Anime photo#2 : Fuujin Monogatari

Le vent est la plupart du temps l’ennemi du photographe (surtout en grand format grrr…..) Mais voici un anime sorti en 2004 qui vient raconter la passion de Nao présidente du club de photo numérique de son établissement, qui cherche à photographier le vent en visant le ciel et les nuages. Un jour, alors qu’elle s’adonne à son sujet de prédilection sur le toit de son collège elle voit un chat qui s’élance vers le ciel avec d’autres félins. Sa rencontre avec les « kaze neko » (chats du vents) va déboucher sur la révélation d’un secret fantastique: certains chats et quelques humains dont un prof de maths sont des « kaze tsukai » des utilisateurs du vent qui savent le faire obéir pour les porter dans les airs. Cette découverte sera le point de départ de multiples aventures plus incroyables et poétiques les unes que les autres.

Après s’être habitué à l’esthétique de cet anime unique qui semble découpé aux ciseaux par un gamin de maternelle et dont les personnages ont des yeux en losanges, on se retrouve comme prisonnier de son univers. La pratique de la photo et comme dans Tamayura, sa capacité à relier les personnes, est mis en avant par le biais d’un thème fantastique qui reste très maitrisé. Certains épisodes comme celui où Nao et sa copine tente de photographier une autre collégienne en train de courir est d’une poésie et d’une profondeur rarement atteinte dans l’univers des animes.

Si l’on ajoute à cela une musique au synthé planante (qui n’a rien à voir avec celle de l’extrait qui est un montage) on peut très vite comme moi être capté par la beauté insondable de cette œuvre et être profondément marqués par certains épisodes.

Alors oui la photo n’est pas mise en avant dans tous les épisodes mais dans chaque épisodes on retrouve des plans très photographiques et parfois perturbants comme celui où les immeubles de la ville dansent au caprice de leurs reflets sur les vitres.

Fuujin Monogatari ou « Windy tales » (ce titre anglais est honteusement  pauvre) fait partie des animes injustement sous-estimés car il n’a pas eu un grand succès public et a un rythme lent et contemplatif. Qu’importe, pour moi c’est tout simplement le troisième meilleur anime que je n’ai jamais vu. Et j’en ai suivi regardé et archivé plus de 300…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s