Trash week : Mes années pourries

Lorsque j’étais à la Fac dans les années 90, Internet faisait ses premiers pas et était disponible pour les étudiants qui pouvaient le consulter sur des ordinateurs situés dans la grande bibliothèque universitaire.

C’est là que j’ai créé ma première adresse mail sur hotmail.com (adresse que j’ai encore) mais c’est aussi là que j’ai découvert en écoutant les rumeurs, le site Internet le plus répugnant qui puisse exister. Ces pages étaient regroupées dans un domaine dont le nom à lui seul était un programme : « rotten.com » en clair pourri.com. Sauf que « rotten » en anglais est un mot bien plus fort que le mot français « pourri » l’idée de mort marquant profondément l’acception de ce terme.

Ce site était alimenté par des médecins, des policiers et d’autres professions qui s’exercent dans des contextes macabres et ces personnes au mépris total de toutes déontologie envoyaient des photos vraiment atroces.

Du coup regarder rotten.com avec les copains était un peu comme un jeu idiot d’adolescent attardé, un jeu auquel j’ai participé non pas pour faire partie de leur bande mais bien pour faire un travail sur la réalité physique et psychologique de ces sacs de viande en lente putréfaction que l’on nomme les humains.

Je me souviens avoir vu des crânes éclatés comme des pastèques, avoir lu des histoires de morts atroces ou stupides, bref je me souviens de ces jours pendant lesquels j’ai nagé dans ce que l’humanité a de pire sans que cela ne m’affecte car je le faisais à petite dose avant de finir par cesser de le faire en comprenant que j’avais fait le tour de la question, que je n’étais pas un voyeur malsain et que mes défenses psychiques et mes facultés de résiliences étaient montées au maximum.

Ce flirt avec l’innommable aura duré pendant 20 ans et aujourd’hui il ne reste plus que quelques articles sur wikipédia et des captures d’écrans de la page d’accueil. On trouve bien quelques archives ça et là mais plus aucun morceau authentique de l’ancien site censuré par le gouvernement américain qui a interdit à juste titre le contenu (obtenu de façon illégale) du site jusqu’à son extinction totale en octobre 2017.

Aujourd’hui avec le recul je me dis qu’en dehors des questions morales et déontologiques soulevées par l’existence de ce site, ces pages n’étaient au bout du compte qu’un freakshow moderne. Dans un pays étouffé par son puritanisme à deux vitesses et où l’idée de mort est niée de très nombreuses façons, consulter ce site était doublement transgressif et donc très jouissif.

Le problème c’est que ces pages étaient référencées par les moteurs de recherches et encore plus par les rumeurs étudiantes, du coup de nombreux esprits jeunes et fragiles ont été exposés à des images et à des idées pour lesquelles ils n’étaient pas prêts.

Alors au moment de conclure cette page consacré à un site qui n’existe plus, et bien je me dis que pour une fois c’est une bonne chose. Que rotten.com finisse de pourrir en enfer, Internet ne s’en porte que mieux. 🙄

Trash week : Une guitare très spéciale

Dans le très bon film d’horreur « Une nuit en enfer », écrit par Tarentino, on peut voir une scène mémorable où des musiciens vampires jouent sur des corps humain démembrés et transformés en instruments de musique.

J’ai toujours aimé ce délire mais j’étais loin d’imaginer qu’un jour il allait connaitre une expression dans le monde réel…

Voici donc l’histoire d’une guitare très spéciale et de son créateur, un guitariste de heavy metal qui se fait appeler le Prince de Minuit.

Ce musicien a été initié à cette musique alors qu’il vivait encore en Grèce, c’est son oncle Filip (photo ci dessus) lui aussi guitariste qui lui avait fait écouter ses premiers riffs de métal qui déchire. Hélas cet homme allait par la suite décéder très jeune dans un accident de voiture. Son corps avait été légué (à la demande du défunt) à une école de médecine. Mais voilà, au bout de 20 ans cet établissement n’avait plus besoin des restes de l’oncle Filip et dans ce pays très croyant, la crémation n’existe quasiment pas. Du coup, les restes de cet homme avait été déposés dans une caisse et son neveu, le Prince de Minuit, devait donc payer une grosse somme pour que son oncle soit inhumé de façon décente.

