Mod John Dillermand !

Ce lundi insolite ne sera peut-être pas une nouveauté pour beaucoup d’entre vous vu que le sujet a été traité cette semaine à la radio. Oui vous l’avez deviné avec le titre en danois, je vais vous parler de John Dillermand une série constituée d’épisodes de 5 minutes créés et diffusés sur une chaine de TV du service public danois.

Pour les personnes qui n’ont pas entendu parler de ce personnage habillé avec les couleurs et les motifs du drapeau danois, sachez que ce dessin animé est au centre d’une énorme polémique. En effet ce bonhomme débonnaire a une particularité unique, celle d’avoir un pénis plus long flexible et extensible que la queue du Marsupilami (c’est bizarre je croyais qu’au Danemark il faisait froid ! 😆 ). Pas besoin d’ajouter que toutes les histoires des huit épisodes diffusés pour l’instant sont construites autour des caprices de son phallus qui en plus de ses pouvoirs semble doté d’une volonté propre.

Ah oui, petit détail, je vais tenter de donner un maximum de synonymes officiels et non vulgaires pour évoquer les parties intimes de notre bonhomme cela pour étayer mes propos en fin d’article.

Afin de me faire une opinion et aussi par curiosité, j’ai regardé les huit épisodes en streaming légal sur la chaine danoise. C’est assez facile à comprendre même quand on ne parle pas un seul mot de danois, les images racontant bien les choses.

J’ai ainsi vu John utiliser son chibre pour promener des chiens, faire la circulation pour aider des enfants à traverser la route, pour sauver des enfants d’une attaque de lion au zoo, faire l’hélicoptère et voler pour de bon et surtout plein de bêtises.

Vu que cet organe très particulier est bariolé aux couleurs de l’habit de John et semble dépourvu de détails anatomiques, on oublie bien vite qu’il s’agit d’une verge et franchement j’ai trouvé cela bien plus drôle que malaisant, la qualité volontairement low-cost de l’animation achevant par ailleurs d’enlever tout caractère sexuel à cette série. Mais bon je comprend aussi que la présence continuelle d’enfants dans la série et le fait que ce programme soit destiné à un jeune public puisse faire naitre pas mal de polémiques et ce, même dans un pays aussi libéral et décomplexé que le Danemark. Je comprends aussi que l’on puisse s’inquiéter et ce fort à raison de l’impact de cette série sur les plus jeunes enfants qui risquent de développer un imaginaire potentiellement dangereux de la sexualité masculine. Mais bon, nous avons bien survécu à Pierre Perret et à sa chanson sur les zizis alors peut-être qu’il n’a a pas lieu de s’inquiéter pour la :moralité des jeunes enfants danois ?

Mon autre souci c’est la parité. A quand un dessin animé sur une femme qui utilise son vagin pour sauver les gens ? Pour éteindre un incendie avec un frout géant par exemple ? Et là je suis sûr d’avoir jeté un gros malaise. 😈

Alors qu’un ithyphalle est à la fois drôle et sacré au point d’être célébré dans de multiples cultures à travers les ages et d’avoir une liste de synonymes que je n’ai pas encore terminée, la fine fleur de ces dames (ben voilà, déjà plus de synonymes non vulgaires) n’a été mise à l’honneur que par un compatriote franc comtois au prix d’un scandale qui 155 ans plus tard continue de faire des vagues. A Bruxelles les mythes et légendes autour du Manneken-Pis ainsi que ses multiples représentations, font d’un petit garçon en train d’uriner, un emblème personnifiant le sens de l’humour et l’indépendance d’esprit des bruxellois. (dixit wikipedia) Et non, pas besoin de chercher il n’y a pas (et dans ce cas sans doute heureusement) de version féminine. Mon propos peut donc se résumer ainsi : à partir du moment où l’on est dans l’univers masculin, tout passe, le scabreux, le loufoque, le malsain…. Alors que les mêmes choses conjuguées au féminin sont beaucoup moins acceptées voire taboues.

