Alligator sous hélium

Alors que de très nombreux scientifiques s’acharnent à trouver un vaccin et ou un remède à la COVID-19, d’autres savants se concentrent sur des tâches toutes autres.

C’est le cas d’une certaine équipe de recherche constituée de scientifiques de plusieurs pays (Autriche, Suède, Japon, États-Unis et Suisse) qui s’est fait remarquer la semaine dernière en livrant les résultats d’une expérience de prime abord farfelue et superfétatoire.

Leur but était de savoir quel son un saurien (ici un alligator chinois) émettrait si il respirait de l’hélium, le fameux gaz qui donne une voix de souris aux humains et des éclats de rire à ceux qui les entendent.

Bien sûr il ne s’agissait pas de se marrer en faisant couiner la bestiole, mais bien de déterminer la capacité des alligators (et autres sauriens j’imagine) et faire des vocalises pour vérifier leur hypothèses selon laquelle ces cris, variant selon leurs tailles, donnent des informations précises à leurs partenaires sexuels.

L’expérience a bien fonctionné validant la théorie des chercheurs. Leur découverte a été récompensée par un prix Nobel Ig en acoustique. Bravo à eux car maintenant on en sait plus sur les sauriens ! 😆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s