Surenchère d’étrangeté

Il existe de nombreux concours décalés voire inexplicables pour les non initiés, oui on va dire comme ça… 🙄

C’est ainsi que par exemple chaque année depuis les années 40, la grande foire de l’état d’Iowa organise un concours entre des fermières et des fermiers qui doivent se départager en mettant en avant leurs capacités à appeler les porcs. Et oui vous avez bien lu, il existe un concours d’appel de porcs. 😯

C’était déjà très perturbant de regarder quelques minutes de ces concours mais depuis dix jours cela est devenu vraiment intéressant voire marrant car un guitariste de métal s’est amusé à coller ses notes de heavy metal sur les hurlements de ces paysannes et paysans légèrement « autotunés« . Je vous laisse juger du résultat final, avancez jusqu’à la dame avec les gros bras c’est mon passage préféré… 😆

L’esprit de Pâques

Avoir l’esprit de Noël et vouloir partager à l’occasion de cette fête c’est déjà pas mal, mais Carl Wallace, un restaurateur d’Augusta en Géorgie (U.S.A) a décidé de faire bien mieux inventant l’esprit de Pâques qui consiste à se comporter comme Jésus en personne.

Voici l’histoire; dans la nuit de vendredi à samedi, un cambrioleur encapuchonné utilise une brique pour casser la porte fenêtre du restaurant de Carl Wallace. Il prend alors la caisse enregistreuse et la fracasse pour dérober son contenu. Pas de chance pour lui, cette caisse est vide, le voleur prend donc la fuite bredouille.

Là où l’histoire devient intéressante c’est au niveau de la réaction de Carl Wallace. Réveillé en pleine nuit par la police et découvrant les dégâts, ce restaurateur a bien sûr évoqué de prime abord un fort sentiment de colère et de frustration mais influencé par le contexte du weekend de Pâques, ses pensées changèrent du tout au tout au point de faire un geste digne de Jésus lui-même.

Le cambrioleur filmé par la caméra de sécurité du restaurant.

Ce geste un peu fou est le suivant : Ce restaurateur demande au cambrioleur de venir le voir pour qu’il lui donne un travail dans son restaurant. Carl Wallace a ainsi diffusé son message avec les photos du cambriolage sur sa page facebook et précise que ce n’est pas un piège, la police ne sera pas là pour attendre le malfaiteur.

Carl Wallace semble être sûr que l’homme va répondre à son appel et se réjouit à l’avance à l’idée de tendre la main à une personne qui n’a peut-être jamais été aidée dans la vie.

Une fois de plus c’est très américain, plein de bons sentiments mais franchement j’ai trouvé le geste plutôt sympa. Je vais essayer de trouver la page Facebook de ce bon samaritain histoire de voir si le voleur a répondu à sa proposition ! 😀

Bravo Lilly !

Cette semaine je vous emmène une fois de plus aux USA plus précisément en Californie où une petite fille de 8 ans a battu un record. En effet, Lilly Bumpus est une girl scout qui a réussi l’exploit de vendre à elle seule 32 484 boites de cookies pour aider les enfants touchés par le cancer.

Lilly était très motivée pour le faire, car elle est elle-même une survivante d’un cancer qu’elle a développé dans sa petite enfance, le très agressif sarcome d’Edwing.

Cette brave petite fille pleine de courage qui ne supporte pas qu’on lui dise que quelque chose est impossible a donc installé sa petite baraque de vente dans la rue devant son domicile à San Bernardino avant d’avoir l’idée de vendre aussi en utilisant Internet. Beaucoup de ces commandes n’étaient pas des vraies commandes mais de simples dons venant de personnes émues de voir autant de détermination chez une si jeune fille.

Alors oui, ce n’est peut-être pas une info insolite mais c’est une belle histoire même si on enlève tout le coté émotionnel et dramatique que les américains y ont ajouté.