John Dimmermand est donc bien plus qu’une simple polémique danoise mais un rappel de l’écrasante domination masculine qui en dépit des progrès sociétaux pour plus d’égalité entre les sexes, continue de fixer de façon plus ou moins consciente les règles en matière de représentations des corps et de la sexualité.

J’espère n’avoir choqué personne, mais cette nouvelle insolite était parfaite pour traiter de ce problème sous un angle à la fois comique et réaliste. Votre opinion est la bienvenue. 😉

Un gâteau qui pique

Cette semaine nous restons dans les histoires de pâtisserie.

Dans un premier temps je souhaite adresser mes encouragements aux personnes qui lisent de blog et aux quelques autres à qui j’ai donné la recette et qui depuis tentent de faire la galette comtoise. Non Kakuma, tu n’es pas seule !!! 😆 La preuve voici en photo la tentative de ma stagiaire dont j’ai posté le portrait hier.

Et oui la sienne a gonflé comme un ballon !!! Son erreur a été de mettre trop d’épaisseur de pâte, pour rappel il faut bien l’étaler avant la cuisson pour que son épaisseur ne dépasse pas 8mm. 😉

Du coup histoire de pousser le délire jusqu’au bout, elle a décidé d’en faire une tortue ! 😆

Un gâteau tortue c’est rigolo mais il ne faut surtout pas que cela ne devienne un gâteau torture ! Alors persévérez, mais avec bonne humeur et sans forcer non plus… 😀

A présent passons à un autre dessert qui fait lui aussi parler de lui, cela se passe à Dortmund en Allemagne. Une pâtisserie de cette ville avait déjà fait parler d’elle pendant la première vague de la pandémie en vendant des gâteaux en forme de papier toilette après la vague de panique qui avait vidé le rayon hygiène des supermarchés. Souvenirs, souvenirs…

Cette fois ce sympathique petit commerce a après quelques hésitations osé mettre en vente un autre gâteau au massepain assez particulier vu qu’il a une forme… de seringue ! 😯

On peut aussi lire sur cette pâtisserie un petit message que nous avons tous dans nos cœurs en espérant qu’il devienne réalité : « bye bye corona ».

Cette initiative a bien sûr pour but de faire le buzz ( traduction pragmatique : publicité efficace et gratuite) tout en abordant de façon légère le débat entre partisans et sceptiques de la vaccination. Tim Kortuem le propriétaire de cette pâtisserie craignait au départ que cette idée choque «Tout d’abord, nous avons craint que cela soir un peu macabre», a-t-il déclaré. «Mais après tout, nous l’avons fait. Parce qu’au final nous trouvons cela drôle et que nous pensons que cela le sera même pour les opposants aux vaccins. De plus C’est un vaccin sans effets secondaires. Et vous pouvez même revenir en chercher un autre parce que ce gâteau est tout bonnement délicieux !

Je vous laisse vous faire votre avis sur la question en espérant que le sujet de ce jour aura piqué votre intérêt ! 😆 (Désolé je n’ai rien trouvé de mieux pour finir mon article). 🙄

Dites-le avec des fèves !

Le premier lundi insolite de cette année 2021 est une info très sympa qui en plus de ça se passe dans mon coin de France, oui le Grand Est le mauvais élève de la COVID-19…

Ce dimanche c’était donc l’épiphanie avec sa traditionnelle galette des rois. Au passage, étant comtois je ne mange que des galettes comtoises aussi simples à faire que saines et délicieuses. Recette en fin d’article, oui c’est cadeau ! 😆

Bon, vous voyez où je vais en venir, on va causer de fèves un peu décalées mais cette année pas dans le sens loufoque mais bien de façon très positive et humainement chaleureuse et ce à travers deux initiatives que je vous propose de découvrir de suite en images. 😀

Dans le village des Auxons, Mohamed, le sympathique artisan boulanger que les habitués appellent Momo se démène chaque année pour trouver une idée nouvelle pour faire des fèves sympathiques. Il y a deux ans il avait sorti une série sur les monuments du coin et l’année dernière il avait demandé l’aide des enfants de l’école primaire qui lui avait fait des dessins qu’il avait imprimés sur ces petits bouts de porcelaine. Car oui, en plus de ça, à l’heure où 95% de la production de fèves est faite en Chine, ce sympathique artisan fait le choix difficile de faire travailler des artisans de Limoges.

