Un autre souvenir heureux…

Archive du jeudi 12 avril 2007

Jeudi 12 avril 2007

Cher Francis,

       Aujourd’hui était le jour le plus important de ma vie. J’ai eu ce que je pense être le dernier cours de ma vie? Il portait sur la décentralisation. Après plus de 30 ans d’école je n’ai plus à me conformer désormais à une obligation de suivre des cours… C’est exultant…

Par contre il me reste les examens blancs et les vrais examens qui arrivent au pas de course !!!

L’après midi nous avons eu le privilège d’assister à une conférence donnée par Robert Castel  en personne. Ce grand sociologue français nous a longuement parlé de la valeur travail et des mutations et attaques qu’elle subissait actuellement.

A la fin de cette conférence un ami de la promo d’à coté qui je le sais lit cette page (au fait Francis, c’est lui qui a choisi ton nom !!!) devait lui aussi repartir par le train vers Belfort qui se trouvait être aussi celui qui va à Paris.

Nous nous sommes donc retrouvés accompagnateurs de sociologue…

Ce vieil homme de 74 ans fume comme un pompier et est de bonne compagnie son dos courbé et ses sourcils très épais et frisés lui donnent une allure générale de maître Yoda.

Nous avons parlé un peu de politique avant de lui dire au revoir en gare de Belfort…

Sacrée journée, normal c’était ma dernière journée de cours…

L’embarras du choix

En ce moment je suis de nouveau très fatigué et très occupé, donc histoire de ne pas mettre encore un lit-joker, je vais évoquer un aspect de ma passion de fan d’anime : la difficulté de faire un choix quand tous les quatre mois de nouveaux animes démarrent.Voici à ce titre un panorama des animes qui débutent cet avril :

Alors dans tout ça au final je ne vais regarder que de trois à cinq séries et sur ce nombre je vais sans doute en lâcher quelques unes.

Et puis garder tout ça dans les disques durs externes… C’est dur la vie d’Otaku ! 😆

Un p’tit creux ?

Le tube est à l’image de notre civilisation en pleine décadence, on peut y trouver des choses instructives voire édifiantes mais aussi des choses stupides et choquantes comme cette vidéo qui montre la conception d’un sandwich au nutella de 50 kilos

Ceci dit notre cerveau de petit garçon pas sage aime bien de temps à autres savourer les idioties des autres en mettant de coté le bon sens et certains principes moraux… 😈

Une des façon de se faire du bien avec des vidéos régressives et parfois transgressives de certains petits tabous inculqués dès notre enfance est de regarder deux trois épisodes de la chaine Epic Meal Time.

Chacune de leurs vidéos ou presque repose sur le même principe; réaliser une recette la plus grasse, la plus sucrée possible dans un format XXXL et se filmer en train de la bouffer  de la façon la plus grossière possible en ponctuant le tout de gros mots bipés.

Alors oui c’est débile voire dégoutant mais bon de temps à autres c’est rigolo. J’aimerai bien rencontrer cette bande mecs un peu tarés pour faire une recette avec eux et délirer comme un malade dans leur trip dégueulasse, mais juste une fois… 😆

Chemise rose

190409

Chaque semaine, lorsque vient le moment de rédiger mon billet du mardi, je me laisse aller et je commence à écrire avec mon clavier sans mettre de titre. C’est toujours assez amusant, voire excitant, de voir où mes pensées vont me conduire et sur quelle actualité ou quel sentiment personnel va se construire le sujet de ce mardi.

Cette semaine cependant, pas besoin de réfléchir pendant des heures, mes doigts pleuvent sur le clavier avec une vitesse peu ordinaire pour faire sortir quelque chose de lourd et de pesant; mon impuissance face aux souffrances des enfants dont je m’occupe.

Bien loin de moi l’idée de vouloir sauver le monde. Non, je n’ai pas le complexe du messie et je suis d’accord pour dire que le travail d’un éducateur n’est pas de se substituer aux parents des enfants mais de travailler avec eux, si ils sont d’accord, pour les soutenir dans leur parentalité. C’est ce que j’ai encore fait aujourd’hui.

Mais une fois ceci dit, il faut bien se rendre compte de la réalité des choses. Sur un groupe de 12 enfants en situation de handicap mental, j’accompagne aussi bien des enfants présentant des troubles du comportement qui se traduisent par des crises violentes, des enfants présentant une psychopathologie ou des troubles de la personnalité, des enfants présentant une grande immaturité affective donc relationnelle, des enfants déficients, d’autres qui ne le sont que du fait d’un manque de stimulation…etc… Bref, un important éventail de difficultés diverses pour lesquelles nous devrions donner une solution au cas par cas et non tenter de répondre de façon globale. Mais voilà nous sommes deux et en dépit de notre expérience et de nos efforts, nous n’avons toujours pas réussi la quadrature du cercle.

