Cauchemar aggravé

190326

Ma vie a été jalonnée de traumatismes plus ou moins graves. Parmi ceux qui m’ont le plus marqué et qui ont encore de grandes conséquences aujourd’hui, se trouvent mes échec lors des examens en fac de droit. Entre stress et manque de préparation, j’ai eu droit à de mauvais résultats qui m’ont conduit à mettre 7 ans à passer un diplôme que les plus brillants décrochent en 4 ans.

J’ai passé des nuits à pleurer dans ma chambre de CROUS parfois jusqu’à espérer la mort pour enfin être délivré de ces examens et du stress qu’ils me causaient.

Du coup aujourd’hui encore en période de doute sur ce que je fais au niveau de mon travail, je rêve systématiquement que je suis à la fac et que je dois passer un examen important pour lequel je ne suis pas prêt vu que je n’ai pas révisé.

Ces cauchemars sont très puissants vu que leurs scénari (mot italien pluriel en « i » ) s’adaptent lorsque je tente d’en reprendre le contrôle. En clair dans mon songe lorsque je me rappelle que la fac est terminée et que j’ai décroché tous mes diplômes, mon cauchemar se transforme pour reformuler l’angoisse de l’échec en créant un nouveau script sur un autre scénario.

Le sens de ce cauchemar récurrent et pour moi très simple et clair, c’est la peur d’échouer et suite à cet échec d’être jugé et dévalorisé par les autres.

Mais si j’en parle aujourd’hui c’est que cette nuit ce cauchemar routinier et habituel a connu une évolution inquiétante. Je devais passer un examen important pour lequel je n’avais pas révisé comme d’habitude mais cette fois je devais utiliser un genre de clef électronique pour avoir le droit d’entrer dans la salle d’examen. C’est alors que ma clef s’est brisée et que j’ai été refoulé par la machine.

Et là bizarrement j’étais soulagé.

Et c’est justement là que je m’inquiète très fort. Mon subconscient est en train de me dire qu’entre les mutations de mon travail, les difficultés des enfants, le manque de soutien, les inégalités de traitement entre mes collègues et moi et surtout mes doutes sur mes capacités et sur la pertinence de ce que je mets en place, que mon travail autrefois magique, est devenu une source de souffrances et d’angoisses.

Ceci dit, je fais comment pour expliquer à mon subconscient que les années 80 sont loin derrière nous et que je suis obligé de m’accrocher à mon CDI ?

Miam !

Ce lundi bête nous emmène à Montréal où une femme de 26 ans a eu une drôle de surprise en ouvrant le sac de salade acheté quelques jours plus tôt.

190325

Et oui, cette brave dame a eu droit à un petit supplément amphibien puisqu’une grenouille était piégée entre les feuilles de salade et a donc vécu comme cela quelques jours au frigo. Son premier reflex a bien sûr été de faire un post.

190325b

Sinon là encore l’histoire se termine bien vu que cette jeune femme a décidé d’adopter la grenouille après avoir tout de même signaler l’incident au supermarché afin que plus de vigilance soit déployée à l’ensachage des salades.

En même temps avoir une grenouille vivante dans son sac de salade ça fait très bio en prouvant l’absence de pesticides dans l’exploitation et pour les français alors là c’est banco vu que ça donne deux cuisses gratuites !

Je rigole avec ça mais personnellement, alors que je mange n’importe quoi, manger des cuisses de grenouilles ce n’est juste pas possible pour moi pour des raisons éthiques.

Archive humiliante mais drôle.

Les antibiotiques qui restaient et les autres comprimés ainsi que le collyre et la solution nasale achetée en pharmacie m’ont permis de tenir voire d’aller mieux.

Youpie…

Au moment de chercher l’archive que j’allais publier aujourd’hui, je suis tombé sur ce texte du 22 mars 2007 que j’avais totalement oublié. J’ai éclaté de rire en le relisant alors du coup je vous le partage.

Jeudi 22 mars 2007

Cher Francis,

Parfois des proches se permettent de dire de moi que je suis « complexé » complexe je veux bien, mais complexé je n’en suis pas si sûr. La petite histoire que je m’apprête à te raconter ce soir en est la preuve.

Ce matin je me suis assis au premier rang comme à mon habitude près de la fenêtre. Le cours commençait et mes pensées vagabondaient nourrissant en moi de profondes angoisses qui s’exprimaient par un tremblement de mes jambes. J’avais une main sur la table et l’autre qui pendait le long de mon corps.

Le psychologue qui me regardait depuis un moment arrêta brusquement son exposé sur les traumatismes subis lors d’un viol et me demanda si j’avais fini. Voyant que je ne comprenais pas sa question il expliqua devant tout le monde qu’il avait interprété mes tremblements comme étant une masturbation ce qui n’était bien sûr pas le cas. Je me demande pourquoi je le précise d’ailleurs…

Je crois avoir rougi trente secondes mais après j’ai éclaté de rire avec mes camarades. Plus tard dans la journée le psy nous parle d’un pervers qui se masturbe dans un parc, à ce moment tous les camarades de promo tournent la tête vers moi dans le même mouvement d’ensemble. Là non plus je n’ai pas cherché à me cacher ou à faire diversion, le phénomène m’a vraiment amusé.

Que retenir de tout ça? que les psys sont tous omnibulés par le sexe ? Oui sans doute, même si dire cela revient à énoncer un truisme. Je peux aussi retenir qu’un groupe se laisse facilement influencer par une personne ayant un statut puissant comme celui de ce psychologue, peut être que ce soir certaines personnes de ma promo pensent que je me masturbe en cours ! 😯

Enfin je retiens avant tout que cette histoire ne m’inquiète pas et m’amuse au point de vouloir la partager avec toi ce soir, ce qui à mon sens ne serait pas le cas si j’étais quelqu’un de complexé. Au fond de moi je trouve même flatteur que la promo se préoccupe de ma sexualité.

Pas de photos pour illustrer ce message sans queue ni tête ( pas de masturbation et pas de grandes réflexion dans ce message).

Je vais aller me coucher et faire des rêves érotiques peuplés de psychologues barbus qui m’excitent tant !!! 😡

Ils sont cons ces psys mais Dieu qu’ils sont cons !!! 🙄

Malade

bed

Hier c’était le printemps, alors du coup le rhume que je trimballe depuis des semaines s’est aggravé pour fêter ça et j’ai aussi fait de la conjonctivite.

Ce matin je vais tout de même aller au travail après avoir avalé deux doliprane et des antibiotiques, mais je ne sais pas dans quel état je vais rentrer ce soir.

En tous cas pas en assez bon état pour rédiger un long article sur un anime, du coup pour aujourd’hui c’est joker.

Cours de langues

Parmi mes trop multiples centres d’intérêt, les langues occupent une grande place et c’est donc avec joie et émerveillement que j’ai découvert une chaine incroyable qui offre un contenu de très haute qualité, il s’agit de Linguisticae

Cette chaine a été montée par Romain Filstroff, un cinéaste de formation qui est aussi un expert linguiste très doué pour la vulgarisation. À travers ses vidéos, il tente d’aider son public à comprendre d’où viennent les mots, les langues, et comment le langage est fait et évolue tout en cassant certaines idées reçues bien ancrées dans la culture populaire. Depuis janvier 2018, la chaine est en partie subventionnée par le CNC.

Alors si vous aimez les langues ou si vous voulez trouver des réponses à certaines de vos questions sur le français et les autres langues, n’hésitez pas et rendez vous sur sa chaine où il publie une nouvelle vidéo tous les jeudis à 18h30 ! 😎