Guignol en archive

Archive du lundi 31 juillet 2006

Cher Francis,

       La quiétude de cette fin d’après-midi au bord de mer est troublée aujourd’hui par une camionnette qui sillonne les rues flanquée d’une pancarte peinte à la main sur laquelle on reconnaît sans trop de peine des personnages incontournables du patrimoine culturel français.

Pour ceux qui auraient passé les derniers siècles sur une planète en dehors du système solaire, ce sont les commentaires aussi redondants que dithyrambiques du conducteur de l’engin publicitaire qui viennent les informer:

Guignol est de retour dans un nouveau spectacle « La rose magique » Venez toussss voirrrrrrrrr ceuuuuu fabuleuuuuu speKtacleu ce soirrrr devan l’officeu du tourismeu !!!

Non, ce n’étaient pas des fautes de frappe mais une tentative de retranscription phonétique de cet accent si particulier…

Je ne suis pas un spécialiste des spectacles de marionnettes mais ce que je sais par contre c’est que si ce genre de spectacle a traversé les siècles jusqu’à arriver à notre époque, c’est parce qu’il offrait beaucoup plus qu’un divertissement.

A ce titre, l’exemple de Guignol illustre parfaitement mon propos. Ces spectacles avec leurs personnages récurrents où le héros se moque des gendarmes qu’il va jusqu’à bastonner (étymologiquement, taper avec un bâton) aura servi à travers les ages d’exutoire aux foules souffrant des excès sécuritaires voire totalitaires de leurs gouvernements. Cette catharsis collective s’opérait alors à travers l’art subtil de la satyre. Ce spectacle populaire était alors bien plus qu’un amusement destiné aux enfants, ce qui expliquait en partie le nombre d’adultes présents aux représentations.

La camionnette de Guignol a enfin terminé sa campagne publicitaire. Alors que dans les rues le silence retombe à peine troublé par les rafales de vents soulevant de ci de là, quelques feuilles mortes ainsi que par le tintement des couverts en inox dans les assiettes en verre, je m’interroge sur ce qu’est devenu la tradition de Guignol dans notre pays.

Bien sûr il y a les guignols de l’info de la télévision qui bien souvent vont plus loin que le comique satyrique pour poser de vrais débats de fond, mais qu’en est-il du spectacle de marionnettes du genre de celui qui va débuter dans quelques instants ? J’imagine mal Guignol protéger ses amis Mohamed et Mnemdbé contre les foudres d’un gendarmes ressemblant à Sarko.

Je ne crois pas que le spectacle de ce soir sera ainsi fait, c’est sans doute pour cela que je ne vais pas aller le regarder.

Guignol sans le coté satyrique vis à vis de la politique et du social n’est plus qu’un show pour enfants dont l’un des seuls mérites est de faire perdurer l’art du spectacle de marionnettes. 

Alors que faire ce soir ? 

Et si je poussais la luxure et la dépravation jusqu’à ne rien faire justement ?

Quelques étés plus tard, le guignol du bord de mer finissait de se déshonorer en pillant allégrement les franchises Disney Et Pixar pour mettre sur pied des spectacles du type Guignol et la reine des neiges.  🙄

Ceci écrit je comprends qu’il faut que ces personnes fassent vivre leurs familles dans une région où l’économie est tout sauf florissante surtout hors période estivale, mais bon ça laisse un peu amer tout de même. J’en viendrais presque à regretter ce guignol apolitique d’il y a 14 ans. 😆

Par contre piller les franchises sans redonner un centime aux majors étasuniennes alors ça c’est culotté ! 😈

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s