Rencontre avec le Bigfoot

C’était hier au musée pour l’incroyable exposition sur l’anatomie des êtres imaginaires et merveilleux. J’ai vu plein de choses que j’aime beaucoup, appris énormément sur plein de sujets que je pensais maîtriser et je me suis bien amusé… Dommage il y avait des enfants et un travail à faire, car oui c’était dans le cadre de mon travail ! 😆

Le punk dans le sang !

vendredi matin, 7h20, j’ai mes chaussures aux pieds et je traîne un peu en bas devant mon ordinateur avant de partir au travail. Tout d’un coup j’entends un bruit énorme bruit sourd comparable à celui d’une boule de bowling tombée sur le sol d’une des pièces au dessus. Ce fracas est tout de suite prolongé par des hurlements, LAURENT !!! LAURENT !!! LAURENT!!! 😯

Ma mère vient de tomber dans sa chambre et dans sa chute elle s’est gravement cognée au front et je ne sais toujours pas et elle non plus sur quoi sa tête a tapé. C’est alors que sans paniquer je me mets en mode titulaire du BSN (brevet de secourisme) je m’assure qu’elle est bien consciente et grâce à ma direction compréhensive et et ma collègue qui accepte gentiment de se passer de moi, je reste vers elle toute la matinée pour vérifier qu’aucun signe de trauma crânien grave ne se manifeste. A 8h30 je suis le premier client de la pharmacie, sur le conseil de la professionnelle à qui je montre la photo, j’achète de la pommade, des granules d’arnica et une poche réfrigérée.

Je lui donne ces soins et je reste vers elle, un peu inquiet tout de même. Heureusement pour elle et moi, tout va bien. Il n’en reste pas moins que la douleur est très vive, je lui donne un doliprane qui la soulage elle s’endort. Rassurée sur son état je repars au travail de midi à 16h30. De retour je la retrouve dans son lit mais je suis tout de même surpris de voir que son hématome a diffusé sur tout le visage. Le traitement anti coagulant (Xarelto) doit pas mal aider. Le soir je devais aller voir un concert punk au pub, mais non je suis resté chez moi vu que j’avais une fan de punk qui a tellement ça dans le sang que ça se voit sur son visage ! 😆

Oui c’est pas bien de rigoler, mais j’en ai besoin et ma sœur infirmière que j’ai consulté a eu les mêmes traits d’humour.

Cette chute aurait pu être bien plus grave, alors on a le droit de sourire…Un peu ? 🙄

Un nouveau concept : le snack-bar !

Voici deux semaines que le pub du village est fermé pour cause de congés annuels. Du coup la joyeuse bande d’andouilles dont je fais partie a passé ces deux dernières semaines au snack. 😎

Mercredi j’avais carrément amené une galette comtoise faite pas mes soins ! C’était une version expérimentale (j’avais battu la pâte au batteur pour faire entrer de l’air et la rendre plus épaisse et aérienne) mais pour une fois ça a bien tourné regardez l’épaisseur de la tranche dans les mains du Pascal ! (Oui chez nous on dit pas « de » mais « du » pour « de le » dans les mains de le Pascal). 😆

Ce soir le pub ré-ouvre, on va retrouver les amis mais cette fois avec le reste de la faune… Je vais commencer à attendre leurs prochains congés annuels ! 🙄

La saga du matelas…

A Noël mes sœurs et mon frère se sont cotisés pour payer un bon matelas pour ma mère âgée. Nous avons fait l’erreur de commander ce matelas sur Amazon et bien sûr c’est la mauvaise taille qui a été livrée. Du coup excédé et face à la colère de ma mère je suis allé faire un truc vraiment bizarre, je suis allé dans un magasin pour voir des matelas, parler à des vendeurs et faire un choix. J’ai même osé demander l’aide du copain qui m’a emmené chercher ce matelas pour que ma mère puisse en profiter le soir même. Du coup tout se termine bien vu que le problème est réglé, que Amazon montre encore un peu plus ses limites et que j’ai retrouvé le plaisir du monde réel pour faire des achats importants. 🙄

La bonté humaine existe encore !

Aujourd’hui je vais vous raconter mon petit conte de Noel qui m’oblige à croire de nouveau à la bonté humaine. La semaine dernière j’achète quelques cartes pour un prix très bas à un vendeur et vu que je les reçois très rapidement et qu’elles sont magnifiques, je fais un commentaire très positif au vendeur.

Ce vendeur a été si touché par mon appréciation que hier soir j’ai trouvé une nouvelle enveloppe contenant 8 cartes très sympas et ce gentil mot comme vous pouvez le voir sur le photo ci dessus.

Je suis donc bien content d’avoir répondu au besoin de reconnaissance d’une personne. Mais là je viens à me dire qu’il est bien dommage que mon travail soit si loin de ce monde de passionnés… 🙄

Fiasco ?

Aujourd’hui c’était le spectacle de mon groupe d’enfants, au menu deux chansons, la première l’Amérique de Joe Dassin et l’autre une de mes compositions (mon Dieu que ça fait prétentieux !) qui parle de l’envie de voyager.