Ne pouvant ou ne voulant pas payer le cimetière en Grèce, son cher neveu a alors entamé une procédure compliquée pour se faire livrer les restes de son oncle en Floride où il réside. La suite c’est le Prince de Minuit qui la raconte lui-même :

“So, I got the box of bones from Greece and didn’t know what to do at first. Bury them? Cremate them? Put them in the attic? All seemed like poor ways to memorialize someone who got me into heavy metal.

“So, I decided to turn Uncle Filip into a guitar, which proved to be challenging. I did a lot of research and no one has ever made a guitar out of a skeleton. So, I did it. I started out consulting with two guys in Dean Guitars’ wood shop in Tampa but they got cold feet.

“Anyways, now Uncle Filip can shred for all eternity. That’s how he would want it. I’m super proud of the project and how it serves to honor him, his life and his influence on me.

Et oui, pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, cet homme a décidé de transformer les restes de son oncle en guitare électrique et est très fier de son projet qui, selon lui, honore la mémoire de Filip et l’influence qu’il a eu sur sa vie. Il ajoute à son argumentation le fait que son cher tonton peut à présent jouer de la musique qui déchire pour l’éternité !

Si vous vous posez la question, d’après le prince de Minuit cette guitare fonctionne parfaitement et a un son formidable. Elle a même un nom : Filip Skelecaster avec le « F » de Filip inversé en forme de 7 comme le logo Fender, une marque qui a peut être moyennement apprécié cette publicité macabre pour sa célèbre Telecaster.

Ces explications étant données, je peux donc vous montrer l’instrument et si vous le désirez vous pouvez même l’écouter dans la vidéo en dessous. Car non, ce n’est pas une fake new mais bien un fait vérifié.

C’est sans doute ce fait divers qui m’a donné l’envie de célébrer le mauvais goût et l’horreur avec cette semaine trash et je ne veux porter aucun jugement sur le projet du Prince de Minuit car je ne le connais pas ni lui ni son oncle. Je m’étonne juste que les lois en vigueur en Floride n’interdisent pas l’utilisation des restes humains. 🙄

Renaissance

J’ai fait cette photo hier avec le peu de neige restante afin de figer la beauté de ces perce-neige qui fleurissent chaque année dans le parterre le long de mon allée de garage. Ces fleurs courageuses qui poussent à travers la neige font face aux grands froids sans sourciller. Elles ne se plaignent pas non plus du fait que les primevères, qui arrivent bien plus tard, font croire avec leur nom qu’elles sont les premières fleurs (primo vere signifie au début du printemps en latin) alors que les perce neige, les pâquerettes (et sans doute des tas d’autres fleurs moins connues), fleurissent à la fin de l’hiver bien avant cette bande de délicates prétentieuses qui attendent le printemps pour se manifester.

Le monde des humains est finalement tout comme celui des fleurs, il se divise entre celles qui travaillent dur sans se pavaner et celles qui font les belles en s’arrogeant une réputation usurpée.

C’était une petit parenthèse enchantée, j’espère que vous en avez profité car à partir de demain et ce jusqu’à samedi prochain inclus, je lance ma semaine du mauvais goût. En clair de demain à samedi prochain je ne vais poster que des choses joyeusement macabres. Non je vais bien, c’est juste mon envie du moment, j’ai loupé ma semaine « j’aime pas l’amour » pour la Saint Valentin et je voulais faire au moins une semaine thématique par an. Vous voici prévenus ! 😈

Les prémices de la pandémie en archive

Archive du dimanche 19 février 2006

Cher Francis,

Dès vendredi soir la nouvelle éclatait dans la presse et dans les journaux T.V. La grippe aviaire arrive en France avec les premiers cas avérés de volatiles morts suite à cette maladie. 

Cela faisait déjà un bon moment que l’arrivée de cette épidémie en devenir était annoncée et qu’un grand nombre d’experts se succédaient sur les écrans tenant des propos alarmistes, certains chercheurs étrangers avançant que si cette maladie prenait la forme d’une pandémie, les morts seraient à compter par millions.

