Archive pantouflarde

Archive du 20 septembre 2006

 

Mercredi 20 septembre 2006

Cher Francis,

       Je n’ai pas grand chose à te raconter concernant la réunion d’hier mis à part peut être son cadre inhabituel. Nous étions chez un paysan qui vit sur des terres isolées par rapport à un village lui aussi très en retrait des routes connues.

J’ai ainsi découvert que tout au long des routes départementales il existe des intersections qui nous emmènent dans de minuscules hameaux auxquels on ne peut accéder qu’en empruntant une seule voie qui bien souvent prend la forme de chemins de terre sinueux.

Arrivé là haut, alors que je pensais trouver des vieilles fermes isolées et en ruine, je fus choqué de voir de grandes maisons modernes, le prix du terrain a sans doute amené un petit nombre de personnes à s’établir dans ces contrées reculées.

J’aurai voulu  en savoir plus sur ces lieux de vie que je considère, sans doute à tort, exceptionnels. J’aurai aimé savoir comment la vie est possible en plein hiver lorsque la neige tombe en gros paquets sur la route unique coupant les personnes du reste de la civilisation. En cas de panne de téléphone et d’électricité… en cas de tempête… tant de questions restées sans réponses car notre hôte qui animait la réunion refusait de s’écarter du sujet qu’il avait choisi. Je suis donc resté ignorant et frustré sans autre recours que de laisser mon imagination me représenter la vie dans ces localités reculées. 

Vois-tu Francis ce qui me fascine le plus dans ce genre de patelin paumé c’est justement cette chance que l’on peut avoir de temps à autres, cette opportunité d’oublier le reste du monde et de rester à la maison bien au chaud en regardant la neige tomber un verre de whisky dans une main et un bon livre dans l’autre. 

Flûte j’ai oublié le grand fauteuil, les pantoufles, le chien et la cheminée… Mais je pense que tu auras rectifié tout ça…

J’ai 33 ans et je rêve déjà de retraite, c’est grave docteur ?

A boire et à manger

Cette semaine je vous présente une chaine un peu spéciale vu qu’elle parle de bouffe. Mais bon pas façon dégustation avec grimaces et blagues associées, non une chaine qui traite de nourriture d’une façon culturelle et à travers des vidéos très bien documentée.

C’est un normand qui fait ces vidéos sur son temps libre et franchement ça vaut le coup d’en voir quelques unes !

Je vous propose donc de déguster la vidéo qu’il a fait très récemment sur les twinkies.

Grosse fatigue

Voici deux semaines et demie que j’ai repris le travail avec le soutien d’un collègue et un  emploi de temps de rêve mais rien n’y fait, je suis encore plus fatigué car il y a tant de choses à faire aujourd’hui et demain que je commence à désespérer d’en voir la fin.

Je vieillis

Et là je vais aller m’étendre…

bed

L’insolite dans l’insolite

Il est bientôt 20h30, j’ai perdu une heure et demie d’attente chez le véto pour les vaccins du chat et du coup je suis à la bourre pour l’article de ce soir.

En voyant mes notifications You Tube je suis tombé sur cette vidéo hallucinante qui je pense fera très bien l’affaire.

Il est clair que certaines personnes ne méritent d’être peintes qu’avec des sièges de toilettes… 😈

French County

P190804

La semaine a été dure avec beaucoup de rendez-vous et de choses à faire pour le travail et à la maison. Du coup je n’ai pas eu le temps d’aller au labo pour sortir la suite de mes plans films exposés en Allemagne.

C’est pou ça que pour ce dimanche je publie cette photo faite au Rolleiflex sur la place du village pendant la fête du cheval il y a quelques années. Le rendu un peu gris est du à l’épais brouillard bien visible au fond de l’image, les vénérables tilleuls qui cachent le peu de soleil restant avec leurs feuilles n’ont pas non plus arrangé les choses. Mais au final j’ai laissé comme ça en corrigeant un minimum car j’aime bien cette photo qui a comme un air fantastique de par cette mise en scène qui opère une confusion des époques et des lieux le tout empaqueté dans une brume magique voire mystique.

La nouvelle formule du blog avec ses mises à jour quotidiennes fêtera bientôt sa première année, il faudrait donc peut-être que je me décide à revoir ce modèle que je me suis imposé histoire de mieux valoriser son contenu et sa constance. 🙄

Une archive cochonne

Archive du Jeudi 13 septembre 2007

190913

Cher Francis,

       Les maisons de la presse sont des endroits incroyables où l’on peut apprendre des tonnes de choses étonnantes. Rien qu’en lisant les couvertures des magazines on découvre de grands secrets du genre « Sarkozy est l’ami des patrons » ou alors des informations fondamentales sur la vie faussement privée des abrutis décérébrés de la TV-réalité.

Pourtant en m’y rendant cet après midi afin de me fournir ma dose mensuelle de bd américaine, j’étais loin de me douter qu’un autre grand mystère de la vie allait m’y être dévoilé. Et pourtant…

Alors que je faisais la queue parmi ce que je croyais être d’autres clients tout aussi ordinaires que moi, une voix s’éleva vers la caisse; 

– Ahhhhhh moi j’vous l’dit madame, mon cousin qui est paysan il dit que cette année l’hiver sera rude car ses cochons qu’il élève là haut ont déjà plein de poils tout durs !!!

Je fus comme abasourdi par la force de cette prophétie reposant sur de telles bases scientifiques incontestables. A présent je sais ce qu’il me faut faire, afin d’économiser sur l’achat de pneus d’hiver je dois aller raser les cochons des paysans ! Merci O noble prophète de la maison de la presse !

Parfois on se sent tout petit…