Ainsi du coup je me rend compte de mon impuissance surtout lorsque comme en ce moment, les enfants cessent de progresser faute d’une réponse vraiment adaptée et personnalisée apportée à leurs problématiques.

Au final je les vois se débattre avec leurs difficultés comme des alpinistes en train de dévisser sur une falaise alors que moi je n’ai qu’une seule corde bien usée à leur tendre.

Leurs souffrances m’inquiètent et leurs avenirs  me préoccupent. Le tournant ultra libéral du gouvernement actuel qui veut tous les mettre avec le moins de moyens possibles dans les écoles ordinaire pour réduire les dépenses publiques tout en prétextant une vision humaniste, m’inquiète encore plus.

Donc non, une fois de plus je ne veux pas sauver le monde, j’aimerai juste avoir un peu de soutien et des conseils pour faire avancer les choses et réduire les difficultés. Travailler l’autonomie et l’expression comme je le fait depuis des années ne suffira pas pour les aider à trouver un peu plus de stabilité et de bonheur.

Et en attendant des jours meilleurs je compatis au sens étymologique du terme, c’est à dire que je souffre avec eux en partageant en silence leurs diverses douleurs.

Parfois je me dis que je devrais porter des chemises roses pour symboliser le fait que je ne suis qu’une feuille de papier hygiénique que l’on sert pour torcher la misère du monde jusqu’au moment où recouvert de toute cette merde je ne finisse par craquer… Mais bon, la dépression ça je me l’interdit car ça n’aiderait pas plus les enfants pour qui faute d’être un éducateur miracle, je reste au moins un point de repère important.

Les américains et l’histoire…

Une fois de plus ce lundi bête nous emmène outre atlantique et plus précisément en Floride où la brigade canine du comté de lacs a fait une bourde qui d’une part montre le manque de culture historique des personnes impliquées, mais qui a aussi le mérite de tester la vigilance des internautes.

La brigade canine ( aux USA ils disent K-9 qui se lit K-nine donc canine, j’aime bien ce jeu de mot…)  Enfin bref, la tradition pour les responsables de cette brigade est de mettre à l’honneur les nouveaux chiens policiers qui arrivent en faisant un post sur Twitter. C’est ainsi que vendredi, un post a annoncé l’arrivé d’un nouveau chien policier dont le nom sur le coup n’a choqué personne… Rommel !!!  😯

190408

Ce qui avait échappé aux policiers de ce comté de Floride n’a bien sûr pas échappé à la twitosphère qui s’est déchainée avec des posts parfois grinçants comme « Quelle coïncidence extraordinaire que des policiers donnent un nom de nazi à leurs chiens » ou plus drôle comme « Mon dieu, comme ce chien est mignon, je me rendrai juste pour pouvoir jouer avec lui ». 

Du coup le post initial a été effacé (il n’en reste que cette capture d’écran) et le soir même, soit moins de dix heures plus tard, un autre post reprenant les mêmes photos écrivait que « Rommel » était le nom d’un ancien animal domestique du policier responsable du chien, qui ne sachant pas que c’était le nom d’un général nazi avait donc redonné ce nom à cet animal. Du coup son nom a été changé, il se nommera « Scout » Bienvenue  Scout !

Alors que penser de tout ça ? Tout d’abord se souvenir que Rommel bien qu’étant un général nazi responsable de l’Africa Corps qui avait entre autres choses planifié le génocide des juifs d’Afrique du nord, est encore aujourd’hui le centre de nombreuses controverses vu que son attachement aux théories nazies n’était pas si évident et que bien que poussé à ce poste par le « führer » en personne, ses liens avec les responsables du complot contre Hitler étaient eux bien réels… Bref, aujourd’hui encore on ne sait pas quel genre de personne était Rommel, mais  il reste un général nazi qui ayant été poussé au suicide par d’autres généraux nazis bien avant les procès de Nuremberg, n’a donc pas été officiellement reconnu comme criminel de guerre. Mais malgré ce flou il n’est pas pour autant, et ne sera sans doute jamais innocenté. Donc oui, il était bel et bien très incorrect de donner ce nom à un chien policier.

Il faut aussi souligner la réactivité des twitteurs qui permet de limiter le constat d’un grave manque de culture à une brigade de police et non à un pays tout entier.

Enfin remarquer le culot de cette brigade de police qui fait disparaitre la polémique tout d’abord de façon appropriée en rectifiant les choses par le nouveau post qui fait amende honorable, mais aussi de façon sournoise : le nouveau post ne contient pas le nom « Rommel » et le premier post est supprimé ,non pas en douce quelques jours plus tard, mais  de façon immédiate et en indiquant qu’il s’agit d’une suppression « accidentelle » ! Ben voyons… 🙄