En ce qui me concerne je garde un œil critique sur cette affaire. En effet, même sans être un expert, je constate que pour l’instant cette prétendue pandémie n’a causé qu’une centaine de morts dans des pays où les personnes côtoient de façon étroite les oiseaux d’élevage sans respecter de règles d’hygiène. On avance que le virus H5N1 est un cousin de la grippe espagnole et qu’il risque de muter en rencontrant un virus de la grippe humain… Chaque jour amène son lot de nouvelles inquiétudes à ce propos relayées et accentuées par les médias dont les bénéfices enflent avec l’audimat et le lectorat. 

Alors moi aussi je vais proposer ma théorie au sujet de la grippe aviaire.

A mon sens cette histoire retombera comme un soufflé loupé lorsque l’on se rendra compte que seuls quelques oiseaux mourront de cette maladie pas plus agressive que les autres maladies propres à ces espèces animales. Là on fera un mini procès des médias qui nous auront inquiétés pour rien…

Enfin pour rien… Non pas tout à fait! Selon moi ce tapage médiatique aura fait les choux gras de la TV et de la presse mais aura surtout permis aux politiques de divertir les masses au sens étymologique. Divertir signifie détourner l’attention de la population de problèmes bien réels comme la montée des fascismes et des intégrismes, l’accentuation des licenciement boursiers, la destruction programmées des acquis sociaux et surtout l’absence de perspectives positives pour notre pays et le monde. En bref toutes ces mauvaises nouvelles qui nous empêcheraient de consommer et déclencheraient des grèves aux effets dévastateurs sur l’économie. Cela frapperait en premier les intérêts des grands riches qui tirent des sommes astronomiques de l’exploitation et l’abrutissement des foules.

Et oui mon brave Francis, tels des moutons imbéciles nous suivons nos bergers qui nous chantent que tout va bien et que nous devons continuer de brouter. Nous engraissons croyant avoir trouvé notre bonheur et nous faisons des plans pour l’avenir sans remarquer que tout autour de nous pas mal d’autres moutons ont disparus des vertes pâtures… Cela ne nous inquiète pas vu qu’ils n’étaient que des inconnus. Puis vient le jour où même le plus imbécile des moutons comprend que le berger n’agissait que pour ses intérêt propres. 

Dommage que cette prise de conscience ne se fasse que sur le chemin de l’abattoir… 

Mon rituel de fouiller jour pour jour dans les archives me réserve parfois de drôles de surprises. Il y a 15 ans j’avais eu raison la peur du H5N1 était retombée. Hélas 14 ans plus tard c’était la bonne, la vraie pandémie non pas de H5N1 qui ne fait que quelques centaines de morts principalement en Asie mais de corona virus qui en fait des millions dans le monde. Sinon j’aime beaucoup ma conclusion aussi sombre que prétentieuse. Je ne la renierai pas !

Un autre logiciel ami

Un ami c’est quelqu’un qui est toujours là pour vous et qui vous sauve de situations difficiles sans rien attendre en retour. Cette définition de mon cru est peut-être exagérée mais elle colle néanmoins très bien au logiciel que je vais vous présenter.

L’autre jour, je testais un logiciel de sauvegarde de contenu avec un peu trop de confiance. J’ai vu une fenêtre de type Pop Up s’afficher en dépit de mon bloqueur intégré avant de figer mon navigateur. C’était un ransomware, ces fameux logiciels qui bloquent votre ordi en prétextant qu’il y a un souci et qu’il faut payer pour en venir à bout. Les logiciels de ce type font pas mal parler d’eux en ce moment vu que leurs créateurs n’ont aucun scrupules à en fabriquer des versions très agressives et très ciblées pour attaquer des entreprises voire des hôpitaux et pour demander une rançon, payable en bitcoins bien sûr, pour autoriser les victimes à retrouver le contrôle de leurs systèmes informatiques.

