Archive de réac…

Archive du samedi 9 aout 2008

190809

Cher Francis,

       C’est hier que se sont ouverts les jeux olympiques de Pékin sur fond de polémique. Cela n’empêche pas les français de regarder la cérémonie d’ouverture et d’espérer avec leur chauvinisme malsain, une récolte de médailles pour la France.

J’aurai beaucoup à dire sur les jeux Olympiques notamment sur les scandales financiers qui font l’apanage de cette manifestation des plus critiquable mais je laisse ce sujet de coté car j’ai besoin de trouver les chiffres et des sources fiables pour développer une argumentation rigoureuse.

Je ne voudrais pas que l’on pense que c’est mon sentiment anti-sportif qui dictera ces lignes…

Alors en attendant mon retour à un plein accès à Internet et à la presse écrite de qualité, je vais m’intéresser au sentiment anti-chinois que manifeste mes compatriotes.

Il est en effet de bon ton de manifester en public sa désapprobation vis à vis des Jo de Pékin. Que cela soit en société, dans les conversations ou sur sa voiture comme le montre ma photo ci-dessus, de nombreuses personnes fustigent la tenue des jeux dans un pays  non démocratique.

Le sentiment anti-chinois, entretenu par une volonté de réaction  vis à vis des pouvoirs publics faisant preuve vis à vis de la Chine d’un attentisme intéressé, ne cesse d’enfler, dopé par les premiers échecs des athlètes français.

Bien loin de m’enthousiasmer, ce phénomène fait naître en moi des réflexions que j’exprimerai sous forme de réserves.

En premier lieu je tiens à souligner que coller des affiches sur sa voiture ou hurler  « Tibet libre ! » dans un restaurant chinois ne fait avancer en rien la cause des tibétains. De telles manœuvres aussi improductives qu’absurdes ne peuvent être interprétées que comme des actes égoïstes visant à faire un nom à leurs auteurs. A une époque où les braillements chevrotants et stéréotypés passent pour des chansons magnifiques et la bouffe au micro-onde pour un raffinement culinaire, la lâcheté imbécile est cultivée en art de vivre. Mais la mode n’excuse pas tout, et encore moins le fait de faire passer pour du militantisme ces pitoyables et au fond très lâches coups de gueule.

Lorsque l’on veut s’opposer à quelque chose, il convient tout d’abord de comprendre la situation dans laquelle on désire s’impliquer. La question du Tibet ne peut se résumer aux raccourcis faits par une certaine presse. J’avoue ne pas y comprendre grand chose si ce n’est que la situation est très complexe vu que le Dalaï Lama lui-même rappelle sans cesse qu’il ne réclame ni ne désire l’indépendance du Tibet et ce, malgré les témoignages et les images des violentes répressions en pleine recrudescence avant les jeux olympiques.

Ma dernière réserve prend la forme d’un conseil; quitte à s’enflammer pour une cause valorisante mais cette fois en en maîtrisant les tenants et aboutissants, il existe en Europe ( oui pas loin en plus ! )  un pays gouverné par une ploutocratie arrogante qui vient de décider qu’à l’avenir les directeurs des chaînes de services publics de télévision et de radios seraient nommés par l’exécutif. Un pays classé 35ème pour la liberté de la presse par l’ONG reporters sans frontières, un État où peu à peu, au gré des fusions et rachats, la presse libre disparaît au profit de grands groupes de presse contrôlés par de puissants magnats en lien direct avec l’industrie et le pouvoir en place. Un pays condamné de très nombreuses fois par des associations de défense des droits de l’homme et de l’environnement…

J’arrête ma liste ici car je pense que tu as compris que cet État ultra-libéral et à dérive dictatoriale c’est le nôtre, la france, qui dans le cas présent est si salie qu’elle n’ose même plus arborer sa majuscule.

Mais c’est vrai qu’à l’heure actuelle s’opposer de façon visible et concrète aux autorités de son propre pays ferait de toi un gauchiste révolutionnaire voire un terroriste alors que beugler sur la Chine fait de toi le héros du quartier…

En conclusion, si tu parviens à comprendre ce qui se passe au Tibet et si tu désires t’impliquer dans une démarche véritablement militante et potentiellement plus efficace, je te conseille d’adhérer à Amnesty International. C’est sûr c’est moins glamour et tendance mais si tu le fais, c’est que tu as compris l’essence même du militantisme authentique ; la volonté de changer les choses efficacement et durablement sans désir particulier de se mettre soi-même en avant. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s