Archive goût noisettes

Archive du lundi 3 septembre 2007

Cher Francis,

      En arrivant au travail ce matin j’ai vu cet homme âgé ramasser les noisettes tombées sur le trottoir. Ce spectacle somme toute banal m’a donné à réfléchir. Je ne pense pas avoir été le témoin de la lutte d’un pauvre vieillard pour survivre dans la citée anonyme, je pencherai plutôt pour une volonté de cette personne de profiter de ces fruits secs de saison afin qu’ils servent à autre chose qu’à remplir les poubelles municipales.

En effet, en ces temps d’abondance où tout nous est donné sans que nous ayons à faire le moindre effort, peu d’entre nous se donneraient la peine de ramasser ces noisettes. Par contre les anciens qui ont expérimenté la privation et qui ont été élevé de façon à respecter la nourriture et à éviter le gaspillage, savent qu’une telle opportunité ne doit pas être gâchée.   

Aux yeux des insouciants que nous sommes, leurs petits actes quotidiens sont souvent interprétés comme étant motivés par la pingrerie. S’activer ainsi pour récupérer quelques noisettes de mauvaise qualité peut être même considéré par la foule des bien-pensants comme un acte déviant. C’est ce que les regards des autres passants semblaient dire.

Allez c’est décidé demain je vais en ramasser aussi !!!

2 réactions sur “Archive goût noisettes

  1. Bonsoir.
    Je crois que c’est une histoire de formation , de conviction ….
    Dans ma partie Bretonne , il a toujours été normal d’aller glaner quelques coques , palourdes ,bigorneaux …. meme bernique 😉
    Une ballade à marée descendante et on se prend son repas du soir .
    Dans ma partie Berrichonne , mon enfance chez mes grands parents , il était courant d’aller en se baladant ramasser des herbes pour idem le repas du soir .Elles étaient préparées , soit cuites , soit crues .
    Chez moi , j’ai des noisetiers , des châtaigniers …. je récolte , je sèche …. et j’en mange toute l’année 😉

    Mais cette mode revient ( le pionnier dans ce domaine — François COUPLAN » ) et c’est très bien .Je suis effaré de voir qu’en cas de gros problèmes , les gens se laisseraient mourir de faim alors qu’ils ont tout sous leurs pieds …. à condition qu’ils ne les aient pas baptisé à coup de Roundup de « mauvaises herbes » .

    Conviction …. je crois qu’il faut continuer a rester au contact de la nature , faire découvrir aux personnes l’étendu de la perte de savoir sur cette dernière , ce qu’on appel  » la déconnection  »
    Peut être est ce la solution pour endiguer le massacre écologique que l’on voit tous les jours …faire prendre conscience aux gens ….

    On a droit de rêver , non ?? 😉

    J'aime

    • Rêver ? Non ! Espérer ! Après tout tout ce gaspillage de nourriture et cette coupure d’avec la nature a également été causé par une défaillance de la transmission des valeurs et des connaissances aussi bien que par la société de consommation, le refus de l’effort et la prédominance des loisirs (on préfère jouer les éternels ados plutôt que de prendre du temps pour se nourri de ce que la nature nous offre souvent en bio en plus). Comme tu le dis faire prendre conscience aux gens, en un mot les éduquer ou plus modestement les sensibiliser avec par exemple ces ateliers bios DIY (apprendre à faire sa lessive, son pain…) qui se multiplient. Tu vois, du coup l’espoir est permis ! 😀

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s