Homme de conviction mais aussi homme de cœur, Mohamed s’est souvenu du soutien que les élus locaux lui ont apporté à lui et aux autres commerçants et c’est par reconnaissance qu’il a ainsi trouvé son idée de fèves pour cette année : faire des fèves avec les portraits des personnes qui siègent au conseil municipal ! Sur les 800 fèves commandées aux porcelainiers de Limoges, Mohamed en vendra une centaine aux collectionneurs au prix de trois euros pièce et donnera l’argent ainsi récolté à une association caritative locale ! Un grand bravo donc !

A 250Km plus au nord, dans la ville de Morschwiller-le-Bas, le boulanger Stéphane et son Fils Corentin ont eu la même idée mais cette fois l’initiative est plus tourné vers une autre catégorie de citoyens, ceux qui au début du confinement on fait des petits gestes qui ont beaucoup apporté. C’est ainsi que ces artisans se sont rappelés qu’en mars 2020 au début de la pandémie et alors qu’il était impossible de trouver le moindre masque en pharmacie, ils avaient reçu l’aide inespérée du club de couture. Des bénévoles de tout age s’étaient mobilisés pour leur créer des masques en tissus pour leur permettre de continuer à travailler.

C’est donc là encore pour rendre hommage à ces héros du quotidien que cet artisan et son fils ont lancé une série de fèves avec les portraits des bénévoles du club de couture et d’autres personnes comme certains enfants qui ont eu eux aussi des idées pour mener à bien des initiatives très positives dans la gestion de la crise sanitaire.

Et entre les deux (c’est bien le cas vu que je suis à 100km au nord d’Auxon), votre serviteur va s’envoyer une bonne galette comtoise faite maison ! 😆 D’ailleurs histoire de vous donner faim, la voici en photo après qu’elle soit sortie du four pendant que j’écrivais cet article dimanche soir à 19h00.

La galette comtoise est simple à faire et ne contient pas de pâte feuilletée aux graisses hydrogénées et huile de palme. Notre variante locale est un genre de pâte à choux, elle est simple à faire, saine, délicieuse, rapide à réaliser et très économique. Si vous ne me croyez pas et bien tentez donc la recette que je vous donne ci dessous :

Galette comtoise

Pour 6 personnes

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients : 250 ml de lait 80 g de beurre 60 g de sucre 140 g de farine 4 œufs 2 Cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger 1 pincée de sel, 1 jaune d’œuf pour la dorure.

Dans une casserole, versez le lait, le beurre et le sel. Laissez chauffer puis ajouter le sucre à frémissement. Mélangez bien. Hors du feu, ajoutez la farine tamisée puis mélangez pour obtenir une pâte homogène qui se détache de la casserole. Si la pâte reste trop liquide repassez la casserole sur feu doux quelques instants. Toujours hors du feu, incorporez les œufs un à un. Quand la pâte est bien lisse, ajoutez la fleur d’oranger.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou dans un grand moule à tarte avec des bords hauts, étalez la pâte sur 5-6 mm d’épaisseur. Si c’est sur une plaque, donnez-lui une forme ronde. Ajoutez une fève dans la pâte et dorez le dessus avec le jaune d’œuf détendu au lait. Dessinez ensuite un quadrillage sur le dessus de la galette avec une fourchette puis enfournez pour 30 minutes de cuisson à 180°C.