Contre les vrais ransomwares il n’y a pas grand chose à faire sauf si l’on est un grand spécialiste mais pour les saletés de bas étage comme celle que j’avais choppé, la procédure était simple: Ne surtout pas éteindre l’ordinateur, fermer le navigateur avec la commande CTRL+ALT+SUP, vider tous les fichiers provisoires en mémoire cache et faire le ménage derrière.

Et c’est là qu’il faut faire attention vu que les logiciels de nettoyage de menaces informatiques gratuits sont soit inefficaces soit, et c’est bien pire, d’autres menaces bien plus grandes dissimulées en amis. Du coup dans cette jungle il est bon de connaitre les vrais alliés des internautes.

Je vous présente donc (si vous ne le connaissez pas) le fameux Rogue Killer, un logiciel français de la société ADLICE édité à l’origine par une bande de passionnés. Ce logiciel est aussi performant que digne de confiance. On peut télécharger la version gratuite qui ne fait pas de mises à jour de façon automatique et qui n’offre pas de protection en temps réel, pour un nettoyage c’est juste parfait.

La preuve, voici ci-dessus le tableau de chasse de ce cher ami : trois P.U.P ( un acronyme anglais signifiant programme potentiellement indésirable). Ce n’est pas très grave mais cela peut ouvrir une brèche pour d’autres saletés bien plus virulentes, ces logiciels posant donc une menace pour la sécurité de mon ordinateur principal, je me dépêche de les supprimer. Rogue killer les a trouvé en utilisant en plus de sa banque de données son mode heuristique, en clair Rogue Killer désigne comme dangereux des logiciels actifs sur votre machine si ils se comportent comme des menaces et ce même si il ne sont pas dans la liste officielle des saletés reconnues de dangerosité publique.

Ma seule critique à son encontre c’est qu’il ne cesse de me relancer pour faire ses mises à jour, en mode manuel vu que c’est la version gratuite, et ce sans doute en espérant que j’achète la version complète et payante.

Mais je ne le ferai pas car je déteste les logiciels de type antivirus et autres qui plombent les performances de mon ordinateur qui pour des raisons étranges est assez mou en dépit de toutes mes optimisations physiques et logicielles. Vis à vis des virus et autres menaces je préfère me fixer des règles de sécurité qui font de moi le meilleur antivirus possible. C’est sans doute prétentieux de ma part, mais en plus de 5 ans je n’ai eu que cet épisode malheureux ce qui est d’ailleurs un peu dommage car à force je vais perdre mes compétences de chasseur de virus. Un talent que les gens des villages alentours ont parfois employé contre une bonne bouteille ou quelques billets. C’était le bon vieux temps… 🙄

J’ai testé pour vous…

… Les fleurs comestibles !

En allant en courses samedi, je suis tombé sur des barquettes de fleurs comestibles, une offre spéciale St Valentin. Alors vu que je suis d’un naturel très curieux surtout pour tout ce qui relève de la nourriture, j’ai voulu essayer de manger une barquette de pensées.

Verdict : au début ça a un gout de salade amère, genre pissenlit, mais très vite surtout après avoir mangé une barquette entière de ces pensées, l’amertume devient très forte au point de brûler le palais. Un petit verre de vrai kirsch à 40° ne résout rien. j’imagine que c’est comme pour le piment et qu’il faut donc manger quelque chose pour se débarrasser de cette brûlure amère.

Pourtant même si les pensées ont un sale goût, elles n’en sont pas moins très chargées en vitamines A et C, en sels minéraux et plus intéressant, elles peuvent aussi renfermer de l’acide salicylique qui à petite dose est un désinfectant naturel si efficace qu’il suffit dans certains cas à faire tomber la fièvre en réduisant une infection. L’aspirine est d’ailleurs une substance dérivée de ce très ancien remède que l’on tirait autrefois de l’écorce des saules d’où le nom.

Ceci écrit, les pensées c’est tout de même très désagréable à manger et je ne comprends pas pourquoi j’ai mangé la barquette entière. Par contre là vu qu’aujourd’hui c’est Carnaval et que ce goût atroce est encore bien présent, je vais m’envoyer des tas de choses pour chasser cette désagréable sensation à commencer par les traditionnels beignets maison ! 😆