Archive de premiers contacts

Un premier contact dans le jargon des films de science fiction que j’aime tant (Star Trek en tête) c’est la première rencontre entre deux races ne vivant pas sur la même planète, en vue d’établir des relations de coopération.

Le hasard fait qu’aujourd’hui je célèbre les 12 ans du premier contact de mon groupe avec le milieu scolaire ordinaire. Je m’en suis souvenu grâce à cet article qui du coup est une archive de choix pour aujourd’hui.

Archive du jeudi 25 Février 2010

Premiers contacts

Aujourd’hui nous avons comme prévu passé une première journée avec 12 enfants dans une école élémentaire de la ville. Les enfants étaient vraiment très heureux et ça me faisait vraiment plaisir de les voir jouer avec d’autres enfants et ce, même si ces autres enfants étaient en fait plus petits qu’eux.

Au niveau des adultes, nous ne nous sentons pas spécialement très bien accueillis. Il n’y a pas d’hostilité mais pas non plus de mains tendues. C’est vrai que pour Sylvaine notre institutrice les contacts sont plus faciles avec ces collègues mais de mon coté j’ai l’impression que l’entrée d’un éducateur dans l’école n’est pas simple.

Au delà de mon ressenti personnel, que j’espère contraire à la réalité, force m’est de constater au hasard de quelques remarques des enseignants et des animatrices, que notre arrivée n’a pas vraiment été préparée ni du coté des professionnels, ni du coté des parents.

Mais bon, il y a tout de même quelques sourires et quelques personnes qui semblent intéressées par ce que nous faisons au point que nous pensons que des échanges seront bientôt possibles.

En attendant, à nous de faire des efforts entre adultes responsables pour surmonter les incompréhensions mutuelles du genre de celle lancée cet après-midi : « Pourquoi vous venez ici? vous n’étiez pas bien chez vous ? »

Heureusement que les enfants s’entendent très bien entre eux malgré quelques petites difficultés qui commencent à se manifester. Pas besoin de longs discours pour sympathiser, quand on est un enfant, un ballon ou une corde à sauter suffisent. La socialisation secondaire semble possible sauf pour quelques uns des enfants du groupe pour qui cela prendra plus de temps.

Enfants ou adultes, nous allons tous devoir rassembler notre courage mais nous y arriverons.

En septembre 2016, suite à des ouvertures de classe nous avons changé d’école primaire pour intégrer une autre école primaire dans un quartier plus populaire à 800 mètres de l’autre établissement. Là nous nous sommes très vite sentis accueillis et comme faisant part à part entière de l’école comme n’importe quelle classe. J’ai même développé des liens d’amitiés avec certains enseignants au point de réfléchir à des projets communs notamment basés sur la musique. Six ans plus tard, c’est donc toujours le même enthousiasme avec l’intensification des scolarité partagées qui font tant de bien aux enfants avec lesquels nous travaillons. Pourvu que ça dure ! 😎

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s