En un mot un beau message de courage venant d’un(e) enfant pour bien commencer la semaine ! 😀

Emotional week #2: Le respect du souvenir

Voici une belle histoire bien émouvante pour coller au thème de la semaine tout en restant insolite et actuelle pour respecter la règle des articles du lundi.

Tout commence début Mars lorsque Adam Wilson, un habitant de Toronto achète un appareil photo argentique sur Ebay à un vendeur en Pennsylvanie. Lorsque l’appareil, un canon AF35MII (un très bon appareil que je possède aussi) arrive chez Adam, ce dernier découvre qu’un film exposé et non développé est resté à l’intérieur. Il décide alors de l’amener au labo et en tire plusieurs photos.

Et c’est là que l’histoire devient intéressante car au lieu de garder ces photos dans son ordinateur, Adam décide de tout faire pour retrouver la famille à qui elles appartiennent. La tâche s’avère très complexe car le vendeur de l’appareil ne sait qu’une seule chose c’est qu’il a été retrouvé dans un box de stockage à Lewisberry en Pennsylvanie. Adam ne se décourage pas pour autant et lance un fil sur Twitter.

Les internautes donnent des informations, repèrent des détails, on commence à comprendre que la photo a été prise il y a plus de 20 ans, mais toujours pas de piste pour retrouver les personnes photographiées.

C’est alors qu’un journaliste d’une station de TV locale (WHTM-TV) décide de faire passer les photos sur la chaine et là, au prix d’un gros coup de chance, un téléspectateur reconnait l’une des personnes, une certaine Maria qui vivait à Lewisberry avant de déménager en Floride.

Très vite la famille est contactée en Floride et c’est avec une profonde émotion que ces gens ont retrouvé ces photos qui étaient loin d’être anodines. Car voici en substance ce qu’il ont déclaré aux médias.

Ces clichés avaient été pris en 1997 pendant les fêtes de Noël et marquaient un tournant important dans la vie des personnes de cette famille qui après avoir perdu deux grand mères avaient tout juste terminé leur travail de deuil et s’était remis à photographier les fêtes familiales. Deux ans plus tard c’était le grand père avec la casquette sur le fauteuil qui allait décéder.

Ces photos ne sont pas seulement les toutes dernières avec ce grand père mais sont aussi et avant tout les seules où Maria son frère Bob et leur père un vétéran de la seconde guerre mondiale, sont photographiés ensemble !

On comprend donc que la famille de Maria a été très émue de retrouver ce souvenir si important.

J’avoue être moi aussi touché par cet élan de solidarité justifié à postériori par l’importance de ces photos, et vous ? Souvent lorsqu’une maison prend feu, les familles sauvent les papiers importants et les albums photo. Les photos de familles sont bien plus que de simples images, ces instants figés sont un réel réconfort pour véhiculer et conserver des souvenirs important et pour tenter de les transmettre aux générations qui suivent. Mais ça c’est une autre histoire, un autre problème…

Un coup de téléphone qui rapporte

La scène se passe vendredi dernier dans le Missouri. Rudy Mendez, un habitant de Foristell était arrivé dans la ville de fenton lorsque son téléphone se mit à sonner. Ne disposant pas de kit et afin de respecter la loi, ce brave Rudy décida de se garer sur le parking d’un petit commerce pour répondre en toute sécurité à cet appel. Tout en parlant avec son interlocuteur, il entra dans la supérette et sur un coup de tête s’acheta un billet à gratter. Le billet étant gagnant de quelques dollars il décida d’y retourner et de prendre un autre ticket le 200X, un jeu de grattage qui permet de toucher jusqu’à 10 millions de dollars.

C’est alors qu’en grattant Rudy découvre qu’il a gagné 200 dollars, ce qui est déjà pas mal, mais en fait son pouce cachait la vraie somme et en l’enlevant Rudy vu qu’il avait en fait gagné deux millions de dollars. C’est à ce moment qu’il raccrocha le téléphone pour faire scanner son billet par le commerçant pour être sûr d’avoir décroché le jackpot. Depuis sa femme et lui réfléchissent à la façon dont ils vont dépenser cet argent.

