Oisiveté…

Cette semaine je remets en ligne ce que j’ai écrit le vendredi 22 février 2008, c’est le compte rendu de vacances oisives comme celles qui commencent aujourd’hui.

Vendredi 22 février 2008

190222

Cher Francis,

Rien, oui rien ! Je n’ai rien fait de ce que j’avais prévu de faire pendant cette semaine de congé ! J’ai encore perdu trop de temps devant mes écrans pour faire autre chose comme par exemple, soyons fous, lire un livre.

Si je te racontes ça ce soir c’est pour avoir honte, en effet lorsque l’on est seul et que son oisiveté reste un secret bien gardé, le sentiment de honte ne peut être ressenti.

L’oisiveté est la mère de tous les vices dit-on. Je veux bien le croire! Mais question vices je connais déjà de loin toute la famille et je ne pense pas que mon inactivité m’en rapproche.

Afin de rompre avec ce sentiment d’oisiveté, je me suis mis à ranger mes affaires. j’ai ainsi passé des heures à fabriquer des jaquettes pour mes DVD d’animes japonais en vidant les réservoirs d’encre de mon imprimante.

J’ai aussi fait le ménage dans mes courriels, j’ai vidé ceux qui ne m’étaient pas utiles en sauvegardant les fichiers joints. C’est de là que je tire cette photo que je te propose ce soir; un jacuzzi pour poulet envoyé par Shandor mon ami hongrois.

Une photo étrangement drôle qui illustre bien l’oisiveté, qui était le thème de ce billet qui je te l’accorde, est pour le moins… oisif !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s