Cette galette se déguste froide mais pour ma part (de galette) 😆 j’adore la manger quand elle est un peu tiède, d’ailleurs il est temps de finir cet article pour aller lui régler son compte en buvant un bon thé vert fruité aux agrumes qui s’accordera très bien avec ! Bon appétit ! 😀

Pluie de reptiles

L’histoire humaine est ponctuée de pluies étranges qui bien que documentées par des sources officielles restent parfois encore inexpliquées de nos jours. Il y a ainsi eu des pluies de viande, de sang, de poissons pour lesquelles des théories amusantes tentent de trouver des justifications. 🙄

A coté de cela, on trouve aussi des pluies de nature très insolites mais tout à fait explicables, c’est le cas d’un genre de précipitations pour lesquelles les météorologistes de Floride viennent de lancer une alerte ; les pluies d’iguanes ! 😯

Aussi étrange que cela puisse paraitre, cette information n’est pas une blague. Dans les faits, lorsque la température baisse, ces gros reptiles arboricoles qui sont devenus une espèce invasive dévastant la faune et la flore locale, ralentissent leurs activités jusqu’à se figer au point de se laisser tomber au sol lorsque la température descend en dessous de 4 degrés. Alors imaginez ce que cela peut donner vu le très grand nombre de spécimens présents dans cette région des USA. Si le choc ne les tue pas, ils peuvent s’en remettre en sortant de leurs léthargies lorsque la température remonte. Il ne faut cependant pas tenter de les réchauffer soi-même car ces reptiles se révèlent agressifs au réveil surtout dans un environnement inconnu. C’est ce qu’on découvert à leurs dépends des centaines d’habitants de la Floride ayant voulu les aider.

Les habitants de la Floride sont donc sous le coup d’un double danger, se prendre un gros reptile sur la tête et/ou se faire attaquer en tentant de le sauver. C’est la raison pour laquelle, en plus des bulletins météo surréalistes avertissant la population des dangers liés au froid et aux pluies de reptiles, la population de Floride avait été aussi appelée par mes médias officiels lors de la dernière vague de froid en 2018 à ne pas chercher à sauver mais à tuer, les animaux ainsi tombés au sol qui rappel sont une espèce invasive causant pas mal de dégâts et pouvant aussi blesser les humains.

C’est là que je me dis que non, je n’ai pas ce qu’il faut pour être un bon citoyen américain, car invasive ou non, agressifs ou pas, si ma maison était en Floride j’aurai tôt fait d’ouvrir un hôpital pour iguanes. :mrgreen:

Aux frontières du réel

Voici le genre d’information qui passe hélas inaperçue alors qu’elle fait un peu rêver. Cette nouvelle insolite est un peu particulière car elle est sous forme d’épisodes qui forment une série qui ne semble pas se terminer me forçant à faire pas mal de recherches pour faire le point.

Tout a commencé à la fin du mois de novembre en Utah quand des employés fédéraux chargés de recenser les mouflons dans un secteur des rocheuses ont découvert un monolithe en métal de quatre mètres de haut. Afin de ne pas nuire à la faune locale en provoquant une invasion de curieux, ces personnes n’ont pas révélé l’endroit exact de leur trouvaille mais ont par contre informé la presse que le 28 novembre, soit 4 jours après sa découverte, cette immense plaque de métal avait disparu aussi mystérieusement qu’elle était apparue.

Le premier de ce mois c’est dans la région de Neamt au nord-est de la Roumanie qu’est réapparu ce monolithe avant de disparaitre là encore sans aucune explication quelques jours plus tard.

La troisième « apparition » d’un monolithe s’est produite en Californie au sommet de la Pine Moutain mais là le monolithe a été renversé par des activistes partisans de Trump qui ont filmé leur saccage accompagné de discours religieux obscurs avant de remplacer le monolithe par une crois en bois.