Voilà, encore une bien belle histoire dans la plus grande ploutocratie du monde. Pour moi ce fait divers réel n’en est pas moins une publicité pour les jeux d’argent, le buzz autour de ce coup de pot étant plus efficace que la plupart des spots TV et autres formes de publicités. Il n’en reste pas moins que ce coup de chance a été rendu possible par la volonté d’une personne de respecter la loi et les bonnes pratiques. Alors s’il s’agit d’une vraie récompense morale divine, j’imagine que s’il n’avait pas utilisé son téléphone dans le magasin il aurait touché les 10 millions ! 😆

Un gros buzz pour un toast

Cette semaine une photo tout à fait anodine a agité les réseaux sociaux. Il s’agit d’une scène où l’on voit des randonneurs trinquer avec des mignonnettes. Voici ce cliché, vous allez tout de suite voir ce qui cloche.

Et oui, le truc bizarre c’est que l’on ne voit que trois personnes alors qu’il y a 4 mini bouteilles.

La solution est pourtant simple. Vous l’avez peut-être trouvée…

Non ?

Et bien c’est que la quatrième personne qui est à gauche porte une veste camouflage dont la couleur et les motifs se confondent avec ceux du sol. Du coup son bras apparait comme invisible mais pas le gant qui tient la mignonnette.

Le plus drôle dans ce genre de photos que l’on trouve par centaines sur certains thread Reddit ou autres, c’est qu’elles sont prises de façon totalement accidentelle.

C’est ça la magie de la photo… 🙄

Trash week : Une guitare très spéciale

Dans le très bon film d’horreur « Une nuit en enfer », écrit par Tarentino, on peut voir une scène mémorable où des musiciens vampires jouent sur des corps humain démembrés et transformés en instruments de musique.

J’ai toujours aimé ce délire mais j’étais loin d’imaginer qu’un jour il allait connaitre une expression dans le monde réel…

Voici donc l’histoire d’une guitare très spéciale et de son créateur, un guitariste de heavy metal qui se fait appeler le Prince de Minuit.

Ce musicien a été initié à cette musique alors qu’il vivait encore en Grèce, c’est son oncle Filip (photo ci dessus) lui aussi guitariste qui lui avait fait écouter ses premiers riffs de métal qui déchire. Hélas cet homme allait par la suite décéder très jeune dans un accident de voiture. Son corps avait été légué (à la demande du défunt) à une école de médecine. Mais voilà, au bout de 20 ans cet établissement n’avait plus besoin des restes de l’oncle Filip et dans ce pays très croyant, la crémation n’existe quasiment pas. Du coup, les restes de cet homme avait été déposés dans une caisse et son neveu, le Prince de Minuit, devait donc payer une grosse somme pour que son oncle soit inhumé de façon décente.

Ne pouvant ou ne voulant pas payer le cimetière en Grèce, son cher neveu a alors entamé une procédure compliquée pour se faire livrer les restes de son oncle en Floride où il réside. La suite c’est le Prince de Minuit qui la raconte lui-même :

“So, I got the box of bones from Greece and didn’t know what to do at first. Bury them? Cremate them? Put them in the attic? All seemed like poor ways to memorialize someone who got me into heavy metal.

“So, I decided to turn Uncle Filip into a guitar, which proved to be challenging. I did a lot of research and no one has ever made a guitar out of a skeleton. So, I did it. I started out consulting with two guys in Dean Guitars’ wood shop in Tampa but they got cold feet.

“Anyways, now Uncle Filip can shred for all eternity. That’s how he would want it. I’m super proud of the project and how it serves to honor him, his life and his influence on me.

Et oui, pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, cet homme a décidé de transformer les restes de son oncle en guitare électrique et est très fier de son projet qui, selon lui, honore la mémoire de Filip et l’influence qu’il a eu sur sa vie. Il ajoute à son argumentation le fait que son cher tonton peut à présent jouer de la musique qui déchire pour l’éternité !

