Une opportunité sympa

200429

Encore deux semaines à tirer avant l’éventuelle période d’essai de rupture du confinement (oui ça fait beaucoup de « si »). Comme moi je pense que vous passez pas mal de temps sur votre ordinateur et que parfois vous regardez vos photos.

Et forcément vous avez envie de les trier, les classer et avant tout de les corriger en utilisant un logiciel de retouche/optimisation.

Pour ce faire il y a les logiciels gratuits du type Photofiltre qui sont légers et simples d’utilisation mais dont les possibilités sont assez limitées. Il y a aussi le fameux Photoshop qui lui est payant.

Mais voici qu’en cette période confinement, Skylum, un autre éditeur reconnu de logiciel de retouche photo, propose en téléchargement gratuit l’avant dernière version de son fameux logiciel LUMINAR.

Alors en vous rendant sur ce lien ll vous suffit de renseigner un nom et une adresse e-mail pour recevoir un mail qui vous permettra de vous abonner à une liste d’infos. Dans la foulée, vous obtiendrez un second mail avec le lien pour le téléchargement, ainsi que la clé d’installation. J’ai testé ça marche parfaitement. Je vais donc installer ce logiciel sur une de mes machines afin de le tester.  Si le cœur vous en dit faites comme moi ! 😉

Génération virus

200428

Bientôt deux mois sans sortir et bizarrement je continue à supporter cela sans soucis particuliers si ce n’est les petites inquiétudes du quotidien et derrière elles, les grandes craintes encore floues pour l’avenir.

Bref, rien de neuf.

Nous ne sommes pas tous égaux dans le confinement et cela bien au delà du simple confort matériel. En ce qui me concerne, je vis cette période paisiblement car pour moi elle ressemble à mes nouveaux étés sans vacances c’est à dire deux mois passés à la maison sans rien faire, sans sortir et sans voir personne.

Enfin sans rien faire, pas tout à fait vu que je continue de faire mes exercices à la basse et que mon télétravail me prend pas mal de temps y compris cette semaine où je suis censé être en « vacances ». Mais je ne me plains pas car plus je suis occupé, moins j’ai le temps de céder aux angoisses.

Désormais je peux même écouter les informations inquiétantes comme par exemple pour aujourd’hui, l’explosion du chômage en France et la remontée du nombre de mort. Je fais aussi beaucoup de recherches pour trouver une idée pour me protéger dans la perspective encore très irréaliste d’une reprise de mon travail. Je cherche des sites sérieux vendant des vrais masques et hélas je ne trouve que des faux sites d’arnaqueurs sans scrupules. J’ai fini par dépenser une centaine d’euros pour deux masques très spéciaux dont j’attends la livraison.

Au delà de ma petite personne, en discutant avec les parents des enfants que j’accompagne (je leur téléphone chaque semaine) et en consultant des articles en ligne sérieux sur des sites faisant autorité, je me suis rendu compte d’une vérité qui risque de devenir très évidente dans les mois à venir…

Les enfants d’aujourd’hui forment une nouvelle génération dont les modes de vie, les choix et avant tout la mentalité générale, seront façonnés par les catastrophes sanitaires mondiales présentes et à venir dont le COVID-19 n’est que le début. L’histoire donnera un nom à cette nouvelle génération. Génération virus ?

Il est encore difficile de pouvoir imaginer les répercussions de cette nouvelle réalité mais sur les aspects les plus concrets nous pouvons imaginer une quasi fermeture des frontières, moins de voyages, une importante diminution des contacts humains et des rassemblements, des contrôles médicaux renforcés, une vraie culture de l’hygiène et des gestes barrière, le port du masque obligatoire… Bref un important reculs des droits et libertés et tout ça dans un contexte économique en crise perpétuelle.

Tout cela va façonner des individus très particuliers. Les pulsions animales et l’instinct de préservation qui s’y rattache nous poussent vers l’égoïsme tandis que notre intellect et la conscience de notre responsabilité dans le désastre actuel nous aideront à rester solidaire et à envisager d’autres modes de vie pour enfin venir à bout des zoonoses.

Nous sommes tous face à ce grand écart, moi le premier avec mes stocks stratégiques de nourriture et ma quête de masques qui contrastent violemment  avec ce que je suis en train d’écrire.

L’avenir est encore très incertain, le confinement dont les modalités seront annoncées tout à l’heure, apparait pour beaucoup comme une erreur ou au mieux comme une grave prise de risque pour redémarrer l’économie et sauver nos institutions. Ce qui se passera par la suite façonnera à jamais les générations à venir et mettra en évidence une nouvelle société.

Car oui j’en suis certain, nous ne retrouverons plus jamais le monde d’avant avec son équilibre entre intérêts publics et égoïsmes particuliers. Le futur sera soit une sombre plongée dans l’anomie soit un nouvel age d’or pour l’humanité. Au vu de la nature humaine on pourrait craindre le pire, mais en y réfléchissant, les intérêts commerciaux publics et privés et l’incapacité pour les élites d’imaginer d’autres modèles de société  mèneront peut-être enfin à des changements positifs devenus obligatoires pour préserver nos institutions et nos conforts de vie.

Au final tout ceci reste très flou. A ce jour je suis heureux de ne pas avoir d’enfants même si mon métier et au delà mon rôle d’éducateur fait que je devrait accompagner enfants et jeunes pour qu’ils puissent vivre et participer à ce nouveau monde, je serai responsable de cette mission mais à l’inverse d ‘un parent, seulement pendant la durée de mon accompagnement. Je pense d’ailleurs déjà à ce à quoi mon travail va ressembler, j’imagine donner des cours d’hygiène et de mener des activités de distanciation… Bref tout est à réinventer pour le meilleur et le pire. Qui vivra verra. 🙄

 

 

Il y a dix ans presque jour pour jour…

P200426

Koni Omega 100, Super Omegon 90mm, film fuji Reala 100, traitement maison.

Entre mon travail et ma basse qui a un effet addictif sur moi, je n’ai toujours pas eu le temps et/ou le courage d’aller au labo sortir mes nouvelles images. Je dois aussi mentionner que ma tentative de photos d’arbres en fleur sur diapo 13×18 a échoué suite à la chute d’un de mes châssis qui s’est écartelé au point de ne plus pouvoir rentrer dans la chambre.

Du coup pour cette semaine je suis allé rechercher ce que je faisais il y a dix ans avec ce fichu Koni Omega que je n’arrive plus à utiliser depuis…

C’était la fête du cheval au village, les gens étaient en foule et tout près les uns des autres. Souvenirs, souvenirs…

 

Tuto pour s’occuper pendant le confinement : faire des expériences sur ses chats.

Alors oui, profitons de ce confinement pour tester les limites de nos amis félins. dans le cas présent ce Youtubeur japonais, très connu pour avoir fait un carton avec son fameux chat « maru » qui joue avec les cartons, s’est amusé à tester les limites ds chats quand à leurs capacités de s’aplatir pour franchir les obstacles. Les résultats sont étonnants surtout pour des gros chats obèses d’appartement comme c’est le cas ici ! 😯

Cette vidéo date d’il y a un an, en ce moment en période de confinement ce You Tubeur fait des parcours de saut sur rouleaux de papier toilette pour ses chats. 😆

C’est sans doute lui qui a lancé cette mode que l’on retrouve dans tous les bêtisiers de confinement. :mrgreen:

Une archive valorisante (Pour une fois…)

L’archive d’aujourd’hui date de 2008, oui comme d’habitude c ‘est le jour d’aujourd’hui donc le 24 avril 2008. A l’époque je m’étais lancé dans un projet de stop motion et j’avais créé de mes mains, sans modèle, et à partir de presque rien, quelque chose que je n’aurai jamais pensé être capable de fabriquer! 😯

Archive du Jeudi 24 avril 2008

Cher Francis,

Il est tard, je suis assez fatigué et je n’ai pas vraiment de sujets pour ce soir. Mon esprit est occupé par mes préoccupations professionnelles et dans une moindre mesure par les projets que j’ai conçus ou que j’accompagne sur mon lieu de travail.

L’un d’entre eux est la création d’un film d’animation en « stop motion ». Avec une institutrice, nous avons demandé à une classe d’enfants d’imaginer une histoire avant de l’adapter sous forme d’un film. Le processus repose sur la création d’un semblant de mouvement par une succession informatisée de photos de personnages articulés. Tu conviendras que ce projet est pour le moins ambitieux.

Cette nuit et aujourd’hui le projet a connu une grande avancée car son personnage principal, le loup que tu vois en photo ci-contre, a enfin été créé sur la base d’une technique que j’ai inventé, la colle de pistolet appliquée sur un squelette flexible le tout recouvert de fourrure.

200424

Les enfants ont bien travaillé, les autres personnages, les décors sont en finition. La technologie que j’ai mise en place au niveau informatique est fonctionnelle, les premiers essais sont saisissants.  Le tournage va ainsi commencer dès la mi-mai. 

Et dire que j’étais nul en bricolage… 

Mon seul regret c’est de ne pas avoir trouvé de technique pouvant permettre aux enfants de réaliser seuls ce travail, manipuler le pistolet à colle peut se révéler dangereux et occasionner des brûlures graves. Même si les enfants participent activement au reste du processus de création de ce film, cette impossibilité me montre que je dois encore progresser.

Mais ce soir je suis fier d’avoir créé ce personnage que les enfants ont adoré et qui du coup a relancé leur motivation pour le projet en cours. J’espère pouvoir te montrer le résultat avant la fin de l’année.

A suivre…

La suite ? Et bien ce n’est pas très glorieux… Le lendemain je terminais ce loup en lui mettant des yeux très expressifs et les prises de vue commençaient avec un vrai plateau de tournage fabriqué dans ma salle d’activité. Hélas l’instit avec laquelle je bossais n’a pas vraiment donné la priorité à ce projet, j’ai manqué de temps et au bout du compte nous n’avons fait que 35 secondes de film !

Le loup est toujours là, encore une chose dont je suis fier car 12 ans plus tard il continue de fonctionner de façon correcte, prenant n’importe quelle pose en la gardant bien fixe. ses crocs en carton ne sont même pas émoussés !

Cette année en octobre, j’avais tenté de relancer le projet en achetant toute une famille de personnages en bois pouvant eux aussi prendre et tenir des poses.

J’avais écrit un script très cartoonesque avec le loup qui ouvre son frigo et le trouve vide et tente d’aller piller la ferme d’à coté mais à chaque fois qu’il s’approche il lui arrive un truc et au final il devient le chien de garde du fermier (Ain’t dat a happy ending folks ?)  😀 mais hélas le projet n’a pas vraiment fonctionné avec les enfants encore trop jeunes.

Au final je ne désespère pas de pouvoir enfin mener ce projet à bien surtout qu’à présent j’ai toutes les choses dont j’ai besoin c’est à dire du matériel bien plus fonctionnel et surtout de meilleures connaissances et logiciels pour que lors de la prochaine tentative je puisse enfin concrétiser ce projet et mettre notre film sur le tube. 😎