La fainéantise en archive

Archive du samedi 22 avril 2006

Cher Francis,

       Encore une belle journée bien ensoleillée. Je devrais m’en réjouir mais en fait ce beau temps ne fait que me déprimer un peu plus. En effet avec le retour définitif du printemps, les travaux de jardin reprennent.

Alors tu vas me dire mon cher Francis que j’exagère, que jardiner c’est un hobby, un plaisir que quelque privilégiés qui ont la chance d’avoir un terrain s’accordent. Au fond tu as raison, je devrais être heureux d’avoir la chance d’avoir un terrain autour d’une maison tranquille dans un petit village. Cependant le problème c’est que j’ai de plus en plus de mal à faire le moindre exercice physique, ma surcharge pondérale n’explique pas tout car il y a en premier ma grande flemme.

Je me rappelle de ma grand mère qui avait terminé ses jours chez nous dans notre maison. A l’époque il lui arrivait de s’installer avec son tricot sur un fauteuil de jardin en plastique. Tout en enfilant les mailles il lui arrivait de relever la tête pour me regarder bêcher le jardin, ce que je déteste par dessus tout dans les travaux de jardinage, voyant ma peine elle me disait en riant:

 » Mon dieu que le terre est basse n’est-ce pas ? » ou une phrase de ce genre…

Cette formule m’agaçait profondément. Je faisais mine de ne rien entendre. Ce n’est que bien plus tard que j’ai enfin compris ce qu’elle voulait dire par là. 

En fait ma grand mère qui avait toujours travaillé dans les champs dès sa plus tendre enfance trouvait étrange voire comique que je mette autant de peine et de temps pour bêcher un terrain de 12 mètres carrés. Il est clair que sa formule ironique visait à me faire prendre conscience de mon manque d’intérêt et d’endurance pour les travaux du dehors qui d’activités vitales étaient devenus de simples loisirs. 

Mais bon ça ne change rien, j’ai de plus en plus de mal à faire ce jardin, aujourd’hui j’ai arraché la moitié de l’herbe pour préparer le bêchage… Je vais avoir du mal à continuer surtout avec tout ce que j’ai à faire cette semaine pour l’école et ma voiture… Sans compter le reste…

En bref, encore une semaine de vacance gâchée.

3 réactions sur “La fainéantise en archive

  1. Dommage que tu sois si loin …..
    je te ferais connaitre des octogénaires qui entretiennent en plantes de collections presque 1 hectare 😛
    et le tout sans trop de fatigue , grâce a une connaissance du biotope du sous sol qui remise aux oubliettes la bèche et autres objets de tortures
    Je viens de visiter avec mon assos une de ces personnes et c’est tout simplement bluffant …..

    J’aime

  2. L’avenir , c’est le mot juste quand on a le plaisir de s’adonner a un loisir….. il y a toujours un espoir heureux sur l’avenir …..une plante que l’on voit pousser , une photo que l’on espère réussit une fois développée … etc ….
    Par contre , toujours se poser ce type de questions sur son avenir , a quoi bon 🙄 ???
    Ces questions que tu te poses , ne sont que le reflet d’un moment de déprime qui s’efface dès qu’un épisode agréable se dessine .
    A 48 ans , si on enlève les années d’inconscience de la prime enfance , tu n’es qu’à la moitié de ta vie d’adulte conscient ….. tu vois tu as de la marge pour que l’avenir te réserve de belles choses .
    A toi de ne pas fermer les portes en ressassant des idées noires non constructives 😉

    J’aime

Répondre à Jean-Christophe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s