Si vous vous posez la question, d’après le prince de Minuit cette guitare fonctionne parfaitement et a un son formidable. Elle a même un nom : Filip Skelecaster avec le « F » de Filip inversé en forme de 7 comme le logo Fender, une marque qui a peut être moyennement apprécié cette publicité macabre pour sa célèbre Telecaster.

Ces explications étant données, je peux donc vous montrer l’instrument et si vous le désirez vous pouvez même l’écouter dans la vidéo en dessous. Car non, ce n’est pas une fake new mais bien un fait vérifié.

C’est sans doute ce fait divers qui m’a donné l’envie de célébrer le mauvais goût et l’horreur avec cette semaine trash et je ne veux porter aucun jugement sur le projet du Prince de Minuit car je ne le connais pas ni lui ni son oncle. Je m’étonne juste que les lois en vigueur en Floride n’interdisent pas l’utilisation des restes humains. 🙄

Science fiction à la chinoise

Voici une nouvelle que je voulais évoquer la semaine dernière mais vu qu’il m’a fallu un peu de temps pour y voir plus clair, je ne présente ce sujet qu’aujourd’hui.

Alors par où commencer…

Ah oui ! Vous savez, de temps à autres les gouvernements de certains pays sont obligés de faire des démentis soit pour mettre fin à des rumeurs néfastes soit pour faire de la désinformation c’est très courant voire ordinaire pour des représentants étatiques de le faire, rien de bien neuf donc.

Par contre ce que la Chine a été obligé de démentir il y a une dizaine de jours, là c’est une autre histoire. Car oui ce pays controversé pour pas mal de choses en ce moment a été obligé de démentir par la voie de ses organes officiels qu’il n’était pas en train de financer une entreprise qui travaille à fabriquer une machine à voyager dans le temps !

Le pire c’est que ce démenti n’est pas une blague, ce n’est pas trop le genre de ce pays de faire des gags ou de chercher le buzz. La chine a bel et bien été obligée de démentir le fait qu’elle travaillait sur une machine temporelle ! Tout a commencé au début du mois lorsqu’un fichier PowerPoint présentant un dispositif s’est mis à circuler. Cette machine présentée sans aucun étayage scientifique est dénommé « Dispositif expérimental de création de tunnels spatio-temporels ». Ce projet serait une création conjointe de l’Institut physique des Hautes énergies rattachées à l’ Académie Chinoise des sciences et d’une entreprise de technologie privée, l’entreprise Rutai. Voici une partie de ce fameux document révélé par un journal chinois :

Une traduction sommaire du texte à gauche donne ceci :

L’appareil peut déformer le temps et l’espace, contrôler le débit du temps, franchir la barrière du temps et de l’espace, et peut être largement utilisé pour les voyages dans le temps, les voyages interstellaires, l’extension de la vie, etc. Le projet prévoit de sélectionner un emplacement en Chine et louer une superficie d’environ 16 acres pour construire une base d’expériences scientifiques. On s’attend à ce que le dispositif soit en mesure de mener à bien l’expérience spatio-temporelle 7 à 12 mois après la mise en place des fonds. »

Le journal qui a répandu cette nouvelle ajoute que selon ce PowerPoint, l’équipe derrière le projet «a conclu un accord de coopération préliminaire avec une équipe de recherche et développement composée d’experts et d’universitaires bien connus de l’Institut de physique des hautes énergies de l’Académie chinoise des sciences». et que le lauréat du prix Nobel Gao Kun et d’autres scientifiques connus et estimés ont reconnu avec enthousiasme la valeur de ce projet.

Alors oui, on a envie d’y croire, envie d’imaginer que la science fiction entre dans nos vies et permette de changer nos destins et celui de la planète pour aller ensemble vers les étoiles et avant cela pour empêcher les gens d’une certaine région de Chine d’approcher des pangolins et des chauves souris… Mais hélas il faut très vite atterrir.