Ces derniers jours c’est surtout en Europe que ‘on découvre des monolithes en métal à commencer sur l’île de Wight au Royaume-Uni (dimanche 6 décembre), dans la réserve naturelle du Kiekenberg, aux Pays-Bas (lundi 7 décembre) et à Baasrode, en Flandre Orientale, en Belgique (mardi 8 décembre). A chaque fois leur(s) créateur(s) n’a (ou n’ont) laissé aucun indice ni aucune trace de leur passage sur les différents lieux d’installation.

Alors oui, tout de suite on rêve un peu, on pense aux images oniriques du film de Kubrick et l’on se prend à imaginer des scenarii de science fiction. Mais hélas les langues commencent à se délier et l’affaire ne semble n’être qu’un gros coup de pub réalisé par des artistes pour faire passer un message qui reste à déterminer mais aussi et peut-être avant tout pour vendre leurs créations.

Dans les faits, le premier monolithe a été installé et enlevé par un collectif d’artistes qui affirment l’avoir vendu 40 000 dollars. Par la suite cette idée a inspiré quatre autres artistes, Wade McKenzie, Travis Kenney, Randall Kenney et Jared Riddle, qui fascinés par l’affut de visiteurs provoqué par cette installation, ont décidé de mettre en place celui sur le sommet en Californie qui s’est fait démonter par les partisans de Trump.

Hélas, lorsque ça parle d’argent et de politique, l’art cesse tout de suite de nous faire rêver… Dommage !

Câlins malins

La scène se passe cette semaine dans un quartier pauvre de la ville de Belo Horizonte qui se trouve dans le Minas Gerais, un État du sud-est du Brésil qui est le second plus touché du pays par le Corona Virus avec plus de 440 000 cas recensés à ce jour.

C’est dans ce contexte très difficile qu’une ONG tente d’apporter un peu de réconfort aux populations en distribuant des paniers repas et aussi des jouets pour les enfants défavorisés.

Mais pour ces enfants qui avant le virus avaient déjà des vies très difficiles, cela ne suffit pas. Les courageuses et courageux travailleurs sociaux de cette organisation voulaient apporter un peu d’affection à ces enfants malmenés par la précarité et les conséquences de la pandémie. Il fallait trouver une idée pour pouvoir leur faire des câlins pour leur apporter du réconfort, de la chaleur humaine voire un peu d’espoir. Voici donc ce que cette ONG a inventé pour atteindre ce but :

Et oui, il fallait l’inventer, le rideau de douche reconverti en protection anti-covid ! Ce costume désinfecté après chaque câlin, comporte des grandes poches pour y glisser les bras. Notre mère Noël (oui au Brésil c’est très courant) porte une robe courte car il fait déjà 25 degrés en ce moment au Brésil.

Cette nouvelle n’est pas si insolite et certainement pas drôle mais cette photo est magnifique surtout lorsque l’on sait que cette mère Noël se remet d’une maladie grave et que l’on imagine ce que doit endurer la gamine. Leurs expressions à toutes deux sont pleines de tristesse mêlées à du soulagement, le genre de tête que l’on ne peut faire que lorsqu’un gros câlin nous permet de sortir ce qui nous mine au plus profond de nos âmes.

Bref, le genre de chose qui me marque et que j’ai voulu partager avec vous. 🙂

L’humour à l’italienne

Oui désolé je ne peux pas être bon tous les jours pour mes titres… 😉

Chaque lundi, au moment de trouver un sujet pour cette rubrique des lundis insolites je suis parfois obligé de faire de longues recherches pour dénicher des faits divers insolites, limite polémiques, mais toujours drôles et légers. Aujourd’hui cela ne sera pas le cas car c’est la station de radio qui me réveille chaque matin qui m’a donné une information si marrante qu’elle m’a fait rire tout haut au moment où je franchissais la frontière entre le sommeil et le monde réel.

