Tendre archive…

Archive du jeudi 4 décembre 2008

Sylvaine

En faisant le ménage autour de mon ordinateur j’ai découvert une pellicule qui avait été oubliée depuis plusieurs mois.

Je l’ai amenée chez un photographe express en ne demandant que le développement.

La pellicule a été malmenée avec des grosses griffures ( Ils vont m’entendre ces zèbres !!!) mais hélas il y avait une photo sur ce film qui me parle beaucoup.

Cette femme c’est Sylvaine, une institutrice avec qui je travaille. Elle ne veut pas que je la photographie alors cette photo est une photo volée que j’ai faite rapidement sans soigner mon cadrage pour ne pas éveiller ses soupçons.
Depuis elle m’a donné l’autorisation de mettre cette photo sur mon blog.

J’aime beaucoup son expression qui mêle une grande détermination avec une touche de fragilité, enfin bref cet éternel paradoxe qui rend les femmes si belles.
Demain je vais photographier à sa demande une autre institutrice. Cette autre fille est aussi très belle, mais de ces beautés déroutantes qui vous forcent à baisser les yeux et à éviter les regards. Mais je sais que je ne prendrai pas vraiment de plaisir à la photographier car je n’ai aucune relation avec elle, aucun vécu commun ne s’est encore construit entre nous. Tout l’inverse de Sylvaine en somme ! Ah si seulement elle me laissait la photographier encore et encore… En pensant à Saint Exupéry j’ai envie d’écrire  : On ne photographie bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible dans le viseur.

12 ans plus tard, nous faisons toujours équipe, ce n’est pas facile tous les jours car j’ai mes défauts et elle a les siens mais comme disent les collègues autour de nous stupéfaits de la longévité de notre duo, nous sommes un vieux couple. Il faut dire que nous travaillons ensemble depuis bientôt 20 ans ! Car oui, il nous arrive de nous disputer, de nous faire la gueule, elle me gronde souvent, s’énerve hélas souvent fort à raison de mes défauts et de mon manque de motivation pour les corriger. Mais ceci écrit elle reste une des rares personnes avec qui je travaille mais que je peux retrouver avec joie en dehors du boulot. Au fond elle est un peu comme une grande sœur pour moi, j’espère qu’elle continuera à me secouer encore quelques années ! 😆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s