Combattre l’obscurantisme…

En 2006, j’étais à fond dans mes sites Internet avec un gros travail sur celui des araignées qui m’amenait beaucoup de questions de personnes angoissées, phobiques voire carrément inquiétantes. Voici un extrait de mon ancien blog qui évoque cette période de ma vie que j’ai un peu laissé tomber faute à la place que la photo a pris dans ma vie…

Mercredi 14 Juin 2006

Cher Francis,

       En rentrant tout à l’heure je me suis installé derrière ma machine pour commencer à taper un nouveau chapitre de mon monologue quotidien. Comme d’habitude mon premier réflexe a été de vérifier les nouveaux messages.

En constatant que ma boite était presque pleine j’ai décidé de faire le tri parmi mes anciens messages. C’est ainsi que je les ai repassé en revue.

Il y a les messages d’arnaque genre le prince du Congo veut vous donner des millions si vous lui ouvrez un compte en banque… le terme technique est phishing, mais peu importe le nom c’est une arnaque poilante lorsque l’on est informé mais désastreuse pour les personnes qui s’y laissent piéger.

En continuant le tri je me suis rendu compte que plus de 80% des messages que j’ai reçu ces trois dernières années ont un rapport avec mon travail sur les araignées. Mon site sur ces sympathiques bébêtes est très bien référencé, si tu tapes le nom d’une araignée dans Google je suis toujours le premier site indiqué. Ce travail que j’essaie de faire avec le plus de professionnalisme est souvent boudé ou contesté par mes proches. Cependant bien plus qu’un site sur une passion, ces pages représentent un vrai service public.

En effet bon nombre d’arachnophobes m’ont demandé des conseils pour éviter de rencontrer mes amies ou pour tenter de gagner du terrain sur leur phobie, beaucoup d’enfants ( période c’est moche ça fait peur aux filles et ça dégoutte maman alors j’aime trop ça)  m’envoient des petits messages très touchants pour me demander des conseils ou des informations, une fois j’ai même tapé une lettre pour expliquer aux parents d’élèves d’une école maternelle de Béziers que les araignées ne pondaient pas d’œufs sous la peau des enfants et qu’il ne fallait pas raser les arbres de la cour de récréation où elles vivent…

Bon il y a aussi une tripottée de malades mentaux hystériques au sens psychiatrique précis du terme qui me racontent que leurs enfants se font piquer (une araignée ne pique pas mais mord) pendant la nuit et qu’ils sont tout enflés et qu’à force ils deviennent déformés… Alors là j’ai rit pendant au moins une heure et j’ai eu beaucoup de mal à prendre mon clavier pour aider cette personne…

Je fais de mon mieux pour éveiller les visiteurs de mes pages sur l’utilité et la non dangerosité des araignées. Je rêve d’aller plus loin dans mes recherches, de voyager et de rencontrer plus de scientifiques pour avancer dans mes connaissances.

J’en ai un grand besoin car comme chaque créateur de site Internet, je suis responsable des savoirs que je mets à la disposition des personnes. Cette responsabilité va plus loin que la grammaire et la syntaxe. En effet je dois veiller à ne pas faire d’erreurs et à éviter de créer des hystéries en rapportant des détails sur certaines araignées dangereuses.

Mais sur ce dernier point je n’ai pas été très bon…

Et oui Francis, là encore j’ai des progrès à faire…  

30 ans…

Aujourd’hui c’est la commémoration des trente ans de la mort de mon père, tombé le lundi de pentecôte sur le chemin à 50 mètres de sa maison après avoir tenté de rentrer suite à un malaise déclenché par son travail dans le jardin.

Du coup non, pas d’insolite…

Respect et souvenirs.

Malade

bed

Hier c’était le printemps, alors du coup le rhume que je trimballe depuis des semaines s’est aggravé pour fêter ça et j’ai aussi fait de la conjonctivite.

Ce matin je vais tout de même aller au travail après avoir avalé deux doliprane et des antibiotiques, mais je ne sais pas dans quel état je vais rentrer ce soir.

En tous cas pas en assez bon état pour rédiger un long article sur un anime, du coup pour aujourd’hui c’est joker.