Cela se passe en Italie voisine où un livre d’apparence très sérieuse est en train de faire un carton en librairie et surtout sur les sites de vente en ligne où il est en passe de devenir un best-seller. Il s’agit d’un livre politique sur Mathéo Salvini, ancien ministre populiste. 🙄

Alors pour ceux qui comme moi n’ont pas fait italien au lycée ni plus tard, le titre à rallonge de ce livre d’analyse politique se traduit par « Pourquoi (les raisons pour lesquelles) Salvini mérite confiance respect et admiration » Ce livre s’octroie, toujours sur sa couverture, une cote de 5 étoiles avec le commentaire « Piacevolmente onesto » qui se traduit par « Agréablement honnête ».

Et là bien sûr vous ne comprenez pas, vous vous demandez de quoi je parle et pourquoi ce livre austère est le sujet de la rubrique insolite du lundi. Cela serait tellement différent si vous aviez le livre devant vous… Car oui en l’ouvrant vous découvririez qu’il est constitué de 110 pages… Blanches ! 😆 Enfin non pas vraiment puisque des lignes sont tracées sur chacune des pages.

Ce livre est en fait vous l’aviez deviné un gag lancé par les adversaires politiques de ce personnage controversé. Je ne connais pas la vie politique italienne (enfin juste un peu) et je ne prends pas position dans le débat mais je trouve que répondre par 110 pages vides à la question posée sur la couverture est une attaque virulente. C’est aussi un sarcasme burlesque qui me fait vraiment rire très fort car cela est proche de l’humour absurde (nonsense) que j’aime tant. D’autres personnes attachées au personnage ont bien sûr beaucoup moins aimé le gag et ont qualifié le livre d’escroquerie. Cela n’est cependant pas le cas car une note vient tout de même préciser le ton de l’œuvre et donne une idée de ce qui attend le lecteur, voici cette note :

« Ce livre est plein de pages vides. Car malgré des années de recherches, nous n’avons rien trouvé à dire sur le sujet donc, s’il vous plaît, sentez-vous libres d’utiliser ce livre pour prendre des notes. »

Comme si cela ne suffisait pas, les commentaires des acheteurs sur les sites de vente en ligne enfoncent encore un peu plus le clou:

« Dès la première ligne, on note la finesse de l’analyse. La narration est fluide et facilement compréhensible, même pour ceux qui ne sont pas coutumiers d’ouvrages analytiques de cet acabit.»

« Ma chatte Vlad a beaucoup apprécié également »

« Dans ces pages, la pensée d’un grand homme d’État que le monde nous envie est illustrée à la perfection. Cette œuvre jette les bases d’une Italie nouvelle »

N’en jetez plus ! 😆

Au final j’ai comme une énorme envie d’acheter ce livre et de refaire sa couverture pour lancer moi aussi un livre polémique sur des sujets qui me tiennent à cœur. Chiche ! 😈

C’est normal en Russie !

Du fait des mes origines et de mes voyages et liens familiaux j’ai beaucoup de tendresse pour le peuple russe. J’ai même appris à les comprendre et à relativiser tous les faits divers que l’on raconte de façon à peine exagérée sur ce pays. 😎

Mais là ce soir je dois avouer qu’au moment de chercher une news insolite à partager sur le blog et en tombant sur cette nouvelle confirmée par de nombreux médias de divers pays, je me suis dit que non, j’ai encore tout à apprendre de mes cousins. 😯

Car oui, je veux bien comprendre que le foot soit sacré pour les russes et que le fait que le capitaine de l’équipe nationale ai été suspendu des matchs après la diffusion d’une vidéo à caractère sexuel devenue virale (ça arrive parfois que le sexe devienne viral 🙄 ) soit devenu un scandale national pour les acharnés de ce sport. Mais est-ce que cela justifie que deux pilotes de la filiale à bas coût d’Aeroflot se soient permis le 11 novembre dernier (et oui l’info n’a été rendue publique que depuis quelques jours) d’utiliser l’avion chargé de passagers qu’ils pilotaient pour faire ce dessin sur les écrans des contrôleur aériens. Un dessin censé soutenir la cause de ce capitaine écarté des matchs.

