Incohérences, chapitre 2

J’étais censé écrire cet article dans le Haut-Doubs vu que je devais accompagner ma classe en classe verte. Mais voilà, alors que certains de nos responsables locaux pensaient que l’ouverture des centres de loisirs pendant le confinement faisait que nous pouvions partir, un mail de l’inspecteur reçu hier un peu avant 20h00 est venu tout annuler. Les nuitées posent problème ! Ah bon ? Mais n’était-ce pas si évident ? Pourquoi a-t-il fallut attendre que l’inspecteur vienne préciser ce qui somme toute est d’une logique évidente pour enfin accepter que partir en classe verte pendant un confinement n’avait pas de sens ?

Mais non au lieu de ça j’ai contacté trois fois les parents… « On y va plus » puis « ah si en fait on y va » et puis ce matin « Non c’est mort pour de bon, là c’est sûr on ne part plus demain… » Quel manque de respect pour ces parents qui se matin étaient bien soulagés d’apprendre la fin de ce feuilleton stupide. Le pire c’est bien sûr pour les enfants de notre classe qui étaient tout heureux de partir, puis déçus, puis de nouveaux heureux avant d’être déçus pour de bon. En effet, même si à titre personnel cette annulation m’arrange car elle me permet de continuer à veiller sur ma mère âgée, je ressens la tristesse et l’incompréhension des enfants qui se rendent compte qu’en plus de passer une année difficile, ils ne peuvent plus faire confiance en la parole de l’adulte.

Ces enfants qui il y a trois semaines ne présentaient pas de danger de transmission et qui aujourd’hui doivent porter des masques à partir de 6 ans…

Dans ma classe ça se passe à peu près bien sauf pour mon petit dernier qui persiste à le porter en mode « couche de menton ». Un autre enfant ne porte son masque que parce que sa maman très maligne lui en fabriqué un avec un tissu imprimé dinosaure. Ce matin le voici qui se met à hurler « Mais pourquoi sont-ils si petits ces virus ? Je veux les tuer, les écraser !!! » Alors face à ça rassurer, réexpliquer, remettre du réel et aider les enfants à se projeter dans un futur hypothétiquement plus radieux… Manque de pot ils sont déficients et pour eux se projeter dans l’avenir est très compliqué, du coup j’imagine qu’ils doivent se sentir comme prisonniers d’un cauchemar sans fin.

Au bout du compte on peut se dire que oui, c’est ainsi et ce n’est que comme cela que l’on freinera la pandémie le temps que le vaccin soit prêt. Mais ce soir en rentrant du travail j’ai fait cette photo :

Le nombre de voitures sur la route et de gens dans la rue est tout à fait incompréhensible, nous sommes censés être en confienement mais mis à part quelques commerces, tout fonctionne comme d’habitude.

Ce nouveau type de confinement pensé pour protéger l’économie (ce qui est monstrueux mais légitime) me laisse à penser qu’il ne sera pas aussi efficace que le premier surtout si l’on considère la lassitude et parfois la colère des foules qui se révoltent contre cette nouvelle atteinte à leurs droits et qui feront pas mal d’efforts pour désobéir.

Ce qui risque d’arriver c’est que voyant que tout cela ne marche pas, les responsables politiques décident la fermeture des écoles dans quelques semaines et un retour à un confinement dur.

En résumé, les enfants auront souffert pour rien avant de se retrouver de nouveau séparés de leurs camarades et enfermés chez eux pendant un long hiver sans fêtes de noël en famille élargie.

C’est tout de même un prix un peu lourd à payer pour toutes ces incohérences… 😥

8 réactions sur “Incohérences, chapitre 2

  1. Laurent,
    Je suis triste pour tes loupiots, quelle déconfiture.
    En annulant au dernier moment c’est un peu beaucoup jouer avec les sentiments.
    Tu ne le sentais pas ce séjour…
    Pour le confinement, je suis de ton avis, c’est une illusion de confinement.
    C’est très étrange, au printemps les rues étaient désertes et c’en était même flippant, et là, tout est comme d’habitude. Vraiment bizarre.
    On va ou bien on est dans le mur ?
    Bonne journée Laurent et merci pour ton retour sur ce séjour.

    J'aime

  2. Il n’y a qu’un seul et unique dieu … C’est le dieu « Pognon » Adulé par les plus riches, espéré par les plus pauvres…. Maintenant, je sais que la vie à un prix .

    Et c’est sur ces paroles légères, réconfortantes et pleines d’espoirs, que je te souhaite une bonne soirée Laurent.
    Prends soin de toi et de ta maman, et à bientôt. 😉

    J'aime

    • L’argent, un vaste débat… Merci pour ton passage, et oui je m’occupe bien de ma mère en faisant gaffe qu’entre autres choses elle mange correctement. C’est effrayant de me voir à cette place comme si le rapport enfant/parent était inversé. Ceux qui prennent soin de leurs ainés savent de quoi je parle. 🙂

      J'aime

      • Salut Laurent !
        《《comme si le rapport enfant/parent était inversé. Ceux qui prennent soin de leurs ainés savent de quoi je parle. 》》
        Oui, et çe se réinverse brutalement au départ du dernier parent…

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s