Musical week #7: Valiant

Une fois de plus en lançant cette semaine thématique je ne m’attendais ni à trouver quelque chose de cohérent pour l’archive du vendredi ni encore moins que mon actualité m’offre un sujet cadrant parfaitement avec ce thème de la musique et le sens que je voulais lui donner.

Mais voilà, en rentrant du pub hier où j’ai dégusté de délicieux karaage de poulet et une poutine (oui c’est bizarre comme menu mais là n’est pas le sujet), et bien je découvrais que le livreur d’Amazon était venu me déposer un colis alors que je ne me souvenais pas avoir commandé quoique ce soit…

Mais une fois les effets cumulés du repas et de la pinte d’IPA dissipés, je me suis souvenu avoir reçu un mail qui m’annonçait que j’allais recevoir le vinyle collector du nouvel album de Hiatus Kaiyote un groupe australien qui existe depuis 2011. J’avais déjà parlé ici de cet album en partageant la vidéo du titre Red room et vu que j’avais craqué, je l’avais acheté en précommande pour être sûr d’en avoir un exemplaire.

Ce matin c’est donc le moment de déballer.

Double carton et à l’intérieur cette merveille :

Des autocollants, un livret avec les paroles, un superbe vinyle blanc/gris, et six photos genre polaroid. Et après ça on me demande pourquoi j’achète des vinyles au lieu d’acheter des CD. Quitte à faire le choix de plus en plus illogique d’avoir la musique que l’on aime sur support matériel, autant choisir un objet à la fois riche et beau, non ?

Je ne vais pas faire un article sur ce groupe que j’ai découvert il y a peu mais juste dire que la « jazz vibe » et le son de la basse bien présent sur certains morceaux me fait le plus grand bien et colle de plus en plus avec l’évolution de mes goûts musicaux.

Avant de vous mettre la vidéo de la chanson phare de l’album voudrais tout de même traduire le petit mot écrit par la chanteuse du groupe sur le livret des paroles :

L’histoire de l’origine de l’album Mood Valiant (d’humeur vaillante)

Lorsque j’étais petite, ma mère trimballait ses six sauvageons dans deux voitures, il s’agissait de deux breaks « Valiant Safary » vintage modèle 1967 (une voiture vendue par Chrysler Australie). L’un était blanc et l’autre noir. D’habitude elle conduisait le blanc mais les jours où elle voulait nous faire comprendre qu’il ne fallait pas l’emmerder elle prenait le noir. Je l’appelais la batmobile. Une mère célibataire a ses trucs pour s’assurer que ses bébés restent bien sages ahah.

Elle était extrêmement cool

Cet album a été profondément émouvant car nous avons tout enregistré sauf les voix avant ma bataille contre le cancer du sein, une maladie qui m’a fait perdre ma mère. Cet album se veut comme un rappel de se conduire honnêtement et selon des valeurs tant que vous êtes encore vivants, et le fait d’avoir réussi contre toute attente à le terminer et à le partager avec vous, signifie énormément pour moi. La vie veut que vous lui donniez de la vie en retour de ce qu’elle vous a apporté. Réfléchissez-y aussi fort que vous le pouvez tant que c’est encore possible. Nous espérons que cet album trouvera sa place dans vos émotions et vos expériences de vie. Nous espérons qu’il vous aide à vous sentir vaillant(e).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s