  • En premier lieu le prix Nobel cité dans le PowerPoint (Gao Kun plus connu sous le nom de Charles K. Kao) est décédé en 2018.
  • En second lieu un projet si fou ne fuiterai jamais par la presse surtout en Chine, un pays qui contrôle toutes les communications.
  • Enfin si tout cela était vrai (car oui avec la théorie de la relativité restreinte d’Einstein, une certaine idée du voyage temporel est possible), envoyer quelqu’un dans le passé ne résoudrai aucun problème car cela aurai pour effet de créer une ligne temporelle divergente où les problèmes seraient peut-être réglés mais ne changerai absolument rien pour nous vu que nous sommes restés sur la ligne temporelle originelle. C’est ma conception du voyage temporel qui explique notamment pourquoi il ne peut pas y avoir de paradoxes spatio-temporels.

Alors au final pourquoi est-ce qu’un état totalitaire laisse un journal diffuser de telles inepties avant de démentir avec force ces informations comme si elles relevaient du réel ? Sans doute pour distraire (au sens étymologique) le bon peuple chinois et une partie de la planète histoire de faire oublier la situation actuelle et les accusations qui pèsent sur ce pays.

Alors Marty Mac Fly, tu peux remettre la De Lorean au garage, les voyages temporels ce n’est pas encore pour ce siècle ! 😀

Repentir tardif

Pour le lundi insolite de cette semaine j’avais le choix entre une prof d’aérobic qui fait ses exercices sans se rendre compte qu’elle filme en arrière plan le putsch militaire en Birmanie ou un sujet bien plus anecdotique mais plus riche en leçon de vie.

Je laisse donc les « réseaux sociaux » ironiser sur la Birmanie pour vous amener dans les quartier de la police de Los Angeles, cette fameuse L.A.P.D qui nous a peut-être fait rêver à travers quelques bonnes séries TV.

Cela s’est passé jeudi dernier lorsqu’un colis est arrivé dans les locaux de la police de Los Angeles . Les officiers ont été agréablement surpris par ce qu’ils y ont trouvé au point de vouloir le partager sur leur compte Twitter.

Cette paire de menottes était accompagnée d’une lettre écrite par un grand père de 74 ans. Qui explique qu’il l’avait ramassée (oui toujours la paire au niveau de l’accord, c’est bien ça ? ) un soir à Van Nuys (quartier un peu chaud de L.A) pendant une altercation entre un officier et un jeune fauteur de trouble.

La papy cleptomane avait gardé ces menottes pendant des dizaines d’années sans les montrer jusqu’au moment où voyant ses petits enfant jouer avec des menottes en plastique, il avait décidé de leur montrer le vrai accessoire en exhibant fièrement le fruit de son antique larcin.

Les enfants voulant savoir d’où elles venaient, le brave papy avait craché le morceau. C’est pour cela que sous le poids de la culpabilité et poussé par sa volonté de donner l’exemple à ses petits enfants, ce brave grand père a fini par les renvoyer à la L.A.P.D avec une donation de 100 dollars ainsi qu’une lettre d’excuse et d’aveux dans laquelle il ne cache rien, pas même son identité et son adresse.

Pour la département de police de Los Angeles, cette démarche est une vraie leçon de vie qu’il a donné à ses petits enfants afin de leur montrer qu’il n’est jamais trop tard pour faire ce qui est juste. Sur le plan légal aux U.S.A je ne sais pas ce qu’il risque, mais en France je me souviens de mes leçons de droit pénal que le repentir tardif ne fait pas disparaitre l’infraction et que les poursuites pénales peuvent être engagées sauf en cas de prescription auquel cas il reste encore la voie civile.

Mais qu’importe la vraie raison de ce repentir tardif, prise de conscience ou alors volonté d’échapper aux poursuites, la seule chose qui importe c’est effectivement qu’aux yeux de ses petits enfants et des internautes qui lisent ce tweet, ce papy de 74 ans ai donné le bon exemple. 😀