J’me voyais déjà…

Il y a dix ans j’étais tout heureux dans ce club photo et j’imaginais y rester…

Archive du dimanche 17 Janvier 2010

Dégout et questionnements

Aujourd’hui je peux enfin parler de hier…

C‘était un concours, des photos du département entier étaient jugées par trois personnes venues d’un photo club éloigné du notre par soucis d’impartialité…

Le matin c’était la photo papier avec des choses intéressantes et pas mal d’argentique. Il y avait aussi des scènes pitoyables comme cette jeune femme qui présente des photos faites en lomo (parait que c’est la mode) et qui va chialer devant les juges qui l’ont mal noté pour leur expliquer que le rendu de ses photos est normal pour de la lomo.

Elle ne comprenait pas que les juges savent ce qu’est la lomo et connaissaient son rendu mais que ses photos n’avaient pas d’intérêt autre que familial. Elle est donc partie vexée avec ses grands airs.

Je rigole mais jusque là ça allait encore…

Après manger c’était le concours des images projetées…
Pour ceux qui ont le bonheur de ne pas savoir ce dont il s’agit, ce concours consiste à juger des photos qui n’existent pas vu qu’elles sont projetées sans réglages particuliers d’un ordinateur sur un écran par un rétroprojecteur.

Et là j’ai rigolé très fort avant d’avoir envie de vomir

Couleurs saturées et baveuses, visages de bébés dans des chardons, herbe jaune fluo, flou omniprésent, 6 photos de coquelicots, 12 de ruisseaux crémeux…

Et des choses de très mauvais goût comme un bébé nu couché sur une pierre tombale, un outil agricole abandonné sur lequel on a rajouté avec Photoshop des têtes de serpent, une femme nue, du moins son corps placée dans un arbre.

Et le pire c’est que les photos les plus moches que le public (nous étions une cinquantaine) huait avaient la moyenne voire de bonnes notes…

Là je ne comprends pas.

Alors très vite avant de me faire virer pour cause de fou rire, j’ai quitté la salle pour aller voir l’expo papier à coté et là j’ai retrouvé les autres argentistes du club, nous avons parlé chimie, boitier, j’avais mon Praktica MTL 50 avec moi ça leur a rappelé de bons souvenirs… Je leur ai montré mes derniers tirages, et ils les ont trouvé réussis…

J’étais content et fier de moi.

Au pot de clôture, les cadres du club me demandent une fois de plus que je participe moi aussi à ce genre de concours…

Sérieusement la prochaine fois qu’ils me demandent encore ça je leur dit que mon chien a bouffé mes négatifs.

Va falloir que je m’achète un chien…

Les gens du club sont très sympas, ils m’ont offert plein de matériel pour mes projets perso et avec les enfants et j’ai envie de m’investir dans le club et les aider le plus possible.

Par contre montrer mes photos pour me les faire noter comme à l’école, alors là pas envie du tout !

Mais dans quoi suis-je tombé ? En entendre parler de ces concours c’est une chose mais les vivre et voir le sérieux qui accompagne ces cérémonies, et bien ça fait vraiment froid dans le dos.

Grosse fatigue

bed

Est-ce l’age, l’hiver déguisé en printemps, les soucis ou tout ça à la fois ? A vrai dire je n’en sais rien mais par contre mes symptômes sont évidents. Je fatigue j’ai du mal à me lever le matin, je respire mal, bref ma carcasse commence à flancher et ce n’est que justice vu ce que je lui fait subir. Du coup ce soir je tente de me réconcilier avec mon corps malmené en allant me coucher. De toute façon aujourd’hui je n’avais pas envie de causer… :mrgreen:

Philanthropie nippone

200113

Ce weekend, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa (en photo ci-dessus) a fait sensation en décidant de distribuer un milliard de yens (8,2 millions d’euros) à mille abonnés à son compte Twitter qui avaient retweeté son annonce avant le 7 janvier minuit heure de Tokyo.

Du coup vu que cela représente 8200 euros par personne, cette opération a eu tant de succès que plus de 4 millions de personnes ont rempli les conditions de participation ce qui fait qu’un tirage au sort sera organisé pour déterminer qui seront les heureux veinards.

Yusaku Maezawa ne fait cependant pas cela pour se donner une bonne image. Ce milliardaire qui a fait fortune en créant un gros site de vente sur Internet très populaire au Japon et qui a acheté une place pour aller sur le lune en 2023 avec le projet Space X d’Elon Musk, bref ce personnage hors norme semble vouloir comprendre le pouvoir de l’argent.

En effet, le milliardaire demande aux futur(e)s heureu(ses)x gagnant(e)s de rester en contact avec lui pour lui confier ce que cette somme a changé dans leurs vies. Yusaku Maezawa va aussi travailler avec des sociologues et des économistes pour donner un sens à toutes les données qu’il va récupérer.

Maezawa San si un jour vous lisez ceci sachez que le bon sens français vous aurai fait économiser pas mal d’argent car oui dans notre pays le proverbe  » L’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue grandement » résume et solutionne le rôle de l’argent dans nos sociétés modernes. Mais pour cela encore faut-il pouvoir distinguer nos besoins réels générateurs de progrès et de bien être personnels des besoins qui sont créés et imposés aux masses pour faire tourner notre économie. Et là c’est un grand sujet qui n’a pas sa place le lundi…