Tenir un blog; apologie du dérisoire

190125

Cette semaine pour mon archive, je déterre ce que j’ai écris il y a 11 ans, donc le 25 janvier 2008. J’ai écrit un premier blog quotidien de 2006 à 2010 avant de le reprendre il y a un peu plus de cent jours et ce que j’ai écrit il y a onze ans est encore plus vrai aujourd’hui, sauf qu’à présent les fidèles qui me suivent se comptent sur la main gauche de Django Reinhardt. 🙄

Vendredi 25 janvier 2008

Cher Francis,

       Hier soir avant de rejoindre Morphée, je me suis mis à fabriquer vite fait une vingtaine de cartes de visites. Sur ces petits rectangles de papier photo, figurent mon pseudonyme, mes qualifications principales, mon numéro de téléphone portable, mon courriel Gmail et va savoir pourquoi, l’adresse de ce site.

Pourquoi ai-je fini par céder aux demandes de certains et certaines de mes collègues qui m’ont demandé l’adresse de mon site? Comme je te l’ai déjà expliqué si ce blog est muni d’un compteur ce n’est que pour être sûr que son audience reste limitée. Il est vrai que je suis content d’avoir atteint les 5 chiffres. Cependant ce triomphe numéraire ne s’explique pas par une hausse de la fréquentation des ces pages mais uniquement par la fidélité des quelques personnes qui les lisent et à qui je pense souvent lorsque je rédige mon billet. Un grand merci à vous tous !

Lorsque l’on est invité chez des gens et que l’on manifeste sincèrement ou de façon feinte et calculée le fait que le plat servi était délicieux, on se trouve souvent à dire : ohhh il faudra que vous me donniez la recette !!!

Alors quand un collègue de travail parle de son blog, de la même manière on peut dire : ohhh il faudra que tu me donne l’adresse !

Que cela soit pour un blog ou pour une recette de cuisine, donner les informations demandées n’a que peu de conséquence. On ne tentera pas de reproduire la recette (trop dure) et on ne visitera pas le blog ( pas le temps). Cela a par contre pour avantage d’interrompre poliment la réitération des demandes en faisant un geste de confiance qui au fond est un vrai pari.

Près de trois ans de ma vie sont dans ces pages avec mes fautes, mes coups de gueule, mon style bancal… Alors va savoir comment mes collègues invités à lire ce blog vont réagir ? ou ne pas réagir d’ailleurs!

Ce blog compte une trentaine de pages, mon site dans sa globalité est constitué de 197 pages (je viens de les compter avec précision). Avant que je déménage le site, mes pages étaient consultées en moyenne 450 fois par jours. Cela ne se répercutait pas sur le compteur car les visiteurs tombaient sur des pages isolées du reste du site et n’avaient pas le réflexe d’examiner l’adresse pour remonter à l’index. Aujourd’hui quelques mois après mon changement d’adresse les moteurs de recherche, Google en tête recommencent à examiner le contenu de mes pages et m’envoient des visiteurs (le compteur général visible de moi seul vient de m’indiquer que mes pages ont été vues 76 fois aujourd’hui) Il me suffirai donc de mettre en bas de chaque page un lien vers la première page du site pour augmenter les visites. Je pourrai aussi signaler ce blog aux annuaires spécialisés.

Mais je ne le ferai pas.

Je désire continuer à écrire pour moi et pour mon noyau dur de lecteurs pour que ces pages continuent d’être ce qu’elles sont c’est à dire un journal intime ouvert aux personnes envers pour qui j’ai une grande amitié et une profonde confiance, ceux là même qui ne me jugeront pas sur mes écrits ni sur leurs défauts mais en se basant sur ce qu’ils ont appris de moi en dehors de ces pages.

Car 197 pages c’est pas mal pour un site mais c’est un peu court pour résumer un être humain fut-il celui qu’il les écrivit !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s