Archive (un peu trop ) d’actualité

Archive du mercredi 20 août 2008

Cher Francis, 

       La nouvelle est tombée hier matin mais n’a été rendue officielle qu’en soirée. Dix soldats français ont été tués dans une embuscade en Afghanistan. 

Alors que je tape ces lignes j’écoute la radio. Les différents intervenants ne font que déplorer cette perte et personne n’ose bien sûr lancer de vraies polémiques aptes à lancer un débat démocratique. Seul l’age des soldats tombés (entre 20 et 22 ans) est retenu. Ce qui est à mon avis un faux débat destiné à cacher le nœud du problème.

Ces soldats sont tombés, cela fait partie des risques de leurs métiers, voire en temps de guerre de leurs fonctions de chair à canon, c’est dramatique mais c’est ainsi. Ce qui me pose question c’est la raison qui motive l’engagement de la France dans cette guerre loin de chez nous. Les discours libertaires ne sont que des mensonges étatiques comme l’histoire l’a si bien prouvé. L’alibi sécuritaire ne tient pas non plus car les talibans afghans ne menacent pas directement la France sur son sol. 

Les États ne se soucient pas d’aider un autre gouvernement sans avoir une idée derrière la tête, un plan, un intérêt. Il ne sont pas méchants ou gentils, au niveau étatique le manichéisme n’a pas lieu d’être. (sauf pour tromper les masses)

En l’espèce, la situation de l’Afghanistan est très particulière, la puissance étrangère qui domine ce pays de sable et de sang sera celle qui contrôlera une grosse partie des dernières ressources énergétiques notamment pétrolifères. Tu n’es pas sans ignorer que ce pays est traversé de pipelines et regorge de réserves de pétrole devenues significatives avec la crise. Et pas besoin de parler des plantations d’opium et de la fabrication de stupéfiants.

C’est pour cette raison que les puissances étrangère se pressent au chevet de la chancelante pseudo démocratie afghane en espérant pouvoir en finir avec les talibans pour se partager le pays en zone d’influence comme cela a été le cas pour l’Allemagne d’après guerre. 

Voilà le vrai visage de cette guerre.

Mais ça me fait mal pour les familles de ceux qui sont tombés d’entendre les politiques dire que cette guerre est « une cause juste » Même si les talibans ne sont que des terroristes utilisant la religion pour dominer par la peur, la vraie raison derrière ce conflit reste l’argent et si on pousse un peu le raisonnement, il s’agit de l’argent des grandes compagnies pétrolières qui sont les grandes gagnantes de ces conflits.

Mais qui aura le courage et avant tout le cynisme de marquer sur la tombe de ces jeunes soldats :

« Mort pour les bénéfices des actionnaires de TOTAL, ESSO etc… » 

Moi je me contente de l’écrire ici pour calmer un peu ma colère, mais au final ça ne fait que l’amplifier…

Nous sommes le 20 août, je suis au cyber café de Port la nouvelle; j’envoie cette dernière mise à jour. 

La suite samedi à mon retour.

Lorsque je relis ce billet d’humeur 13 ans plus tard, je me dis que finalement rien n’a changé, l’Afghanistan vient de retomber (oui c’est un nom masculin) sous le joug des islamistes après avoir été contrôlé par les U.S.A pendant presque 20 ans (cela avait commencé avec les attentats sur le sol américain en 2001 et le président Biden désire justement retirer les dernière troupes pour le 20ème anniversaire de ces tragédies). Mais si les médias se pressent pour se faire de l’argent en vendant les violences et les peurs d’un peuple sans cesse menacé, il est par contre très difficile de trouver une presse de qualité apportant l’éclairage nécessaire à une vraie compréhension du problème. Enfin, en cherchant avec certains mots clefs on finit par trouver des sources fiables qui confirment mes doutes quand au caractère idéologique des conflits en Afghanistan. Voici par exemple un extrait d’un article paru sur le site des échos le 17 aout dernier:

« Le pays reste surtout le principal producteur d’opium au monde, avec des champs de pavot de plus en plus étendus. Une économie illégale qui pourrait représenter jusqu’à un tiers de son PIB. Le pays disposerait aussi de nombreuses réserves de matières premières (cuivre, fer, mercure, cobalt, lithium et « terres rares » utiles pour les hautes technologies). Mais à peu près aucune mine n’est exploitée en raison de l’insécurité et de l’absence d’investissements.« 

CQFD…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s