Archive de comptoir

Mercredi 24 mai 2006

Cher Francis,

        La nature nous offre en ce moment le spectacle sans cesse renouvelé de sa beauté et de sa force. C’est ainsi que j’ai croisé il y a quelques jours le chemin d’une biche qui traversait la route forestière à proximité d’une petite ville. Un instant de grâce avant que mon véhicule entre dans la zone morne de l’univers urbain.

Pourtant si l’on suit l’actualité scientifique, il faut nous préparer et préparer les générations à venir à accepter la très prochaine raréfaction de ce genre de spectacles. Et pour une fois ce ne sera pas l’unique faute de nos amis les chasseurs.

En effet selon les experts qui viennent de rendre un rapport sur la biodiversité, une espèce sur huit de mammifère et deux espèces sur huit d’oiseaux vont disparaître dans les prochaines années…

Et oui mon bon Francis, je savais que la nature était mal barrée mais ces chiffres me glacent le sang. Une telle nouvelle provoque chez moi un effroi aussi intense que sincère ainsi qu’un immense sentiment de honte.

Oui j’ai honte car je ne fais rien de spécial, moi, à mon niveau, pour empêcher cela. De toute façon vu la force et l’influence des destructeurs de la nature, je commence à croire que le seul moyen de garantir un futur aux prochaines générations ne peut être que violent. Des actes de force, désespérés.

En effet, les intérêts économiques d’une petite partie de la population ont mené la France à mettre fin à son moratoire sur les O.G.M alors même que l’opinion publique dans son ensemble s’est opposée à ces cultures. Trop tard. Cette pollution biologique est à présent lâchée dans la nature. Comme pour les téléphone portables, le principe de précaution n’aura pas été respecté et les études scientifiques mettant en évidence un fort affaiblissement du système immunitaire sur les rats de laboratoires nourris avec ces substances auront été soigneusement muselées.

Alors que puis-je faire face à cette déferlante de mauvaises nouvelles? faire un clip vidéo hypocrite pour faire de l’argent en profitant de ce sentiment de désarroi que de plus en plus de gens ressentent? Poser une action forte et finir devant le tribunal comme Bové? Faire plus fort ?

Non, tout cela ne servirait à rien dans l’état actuel des choses. Il faut que je reprenne confiance en l’espèce humaine et que je participe moi aussi à mon niveau à la sensibilisation de la génération à venir sur les questions d’environnement. Que cela soit lors d’une sortie avec les enfants dans le cadre de mon travail ou alors le fait de convaincre la gamine de la postière du village de relâcher les dix tritons qu’elle a mis dans un bocal rempli d’eau parce que c’est joli, ou par toute autre action allant dans ce sens.

C’est en voyant justement les jeunes d’aujourd’hui et leur implication sur ces questions que je me rassure un peu. 

Dans le pire des cas, si les destructeurs de mondes ne se calment pas, ils auront face à eux de vraies armées de personnes prêtes à défendre leur héritage.

Souhaitons juste de ne pas en arriver là…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s