Archive de vacance (encore)

Archive du Dimanche 30 juillet 2006

Cher Francis,

       Ce soir un orchestre joue sur la place du village touristique quelques tubes arcordéonesques du genre les amants de St Jean ou alors Piaf…

Je regarde les gens passer dans la rue, certain lèvent la tête et semble s’étonner de la présence d’un hyper obèse torse nu qui semble taper quelque chose sur le clavier d’un portable au lieu d’aller dans un restaurant manger un plateau de fruits de mer. 

Et l’accordéon trivial continue d’emplir l’air de ses notes de musique biscornues accompagnée par une chanteuse amatrice… amateur ?

La journée a été très fructueuse, grâce aux hurlements de mon siamois, je me suis réveillé vers 8 heures du matin. Cela m’a permis de me rendre au village pour amener ma mère à la messe du dimanche et d’en profiter pour passer un bon moment au cybercafé en buvant un litre de Guinness tiède et en parlant de plein de choses avec la femme du tenancier, une institutrice très sympathique et conviviale.

Je pense que mercredi je ferai une mise à jour à partir du cybercafé… On verra…

Puis en rentrant vu que le soleil tapait très fort et qu’il devait faire près de 37 degrés, j’ai dégusté quelques sardines au barbecue offerte par l’office du tourisme avec un ver de rouge glacé… Un pur délice…

J’observais les touristes qui venaient eux aussi goûter aux sardines. J’étais amusé de les voir embarrassés en découvrant que cette collation dominicale était entièrement gratuite… Même pas une boite pour faire un don !!! Comme le disais si justement je ne sais plus qui, il n’y a rien de plus onéreux qu’une chose offerte gratuitement.

En effet la gène de certaines personnes semblait relever de la contraction d’une dette symbolique. La dette symbolique c’est celle dont l’extinction est impossible quoique celui qui l’a contracté puisse faire. 

Sans en arriver à cet extrême, la gène des personnes recevant gratuitement ces poissons grillés était bien réelle. Un don gratuit dans un environnement où tout est fait pour leur faire dépenser le plus d’argent possible, voilà une expérience bien troublante…

Bon, je suis sur batteries et je pense arriver au bout de l’autonomie du système… L’accordéon lui a encore la pêche… J’imagine l’esplanade remplie de joyeux retraités en train de se trémousser sur cette musique populaire voire populiste.

Bon je vais me reboire un muscat bien frais en regardant les gens passer. Et toi Francis ? Tu soignes ta dipsomanie ou bien ???

C’est vrai que depuis quelques semaines je critique pas mal les vacances à la mer et leurs cotés sombres et vains, mais observer les gens qu’est-ce que ça me manque ! Le mieux c’était les observer sur la plage, certains d’entre eux sont si pitoyables que cela me redonnait confiance en moi. 😈

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s