Une fois de plus j’ai travaillé avec deux enfants, un à la guitare et l’autre à la basse, moi je suivais à la guitare folk.

Et bien sûr en dépit de toutes ces heures d’entraînement ça a foiré, et non pas vraiment du coté des enfants mais bien plus de mon coté, l’éducateur qui invente une chanson paroles et musique et qui sous le stresse oublie son texte !

Quelques félicitations mais très mesurées de la part des collègues.

Un gros sentiment d’échec mais je m’en fous car les enfants eux ont été brillants et peuvent être fiers d’eux, et vu que je ne fais tout ce bazar que pour eux et bien mes objectifs sont atteints ! 😆

Un samedi bien chargé

Ce matin après avoir dévoré trois épisodes de la série Wednesday, je suis allé chez mon ami Jérôme pour manger et discuter en écoutant trois disques vinyles sur sa chaîne HI-FI, ambiance chill plus. Puis passage à la petite librairie de la ville d’en bas avant d’aller beugler au pub devant le second match de la France pour cette coupe du monde 2022…

Mais le pire est encore à venir avec une nuit qui va sans doute se finir tôt demain matin.

J’aimerai que tous mes samedis ressemblent à ça ! 😆 (Photos de tout ça plus tard après l’avoir vécu).

Épine

C’était mercredi à 17h00 chez le radiologue. Quelques radios rapides de mes deux pieds, on me rend un dossier sans rien me dire et dans la voiture j’ouvre et je lis « épine calcanéenne au pied gauche rien à droite ».

Pas de détails, pas d’informations. Mais purée que je souffre surtout le vendredi après avoir passé la matinée pieds nus sur le carrelage de la piscine !

Bon, je vais aller voir un podologue, je pense que c’est ce que je dois faire… 🙄

Excursion à Bzançon

Détails demain car là oui je suis crevé. Le masque ce n’est qu’une précaution.

Bon, je vais donc écrire la suite… Ce matin j’ai eu bien du mal à me lever car ma jambe gauche et surtout mon pied étaient très douloureux. Oui j’ai vraiment beaucoup marché comme à l’époque de ma jeunesse où j’arpentais cette ville de la gare au centre sans prendre le bus. Du coup aujourd’hui je dois payer mes excès de hier…

Alors que dire… La ville a bien changé, elle est devenue ouvertement bourgeoise et se la pète avec une mentalité très écolo, le centre ville est vraiment très agréable et presque entièrement piéton et ça c’est très bien mais les boutiques de luxe et les prix font penser à une ville suisse…

J’y suis allé pour rencontrer un des forumeurs de mon forum photo de rattachement qui a lancé une association nationale dont je suis devenu le secrétaire, l’un des nôtres exposait à Besançon, je me devais de faire un effort pour le rencontrer surtout que je l’avais toujours trouvé très sympa. Je n’ai pas été déçu de le rencontrer dans la vie réelle car j’ai eu le plaisir de voir qu’il est vraiment sympa et ultra généreux en plus ! Je lui ai amené mon ami le professeur B avec qui il a eu des échanges intéressants. Son exposition était superbe et j’ai flashé sur plusieurs de ses œuvres. 😀

J’ai donc passé cette journée avec mon ami le professeur B, nous avons traîné dans la ville et je suis tombé sur une merveille : un magasin de produits de l’Est. En entrant je tombe sur une mamie estonienne en fauteuil roulant avec qui je commence à parler en français bien sûr puis la vendeuse polonaise et son mari français qui porte une chemise ukrainienne arrivent et là ça devient le délire… Ils me montrent leurs bouteilles de vodkas ukrainiennes et me font goûter plein de vodkas différentes, des alcools de très grande qualité qui n’ont rien à voir avec ce que l’on trouve dans les commerces. Le vendeur dit

Ah tiens la bouteille n’était pas au frigo, je me demande bien pourquoi…

et moi j’éclate de rire en lui disant

Ah vous, je ne vous connais pas encore mais je pense que je vais vous adorer !

Oui j’étais tout fou de pouvoir enfin trouver de la vraie vodka. J’achète trois bouteilles (dont une polonaise pour faire plaisir à la vendeuse et parce que j’ai adoré le goût mentholé) en leur promettant de revenir. Oui je sais je suis au régime mais un petit verre de vodka le dimanche ça fait pas de mal, c’est bien moins grave que la bière selon mon diététicien.

Bref une journée ruineuse surtout à cause de ma bêtise avec le train (j’ai pris des billets pour le mois prochain et en m’en rendant compte au moment de rentrer j’ai du acheter un troisième billet) mais une journée de folie avec pas mal de rencontres (je n’ai pas parlé de ma rencontre avec le gars de Labo 1000 qui s’installe à Besançon) et des retrouvailles avec cette ville devenue si différente et arrogante.

Bref faut que j’y retourne très vite surtout que je viens de découvrir que la boutique de vodka vend aussi mon vin préféré, l’egry bikavér (sang de taureau) un vin hongrois somptueux qui à petite dose fera des merveilles sur ma circulation sanguine ! 😆