Archive pseudo sociale

En 2006, j’étais allé en bord de mer avec un ordi portable pour rédiger mon article quotidien. A l’époque je ne m’étais pas imposé une règle pour fixer une thématique par jour et du coup je refaisais le monde comme au comptoir d’un bistro…  😆

Vu que je venais de décider d’arrêter de pêcher et que j’étais déjà très sensible aux causes environnementales et sociales, je m’étais intéressé au monde de la pêche.

Voici donc sans filtres ni corrections orthographiques ou de style, ce que j’écrivais le 16 août 2006. Il y a donc 13 ans jour pour jour pour ainsi dire.

 

Mercredi 16 août 2006

Cher Francis,

       La journée d’hier ainsi que celle d’aujourd’hui m’ont énormément appris de choses sur les réalités économiques et sociales de cette région de l’Aude. Le plus étrange dans tout cela est sans doute que c’est à travers une messe et une rencontre avec une sœur qui faisait visiter l’église aux touristes, que j’ai pris conscience des problèmes des gens d’ici.

La ville de Port la Nouvelle est le troisième port français sur le critère du transit de gros bateaux et sur celui de de la quantité des marchandises qui y transitent. De nombreuses personnes y exercent le dur métier de pêcheurs.

Ors, ces dernières années un grand nombre de familles de pêcheurs vivent dans la précarité et ce pour diverses raisons. En premier lieu la flambée du cours du pétrole qui a considérablement augmenté le prix du diesel. En second lieu l’union européenne a poussé les pêcheurs a acheter de gros bateaux en leur donnant de généreuses subventions. Qui dit gros bateaux dit gros moteurs donc grosse consommation… 

La dernière raison sans doute la plus grave est que la mer Méditerranée commence à afficher clairement un appauvrissement croissant de son stock de poissons. Bien sûr Francis tu va encore penser que je fabule et que j’exagère; la mer est censée être une réserve inépuisable de poissons ce qui explique entre autres choses que l’ont peut y pêcher à la canne sans permis ni carte…

Afin de bien te faire comprendre l’horreur de la situation je vais te parler de l’exemple du thon. Le thon rouge de méditerranée a été pêché sans cotas puis sans respect des cotas fixés jusqu’à la quasi disparition de ce poisson. Les pêcheurs de thon d’ici sont obligés de partir au large des côtes africaines pour pêcher ce poisson. Ainsi vu le prix en constante hausse du diesel, je te laisse imaginer dans quelles situations se trouvent les pêcheurs de thon… 

C’est ainsi que les derniers pêcheurs traquent les derniers bancs de poissons à l’aide de sonars et d’autres gadgets sophistiqués le tout appuyé par quelques avions qui survolent la mer pour repérer des taches noires à la surface de l’eau trahissant la présence de quelques groupements de rescapés.

C’est avec ces incroyables moyens techniques que les pêcheurs tirent sur la dernière catégorie de poisson encore présents en méditerranée; le poisson bleu (Sardine Anchois maquereaux… Bref les poissons qui évoluent près de la surface). Dans de telles conditions il devient tout à fait envisageable d’obtenir d’ici une dizaine d’année une mer sans poissons.

Si l’on ajoute à ce triste constat les pollutions massives d’ordre chimique (la jolie marée noire crée par les bombardements des dépôts pétroliers libanais par nos « amis » du gouvernement israélien en est un exemple récent), les pollution d’ordre végétal ou animal (Merci aux aquariums de Monaco pour l’introduction en méditerranée d’une algue qui depuis pullule en détruisant encore un peu plus l’équilibre marin) et bien sûr toutes les horreurs dont je ne suis pas informé, et bien là il y a lieu à désespérer.  

Le métier de pêcheur est difficile et très dangereux mais ne réussit plus à nourrir ceux qui l’exercent créant ainsi une grande précarité dans ce milieu socioprofessionnel.

A l’intérieur des terres, les viticulteurs connaissent eux aussi de très graves difficultés. Cette année deux viticulteurs de la région se sont suicidés car ils n’arrivaient plus à payer les charges liées à leurs exploitations. Ici les raisons du désastre sont plus économiques qu’écologiques. La politique européenne des quotas, la volonté clairement affichée de privilégier les grandes exploitations aux petites vignes familiales a mené à la perte de 8000 emplois et à la destruction de domaines entiers…

Dans le Roussillon le tocsin viticole sonne… La mort annoncée d’un patrimoine millénaire…

Dans le même temps on apprend médusé que des experts français partent au Chili pour y livrer notre savoir faire afin de mettre au point un vin au coût de production très concurrentiel… Tu peux déjà le trouver dans pas mal de supermarchés. 

Bon je ne vais pas encore en rajouter avec la situation des maraîchers… Il semblerait que seuls les professionnels de l’immobilier et certains commerçants connaissent la prospérité dans le coin. Une très grande prospérité à en juger les prix de l’immobilier dans le coin.

Voilà un département à l’image de la France de demain, une grande richesse pour un petit nombre côtoyant l’extrême pauvreté de personnes n’arrivant plus à vivre tout en travaillant…

Tout cela je l’ai appris en parlant avec des gens du pays, des pêcheurs et des membres du clergé. L’Église a ici un rôle social important des organisations telles que « la mission de la mer » apportent une aide morale, administrative ( aide pour les démarches) et bien sûr matérielle.

À la fin de la messe d’hier, un diacre travaillant au sein de cette association a interpellé très vivement les pouvoirs publics représentés par le maire et d’autres en réclamant entre autre choses la création d’un foyer pour les familles de pêcheurs en difficulté.

Alors oui, j’aurai pu te parler de la messe d’hier, de la procession, de la bénédiction d’une statue « Stella Maris » (sainte patronne des pêcheurs), de la bénédiction des bateaux et de la mer par l’évêque… J’aurai sans doute creusé la question très pertinente de la frontière entre religion et superstition… Mais bon j’ai préféré t’exposer un petit aperçu des difficultés des gens d’ici pour qui j’ai beaucoup de respect.

C’est mon coté travailleur social qui veut ça…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s