Alors en quoi dessiner un phallus sur les écrans des contrôleurs va aider la cause de leur idole ? Et pourquoi avoir bravé les règles de sécurité pour faire ce geste digne d’un collégien stupide ? Comment est-ce que cette compagnie recrute ses pilotes ?

Et bien ce soir à mon grand regret je suis obligé de répondre : « C’est normal en Russie ! ».

Un avant-goût de Noël 2020

A l’heure où j’écris ces lignes (dimanche à 18h10) notre président n’a pas encore pris la parole pour expliquer la suite des évènements concernant le confinement et les autres joyeusetés de cette chère COVID-19.

Par contre en Europe, certaines initiatives rigolotes semblent donner la couleur de ce qui nous attend pour ce Noël qui risque d’être plutôt insipide…

En Grèce, Pays très touché par la seconde vague, et actuellement en confinement jusqu’à la fin du mois de novembre, Alexios Gerakis, un fabriquant de bougies artisanales dans la ville de Thessalonique a décidé de faire des bougies de Noël avec des père Noël portant un masque. Son but est de sensibiliser les gens sur le besoin impérieux de porter le masque et de transmettre un message selon lequel la santé passe avant tout le reste».

En Hongrie (pays cher à mon cœur), dans la petite ville de Lajosmizse à 70km de Budapest, Laszlo Rimoczi un chocolatier luttant pour maintenir son magasin à flot après la vague COVID de mars dernier, a eu l’idée il y a quelques semaines d’ajouter un petit masque en pâte d’amande à ses père Noël en chocolat histoire de relativiser la crise du Corona et de faire sourire ses concitoyens. Pour Laszlo, le personnage du père Noël se doit de montrer l’exemple c’est donc normal qu’il porte le masque.

Ce qui n’était qu’une petite blaguounette locale est devenue une « success story », car depuis beaucoup de personnes s’arrachent ses pères Noël masqués qu’il vend à présent en ligne. Après avoir simplifié leur design, Laszlo en fabrique à présent une centaine par jour à base de chocolat italien sans gluten. L’engouement pour ses pères Noël masqués l’a même poussé à mettre des masques sur les grands modèles qui jusque là n’en avaient pas.

Mais ce que j’ai le plus aimé chez ce sympathique hongrois c’est ce qu’il a dit à la fin de son interview, un joli message d’espoir qui peut se résumer ainsi :

Cette histoire de pères Noël masqués a été une grande aide pour son entreprise menacée mais il ne compte pas sur cela pour la maintenir à flot car il espère que les vaccins viendront à bout du virus afin que pour Noël 2021 il ne vende que très peu de pères noëls masqués. Puisses-tu avoir raison Laszlo ! 😀

Je pige pas les pigeons…

Et je ne pige encore moins les personnes qui mettent des sommes folles pour les acquérir. Hier en Belgique, dans la ville de Knesselare, un pigeon de compétition âgé de deux ans et répondant au nom de « new Kim » a été vendu aux enchères en ligne (COVID oblige) à 1,6 million d’euros ! 😯 (3200 euros le gramme de pigeon ! Et bien avec ça on va pas mettre n’importe quels petits poix !) 😈

Ce prix de vente est un nouveau record historique, l’année dernière les meilleures ventes n’avaient pas dépassé les 1,30 million d’euros.

Alors oui, New Kim a été sacrée meilleur jeune oiseau de Belgique après une course en 2018 et a été mise à la retraite très jeune pour pouvoir être mise en vente. Elle va pondre des œufs jusqu’à ses dix ans, cela promet donc pas mal de futurs champion et championnes.

Mais tout de même, pour payer un tel prix pour un oiseau si commun aussi spécial soit-il, il faut vraiment avoir les moyens et être passionné.

Mais si l’on est rien de tout ça, on peut aussi se dire après avoir remporté cette enchère que l’on s’est fait pigeonner. :mrgreen: