Partenaire

P200720

Sinar NormaP (corps arrière Norma corps avant P), Apo Artar 420mm à F16, HP5 5×7″

V, ma nouvelle collègue avec qui j’ai beaucoup de choses en commun et plein de projets. Elle cuisine bien, adore la musique, chante dans un groupe… 🙄

Et en plus elle est sympa et toujours de bonne humeur. 😯

Bref, la collègue de travail idéale pour moi et les enfants ! 😀

 

Sinon j’ai développé avec un peu de retard, et du coup mes trois plans films 13×18 cm ou 5×7″ n’étaient même pas secs à 20h00, preuve en est de la petite gougoutte en bas dans le coin de chaque plan film que je dois d’ailleurs vite éponger…

200719a

Une petite preview des prochains posts en inversant :

200719b

 

Bassiste

Enfin du neuf ! Exposé la semaine dernière, développé hier soir, cet autoportrait marque mon retour à la photo après le virus, le confinement et les autres calamités comme le fait de se voir toujours opposer un refus de la part de potentiel(lle)s modèles. 😥

P200712blog

Sinar P 13×18, Apo Artar 420mm à F16, HP5 5×7, ilfotec HC 1+47 scan V700.

J’ai bien sûr pris cette photo avec mon déclencheur pneumatique de 5 mètres que j’ai déclenché en serrant la poire entre mes genoux.

Sinon pour voir la photo en version XXXL pour plus de poils c’est ici

Gamine

Et oui, je suis encore à la bourre je fais des rangements depuis ce matin et je n’ai toujours pas atteint mon labo, il m’est donc encore impossible de le ranger pour y développer mes plans films HP5 5×7 exposés il y a de ça bientôt deux semaines. Alors du coup je pioche dans mes archives inédites pour vous présenter cette gamine (aucun lien avec mon travail bien sûr) photographiée il y a des années avec mon Mamiya RB67 SD Pro.

P2007055

Mamiya RB67 SD Pro, KL 150mm, fuji Reala 120

Chui pas là…

200628

Voici l’une de mes photos qui compte parmi les plus importantes. Beaucoup de choses à dire dessus, c’est fait avec un Canonet QL17GIII et ce n’est pas posé. Mais voilà je suis dans le haut Jura et cette photo et le post qui l’accompagne sont postés automatiquement. Cette photo c’était un vrai moment de détresse dans la vie d’un jeune en institution. Depuis bien des années sont passées, j’espère qu’après les galères qu’il a traversé sa vie est devenue plus paisible et heureuse.

Au musée…

Cette semaine j’ai failli (dans tous les sens du terme) (à) convaincre une jolie fille de poser pour moi. Elle était d’accord mais la pression de voir mes collègues se moquer d’elle pendant qu’elle posait la mettait mal à l’aise, du coup je l’ai tacitement libérée de sa promesse.

Hélas, du coup au lieu d’une jolie fille en 13×18, vous ne verrez cette semaine qu’une vieille photo prise à la dérobée dans un musée suisse.

Bon, là je commence le rangement de mon labo, j’espère qu’au bout de tout ça, la photo reviendra un peu dans ma vie… 🙄

p200621

Rolleiflax T de 1945, fuji NS, musée des arts modernes de la Chaux de Fonds

La vie reprend…

Encore une archive, et oui ces dernières semaines sont très demandeuses niveau travail et en plus de cela la météo ne me laisse pas prendre mes appareils… J’ai tout de même refait un scan très soigné de mon plan film ce matin.

P200614

Montbéliard, plan film Provia 4×5 développé maison, Sinar F2, Grandagon N 90mm 6,8. Plan film recadré en 16/9

Et en XXXL c’est ici

Petit drame du 11 novembre

Une fois de plus, perdu entre le travail et la musique et surtout empêché par la pluie incessante, je n’ai pas eu le temps de faire une nouvelle photo pour ce dimanche. Du coup quitte à plonger une fois de plus dans mes archives, autant aller un peu plus loin que d’habitude en présentant cette photo prise le 11 novembre 2018 en marge de la commémoration des cent ans de l’armistice de 1918.

J’étais en train de tester le nouveau film diapo Ektachrome Kodak avec mon Fujica ST 801 équipé avec son 55mm 1,4 EBC. Le ciel était terne et du coup le rendu est encore plus proche de la défunte (sauf dans mon congélateur) Kodak Ektachrome EG.

Une gamine avait fait un malaise et un pompier s’occupait d’elle. Et là, bizarrement sans réfléchir et passant outre le regard de la mère interloqué, j’ai fait la photo. Personne n’a été blessé et personne ne m’a grondé ou ordonné de ne pas le faire. Reste le problème de savoir pourquoi j’ai voulu fixer ce moment anodin mais un peu privé sur film…

P200607

Fujica ST 801, 55mm 1,4 EBC, nouvelle Ektachrome Kodak développée et scannée  par mes soins

Souvenir de jours heureux

P200531

Rolleiflex T de 1945, HP5 120, Ilfotec HC 1+31, Scan V 700

Cette photo prise au Rolleiflex il y a presque pile-poil dix ans est un souvenir des jours heureux où je faisais partie d’une association qui organisait des fêtes et autres évènements pour lever des fonds destinés à soutenir un village en Roumanie.

Les joyeux papys sur la photo étaient toujours là pour travailler très dur et aussi pour lever le coude après avoir bossé pendant des heures. A l’époque je venais souvent pour aider moi aussi, j’aimais cette ambiance virile et festive. En plus de ça mine de rien j’apprenais pas mal de choses avec eux.

Sur cette photo parmi ces papys en plein effort pour décoincer une barre en métal de la structure du chapiteau, deux sont décédés et les autres ne donnent plus signe de vie depuis que l’association a été dissoute suite à la mort de son président.

Mais ce qui a précipité la fin de l’association c’est avant tout le fait que le village roumain que nous avions aidé pendant près de 15 ans nous a fait comprendre qu’il ne voulait plus de notre aide.

C’était une belle époque, mais si on y réfléchit bien notre association humanitaire avait pour vocation première non pas d’aider les roumains (même si des dizaines de milliers d’euros ont été levés et versés suite à nos efforts) mais bien de faire du lien entre les villageois. Et ça, ça me manque hélas beaucoup… 😥