en train de tuer la licence avec de nouveaux Pokemon débiles, des prix de plus en plus chers et tout ça avec de moins en moins de chances de tomber sur une carte rare en ouvrant les sachets. Je pense donc en avoir fini avec mes collection avant cet été. Et là je serai sans doute un peu plus riche mais moins heureux… 🙄

Holy Santa days # 12 : Le Hachis parmentier royal !

Le problème est le même chaque soir, réussir à faire manger ma mère âgée de 86 ans. Aujourd’hui j’ai donc décidé de cuisiner un hachis parmentier un peu truqué vu que j’ai mis deux sachets de purée mousseline (oui pas le temps de faire de la vraie purée), la moitié d’un pot de crème, trois jaunes d’œufs… La viande a été elle aussi choisie avec soin, persillée et enrichie sur le plan calorique. Et bien sûr, ne pas oublier de répandre un sachet d’emmental sur le dessus ! 😯

Ce plat énorme est un vrai suicide culinaire mais elle l’a mangé en se plaignant de mon manque de talents culinaires. 🙄

Cela ne l’a pas empêché d’en prendre trois fois ! 😆

Holy Santa days # 11 : Musique

Ce jour là, je l’ai passé en grande partie chez un copain batteur. Nous avons fait du bruit lui à la batterie et moi à la guitare en massacrant tout à tout les white stripes et Rammstein avant de se mettre à jouer mes compositions (qui se souvient de ma chanson sur la récré ?) 😆

Le soir après m’être occupé de ma mère je suis revenu vers lui pour regarder un film sombre et lourd que je n’avais pas réussi à finir tant il m’avait mis mal à l’aise. Il s’agissait du film « Lords of chaos » un biopic à peine exagéré sur le groupe de metal norvégien le plus violent et le plus controversé de l’histoire du métal, je veux bien sûr parler du groupe Mayhem.

Au final je suis resté sur ma première impression de dégoût. Trop de violence gratuite, trop de laideur et presque pas de musique métal ce qui est un comble pour un film censé traiter de ce sujet ! Mon pote a eu la même réaction que moi, je suis désolé de lui avoir fait payer 5 euros pour ce film que nous allons vite gommer de nos mémoires… 🙄

Holy Santa days # 10 : Repos

Enfin, pas tant que ça… Dehors il fait gris et froid et il tombe des trombes d’eau. Je suis en train de faire des recherches pour trouver le matelas idéal pour ma mère et c’est loin d’être simple. Je vais aussi faire des exercices à la guitare car demain je vais chez le copain pour faire de la musique et passer un bon moment ! Bref non repos mais un repos bien rempli tout de même ! 😆

Holy Santa days # 9 : Réunion du clan

Aujourd’hui la journée commençait mal, ma mère au réveil se plaignait de vives douleurs au ventre et s’est recouchée. J’ai cru que le Noël en famille était fichu mais mon boss a fait un geste et l’a remise sur pied, sa douleur est passée subitement et nous sommes partis. Je retiens la bonne ambiance, la bonne cuisine de ma sœur qui une fois de plus s’est donnée bien du mal, et les prouesses de ma belle sœur qui a assuré pour les entrées et un gateaux incroyable qu’elle a une fois de plus fait entièrement de ses mains.

Seul point négatif ?

Ben c’était trop court… Surtout avec mon arrivée tardive pour cause de mère malade… Et si on mettait Noël le 15 juin ? 🙄

Holy Santa days # 8 : Fais ta prière !

Aujourd’hui j’ai composé et lu une prière universelle à l’église. Je fais ça car j’aime écrire et surtout car j’avais des messages à passer surtout avec l’actualité bien triste de ces jours de fête. Alors tiens du coup je vous fais profiter de mon texte :

Vous voici réunis en cette belle soirée de Noël pour célébrer une fois de plus la venue de notre sauveur Jésus Christ. Cette année encore, les actualités ainsi que nos problèmes personnels et familiaux pourraient nous faire douter de l’utilité, voire du sens à célébrer la folle espérance que suscite sa venue. Mais, fort de notre foi en notre seigneur, adressons lui nos prières pour ce monde afin d’allumer de multiples petites flammes d’espoir pour nous guider à travers dans les ténèbres qui nous entourent.

Pour toutes les victimes directes et indirectes des guerres notamment le conflit ukrainien aux portes de l’Europe, Pour les victimes des préjugés comme ces familles Kurdes appartenant à une communauté déjà persécutée  et qui se retrouvent éprouvées par les meurtres de haine commis hier… Seigneur Jésus, toi qu’Isaïe nomme le prince de la paix, daigne réconforter ceux qui souffrent et inspirer de multiples artisans de paix pour qu’ils œuvrent à tous les niveaux pour apaiser les tensions, renouer le dialogue et briser ces cycles de violences.

