4 ans déjà…

sarah2

Aujourd’hui avec une bonne partie de la famille, je suis en PLS comme disent les jeunes. Pas envie de parler, de manger de sortir et encore moins de bloguer sur un anime. Je pense à toi et au vide que tu as créé en choisissant de nous quitter.

Ton départ reste inexpliqué c’est pour cela que chaque année ça sera pareil, voire pire.

Car si le temps efface certaines blessures, d’autres blessures effacent le temps et nous plongent dans une éternité de souffrances et de regrets.

Souffrances (pas une archive hélas)

Aujourd’hui le collègue qui faisait tampon entre moi et l’enfant était parti faire des commissions. Du coup l’enfant ne faisait plus trop d’efforts pour se contenir et a fini par taper sans aucune raison une de ses camarades après m’avoir balancé un bon coup de pied dans le tibia.

Je me fâche, elle me dit qu’elle veut mourir et menace de se jeter dans l’escalier.

Je suis moi-même dans l’escalier et comme je suis trois marches plus bas, nos regards sont face à face. Lorsqu’elle me dit cela je lui dit que ce genre de menace est très grave et que c’est du genre à faire qu’elle change de groupe et parte ailleurs.

Et là je la voit se désintégrer devant moi, elle se jette à terre se met à pleurer et me confie quelque chose d’horrible qui se passe chez elle. Non ce n’est pas scabreux sinon j’aurai fait ce qu’il fallait pour qu’elle ne rentre pas chez elle, elle n’est pas en danger, mais est exposée aux conséquences psychiques de la maladie chez une personne très proche en soins palliatifs à domicile.

A ce moment je passe de la colère stoïque à la compassion la plus totale, je la prends dans mes bras en pleurant avec elle, je prends une petite part de sa souffrance.

Mais je ne fait pas que ça, je pose des mots, je tente de la rassurer ou alors tout simplement de lui expliquer ce qui se passe et pourquoi elle doit se protéger et prendre ses distances. Mais elle n’a que 9 ans…

Le monde est injuste, j’ai tant d’amour et de choses à offrir mais je ne serai jamais père et je ne peux pas non plus être un père même dans des cas dramatiques comme celui-ci. Je reste un éducateur avec des moyens très limités.

Ce soir je ne suis pas bien et ce n’est pas les 51 euros d’alcool et de vache morte que je viens d’avaler qui vont m’aider à passer ce petit traumatisme, ce moment d’empathie profonde qui m’a chamboulé.

Je suis un homme seul, mais ce que personne ne sait c’est que je suis quelqu’un de très sensible et doué d’empathie, enfin doué… C’est plus une malédiction qu’autre chose mais là je vais tenter d’en faire quelque chose quand même pour l’aider.

 

Hate receiving

Aujourd’hui dernier jour du mois de novembre c’est Thanksgiving aux U.S.A, une fête importante où l’on rend grâce…  Bon, passons…

Car pour moi ce jeudi c’était hatereceiving c’est à dire une journée où je me suis une fois de plus heurté à la méchanceté et à la bêtise de pas mal de monde. Une journée qui se termine au bar pour manger deux repas de suite arrosés de bière avec des gens qui font semblant de compatir à ma colère du jour.

Alors du coup, une fois de plus je ne parlerai pas d’animes. Pas du tout envie, désolé… De toute façon c’est la section qui demande le plus de travail et qui intéresse le moins, moi-même j’en consomme de moins en moins alors il faudra bientôt que je repense à une refonte de mon schéma de blog, non ?

De la pub mais pas que…

Cette semaine je voulais vous présenter une chaine du tube qui présente des vidéos de pubs très spéciales. Beaucoup font rire, certaines choquent beaucoup mais toutes font pas mal réfléchir et procurent beaucoup d’émotions. Fausses pubs, pubs interdites il y en a de tous les genres et pour tous les gouts.

Voici un exemple :

Et voici le lien vers la page de cette chaine pour voir d’autres pubs de cet acabit (cliquez ici)