Fly me to (watch) the moon

Je ne sais pas si c’est pour sauver l’entreprise de la banqueroute ou pour soulager le moral de certains riches australiens isolés du reste du monde, mais voilà que la compagnie aérienne australienne Quantas s’apprête à clôturer une série de vols vers nulle part.

Oui vous avez bien lu, Qantas organise des vols pour aller nulle part, les passagers montent dans l’avion, font un tour dans le ciel et atterrissent là ils avaient décollés. Un genre de baptême de l’air mais en Boeing 787 (photo ci dessus).

Le dernier vol d’observation de cette série se déroulera le 26 mai et aura pour but d’admirer la pleine lune au dessus des nuages avec l’astronome Vanessa Moss qui en plus d’avoir conçu la trajectoire optimale suivie par le Boeing, sera également à bord pour commenter l’évènement.  

Hélas contrairement à un baptême de l’air en Cesna, les billets pour ce voyage quasi immobiles sont plutôt onéreux. entre 320 et 950 euros en première classe. Cela n’a pas empêché la compagnie de vendre tous ses billets sur Internet en 180 secondes, un record !

Il faut dire qu’en plus d’être le dernier vol de ce genre, la pleine lune du 26 mai sera assez spéciale vu que vue depuis l’Australie, l’astre prendra une teinte rouge.

Un bien beau programme et une idée originale, mais bon, le plaisir de quelques nantis vaut-il vraiment un tel gaspillage de carburant ? 🙄

4 réactions sur “Fly me to (watch) the moon

  1. C’est une c…..erie monumentale , engendrant de la pollution , mais une réalité économique .
    D’une part ils vendent des heures de vol , et d’autre part ils vont assurément faire comme je crois le japon , la vente de produits en
    Duty-Free.
    Histoire de remplir les caisses.
    Les gens auraient engrangé durant les confinements des sommes énormes …. il faut bien récupérer cette manne.
    C’est là que l’on voit que l’écologie ne fait pas le poids auprès de l’appât du gain , et le nombre immense de personnes qui s’en foutent , ou alors qui ont un os à la place du cerveau ( ils peuvent avoir les deux 🙂 )

    J'aime

    • C’est clair, pour ma part je n’ai pas mis d’argent de coté pendant le confienement vu que je n’ai jamais vraiment été confiné, j’ai continué à travailler pour mes 1700 euros mensuels et à payer mon essence. Au bout du compte il ne fallait pas rêver, cette pandémie n’aura pas servi de leçon, la pollution comme tu le dis va redémarrer plein pot… Fichue humanité… 😦

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s