Pour ton Église qui ce soir célèbre ta venue dans la joie, Seigneur Jésus, toi qui lui a confié l’annonce de ta bonne nouvelle, daigne veiller sur elle et l’aider dans ses missions en suscitant de nouvelles vocations  et en accordant ton esprit de courage et d’audace à toutes celles et ceux qui la font vivre dans le monde et jusque dans nos foyers.

Pour tous les oubliés de nos sociétés qui comme Marie et Joseph, vont dormir cette nuit sous un abri de fortune ou dans un foyer d’accueil. Pour les malades qui vont passer ce Noël dans un hôpital, pour toutes les personnes isolées qui en ce soir de réjouissances familiales sont encore plus écrasées par leur sentiment de solitude… Seigneur jésus, daigne apporter un peu de joie et d’espoir à toutes ces personnes et du courage à celles et ceux qui leur viennent en aide par leur travail ou par un engagement bénévole.

Pour nos familles, celles qui s’entendent et celles qui ont du mal à s’aimer. Seigneur Jésus, nous te confions les enfants et les jeunes inquiets pour leur avenir, les parents et ceux qui vont le devenir, les grands parents et tous les aînés qui tente de transmettre des valeurs. Aide chacune et chacun à dialoguer et à se soutenir mutuellement au lieu de se jalouser afin que toutes et tous puisse grandir et s’épanouir dans un amour familial bienveillant.

Pour nous tous enfin, pour qu’en cette nuit de Noël, porté(e)s par ton amour et par l’espérance de ta venue, nous ayons le courage de surmonter nos peurs et nos préjugés afin d’ouvrir nos cœurs. Seigneur Jésus donne-nous la force et l’audace de faire à notre niveau et tout au long de l’année, des petits gestes d’ouverture et de générosité envers nos proches et nos prochains pour faire de ce monde un monde plus fraternel.

A la fin de la célébration j’ai eu des félicitations, même si je me suis planté en lisant la mauvaise lecture et même si ma voix encore cassée par cette fichue Pharyngite m’a compliqué la lecture, j’ai apparemment transmis mon message et c’est c’est chouette ! 😀

Holy Santa days # 7 : Entre le marché de Noël et le Japon

Aujourd’hui était enfin une super journée et comme elle n’est pas terminée et bien j’éditerai ce message demain !

Bon, suite donc…

Hier en premier plaisir de retrouver un copain, de lui apporter un peu de réconfort en l’aidant à sortir de chez lui et à supporter le regard des gens qui ne comprennent pas pourquoi il marche à petit pas avec un déambulateur. Puis le plaisir de retrouver le marché de Noël de se faire arnaquer mais de ramener quelques friandises que ma mère découvre en me grondant avant de tout bouffer dans la soirée. Vient ensuite le plaisir de manger une cuisine presque japonaise car, oui ce restaurant est super mais les plats et surtout la carte manquent encore de raffinement… Enfin c’est déjà tellement mieux que les restaurants à sushis tenus par les chinois. Hier j’ai donc mangé un bol de ramen pour la première fois et ça a fait pas mal de bien à ma gorge.

Puis vient le plaisir de se caler chez le copain, de passer des vinyles de la musique que nous aimons tout en buvant un Gin japonais entrecoupé de vodka ukrainienne.

J’aurai encore pu faire durer le plaisir en ressortant le soi, mais non, je n’ai plus d’argent…

Et demain je dois être prêt pour parler devant une assemblée. 🙄

Holy Santa days # 6 : Cauchemar en cuisine : la crapate !

Ce matin au réveil j’avais la dalle, mais vraiment la dalle grave ! Pas de pain à cause de ma croisade contre le mauvais pain, je laisse les dernière tranches de brioche pour ma mère, il faut donc que je trouve quelque chose pour déjeuner.

Je décide donc de faire un saladier de pate à crêpe.

Après avoir fait sauter une dizaine de crêpes trop épaisses, je regarde sur la table les patates rescapées de la soirée saucisse de Montbéliard et je décide de créer une nouvelle recette répugnante que mon esprit tordu baptise dans la foulée : la crapate !

Puis c’est le moment de déguster et là je me rends compte que mon nom est très bien choisi car le goût de ce plat est « crappy » c’est à dire merdique. Mais bon, avec une bière et de la cancoillotte ça passera très bien.

Bon sur la table il y avait aussi trois vieilles tranches de pain aussi vieilles que dures et je les ai « crépifiées » elles aussi.

Waouah c’est génial les vacances, je fais avancer la gastronomie française en produisant des contre-exemples ! 😆