Histoire de planter le décor…

imagireel

Depuis quelques jours je ressens une fatigue d’une rare intensité. Il faut dire que travailler toute la journée avec des enfants présentant des problématiques diverses et variées, et ce, sans avoir eu de vacances depuis la reprise le 22 aout dernier, et bien ça fait long ! 🙄

Alors ce soir je dois parler de quelque chose de personnel tout en restant court afin d’éviter de m’écrouler sur mon clavier.

Alors tiens pourquoi ne pas commencer par me présenter dans les grandes lignes ? J’ai la quarantaine bien sonnée, juriste de formation (maitrise en droit privé), je suis tombé par hasard dans le social et faute de trouver un emploi voire de décrocher un simple entretien d’embauche dans le secteur du droit (et ce,malgré presque une centaine d’envois de CV), j’ai décidé après quelques moments agréables d’en faire mon métier en passant un D.E

Voilà c’est tout, rien d’autre, père décédé je suis resté avec ma mère pour ne pas la laisser seule et aussi pour continuer à vivre dans la seule maison que j’ai toujours connue.

Le reste ? ben rien, des goûts peu originaux, des passions multiples et peu productives du fait de ma paresse, et surtout une très grande solitude pas totalement choisie mais entièrement assumée. Un seul ami que je vois tous les deux mois, pas de relations sentimentales car après deux échecs amoureux et baignés des idées de certains philosophes, je ne crois plus ni en l’amour ni en la fidélité.

Ajoutons à cela une tendance à me sentir toujours jugé par les autres, que du coup j’évite d’autant plus, une multitudes de complexes et pour couronner le tout un physique en accord avec le tout.

Bref, le genre de gars qui doit utiliser le grand hygiaphone (Internet) pour parler aux autres.

Ce ne donne pas envie de lire la suite, c’est clair. Mais voilà, je ne veux pas mentir sur qui je suis : Je n’ai rien réussi de formidable dans ma vie, je ne possède rien ni aucun talent. Je ne suis rien et je ne ressemble à rien.

Face à mes échecs et à cette peur omniprésente qui gouverne ma vie il ne me reste qu’un espoir, écrire pour moi-même afin de faire quelque chose avec mes riens.

Ce qui est d’ailleurs le slogan de ce blog.

A trop bientôt pour la suite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s