Archive asiatique

Archive du Lundi 19 mars 2007

Cher Francis,

       En premier lieu ce soir, je voudrais te signaler que l’actualité d’aujourd’hui vient donner une résonance particulière à mon très long message d’hier. En effet je viens d’apprendre qu’un grand film documentaire révisionniste sur le massacre de Nanjing est en cours de tournage au Japon. Le film japonais, dont le titre provisoire est « La Vérité sur Nankin », sera dirigé par Satoru Mizushima, le président d’une chaîne de télévision satellite privée d’obédience nationaliste.

        Selon M. Mizushima, au moins sept films consacrés à Nankin doivent sortir sur les écrans mondiaux pour le 70e anniversaire de la chute de la cité chinoise, l’un d’eux sera présenté au Festival du film indépendant de Sundance (États-Unis). « Si nous gardons le silence, la propagande anti-japonaise va se répandre dans le monde », s’est inquiété le réalisateur, en présence de ses partisans. « Il est important est de corriger les erreurs historiques et de transmettre les bons messages », a-t-il ajouté, lançant un appel aux dons publics pour l’aider à mener à bien son projet d’ici la fin de l’année.

Des nouvelles comme ça, ça donne vraiment envie de vomir… Ce film ne suscitera sans doute aucune réaction au Japon vu que l’opinion publique n’a pas réagi lors de l’annonce du projet. 

Mais je garde espoir qu’il existe encore des japonais qui refusent cette politique révisionniste, en fait j’en connais deux plus ou moins indirectement qui m’ont affirmé qu’ils étaient eux aussi dégoûtés par ces manipulations de l’histoire.

En second lieu je voudrais te raconter qu’aujourd’hui j’ai mangé dans un endroit étrange, un boui-boui tenu par des vietnamiens où le prix des plats est si bas que l’on peut se faire un vrai festin pour moins de 10 euros. En ce qui me concerne j’ai opté pour le menu suivant: Grosse assiette de riz cantonnais, pâtes à la vietnamienne et enfin escalope de dinde à la crème avec des frites. Le tout bien sûr arrosé d’une Tsing Tao en bouteille de verre…   J’ai tout bâfré en moins de 20 minutes et là j’ai de nouveau faim…

J’aime cet endroit étrange, cette petite friterie à la forme d’un couloir étroit dans lequel se réunissent chaque jour habitués et étudiants fauchés. Les uns jouent au Rapido ou à des jeux de grattage tandis que les autres avalent des sandwichs aux compositions improbables. Lorsque le grand fils fait une pause dans son service il regarde en riant des séries américaines pseudos humoristiques ou alors des vieux animes du club Dorothée rediffusés jusqu’à la nausée…

Partout sur les étagères se trouvent des objets censés porter bonheur aux affaires, on y trouve notamment l’inévitable chat doré sino-nippon qui lève la patte pour faire venir l’argent, j’ai bien sûr nommé le fameux Maneki Neko.

Maneki Neko

Je reconnais aussi Ganesh, Bouddha et, coincée entre un autre bouddha jovial et un dragon, une vierge en plastique de Lourdes…

C’est vraiment trop drôle comme cadre, j’aimerai prendre une photo mais cela serai mal interprété par les restaurateurs. Les gérants sont sympas, la femme du propriétaire a téléphoné pendant plus de 30 minutes à Hanoï, seul mot que j’ai compris dans cette langue qui ne ressemble vraiment à rien de ce que je connais, c’était sympa ça mettait de l’ambiance. En fermant les yeux je me serai cru moi aussi à Hanoï… Si il n’y avait pas cette stupide TV… Enfin bref, la nourriture est très bonne surtout les pâtes à la vietnamienne, une fois de plus c’est vraiment pas cher… Il ne manquerai qu’une chose pour que ce soit parfait: des amis à ma table.

Bon, pour atténuer ma frustration demain je vais manger pour 30 euros au restaurant japonais… Tenu par des coréens…

Enfin signaler que la neige est revenue aujourd’hui, je regarde par la fenêtre et je vois 5 cm dans la pelouse et rien sur la route. De plus les chutes doivent cesser jeudi au plus tard donc rien de bien méchant.

Voilà le compte rendu somme toute bien banal d’une journée qui l’est tout autant…

14 ans plus tard, je ne sais plus trop où j’en suis avec ces histoires de révisionnisme japonais, j’avais réétudié la question après avoir vu le dernier Hayao Miyazaki (Le vent se lève) mais c’était prétentieux pour un occidental ne maitrisant pas l’histoire du conflit sino-nippon de vouloir se faire une opinion en consultant des sites Internet. J’ai donc laissé tomber en attendant d’avoir peut-être un jour des amis dans les deux pays pour en discuter. 🙄

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s