Une perruche en automne (bientôt)

Voici deux semaines que la cour de l’école où je travaille est ponctuée de hurlements d’excitation des enfants. Les enfants ça hurle, je le sais que trop bien, mais là les cris sont différents, ce sont des hurlements de ces petits pervers polymorphes en culottes courtes qui rêvent de pouvoir attraper, voire blesser ou encore mieux tuer, un invité improbable.

Car oui depuis deux semaines une perruche grise du Gabon a élu domicile sur mon lieu de travail. Je l’ai photographiée hier sur un des pins de la cour de l’école. Vendredi dernier elle a tenté de se poser sur l’épaule de mon collègue qui était venu me remplacer.

J’ai tenté de joindre la ligue de protection des oiseaux (LPO) mais sans succès, j’attends leur réponse pour avoir des conseils voire une aide pour sauver ce pauvre animal qui doit bien regretter ses instincts de liberté vu qu’à présent il doit avoir très faim et froid.

Je ne manquerai pas de vous informer de la suite de cette affaire.

En attendant si quelqu’un qui passe ici a une compétence ou un conseil à partager pour attraper une perruche dans une cour d’école, et bien je suis preneur. 😉

La connerie en archive

Archive du dimanche 16 septembre 2007

Cher Francis,

       Ce matin au petit déjeuner j’ai ouvert un paquet de chocos trouvé dans le placard. Je savourais mon café du matin lorsque mon regard fut attiré par ce qui était écrit sur l’emballage de ces biscuits chocolatés. Je faillis m’étouffer en découvrant une nouvelle preuve de la stupidité humaine. 

Passons sur la mauvaise foi des fabricants qui collaborent avec le régime politique hygiéniste pour promouvoir le sport tout en nous gavant de sucres. Cependant ne trouves-tu pas idiot voire dangereux de conseiller à un enfant de balancer son sac d’école dans un ascenseur avant de tenter de le battre de vitesse en courant dans l’escalier ? Non ? Et bien imagine ce qui risque de se passer pour le gamin assez influençable pour suivre ce conseil débile. L’enfant rentre, balance son cartable dans l’ascenseur et commence à courir. Il fait du bruit, dérange les voisins et éventuellement chute et se blesse. Après l’avoir entendu hurler une heure ou deux, un voisin finit par ouvrir sa porte afin de ramasser le mioche pissant le sang sur les marches en simili-marbre.  Pendant ce temps le cartable est embarqué par une personne indélicate entrée dans la cage d’ascenseur. Au bout du compte le gniard a vraiment gagné sa journée !

Les deux autres conseils sans être dangereux sont de vraies insultes pour les enfants à qui l’on vient rappeler que l’on peut jouer à la baballe avec son chien et qu’ils peuvent écouter de la musique pour se trémousser dessus…

Le plus drôle est de remarquer que ces conseils sont censés les transformer en « sportifs ». Si courir dans un escalier fait des enfants des sportifs, je peux d’hors et déjà inscrire un bon nombre d’enfants de l’I.M.P pour en faire une équipe pour le championnat mondial !

Au lieu de vérifier la composition et les apports énergétiques de la nourriture qu’ils donnent à leurs bambins, les parents d’aujourd’hui feraient mieux de prendre connaissance des messages envoyés à leurs chérubins, il y a là en effet de quoi poursuivre en justice ces industriels arrogants et stupides.

Pas sérieux pour un rond…

Vu que mon moral est à l’image du temps, j’ai eu envie de me changer les idées en cherchant une chaine marrante sur le tube. C’est ainsi que j’ai découvert la chaîne Notseriou’s animée par Florian un You tubeur du 70 (un voisin vu que je suis du 25) qui a mon physique mais qui est bien plus drôle et inventif que moi.

Le truc de Florian c’est de parler des gros navets du cinéma français en ponctuant ses exposés de blagues parfois pourries parfois très marrantes mais toutes assumées.

C’est simple je suis devenu fan !

Son seul défaut, se mettre la pression comme c’est pas possible et sortir des vidéos à petites doses, c’est un peu dommage car elles cartonnent et ce succès bien mérité va sans doute lui ouvrir dans quelques temps la porte de la cour des grands du game.

En attendant je vous laisse découvrir son dernier opus, vous verrez, vous ne regarderez plus la grisaille de la même façon ! 😀

Half-life

Comme je l’ai peut-être déjà raconté, mon métier d’éducateur fait que depuis une douzaine d’années j’accompagne des enfants en situation de handicap dans une école primaire. Parmi les enfants avec lesquels je travaille, il y a ce garçon de 10 ans qui présente une très forte surcharge pondérale et qui est obnubilé par les jeux vidéos et la culture You Tube.

Et allez savoir pourquoi, depuis la rentrée il ne fait que de me parler en boucle d’un jeu vidéo très ancien, si ancien que moi-même j’y ai joué, c’est le jeu Half-Life.

Après l’avoir entendu me parler de ce jeu et de ses multiples versions depuis le début du mois, voici qu’en allant faire un tour à un vide grenier dans un village à coté je tombe sur le coffret collector de ce jeu et de ses trois variantes, 4 CD en tout le tout à 1 euro. Alors oui je l’ai acheté même si je sais que je dois utiliser un PC sous Windows XP pour le faire tourner. Cela ne pose aucun souci j’en ai une demi-douzaine de disponibles et je dois en refaire un pour brancher le scanner Nikon en SCSI.

Mais bon je m’égare…

Pourquoi est-ce que le gosse me parle sans cesse de ce jeu ? pourquoi l’ai-je trouvé dans un vide grenier où il était le seul jeu PC à vendre ? Pourquoi est-ce que je vois un peu partout des logos qui sont très proches de celui de cette franchise historique du jeu vidéo ?

Alors non, je ne vais pas faire comme les anglais et chercher des signes partout, non je ne voudrais pas le faire… Mais voilà…

Half-Life ça veut dire demie-vie et cette expression m’évoque ce que je traverse en ce moment. Les soucis familiaux avec la santé de ma mère, mon métier d’éducateur qui n’est pas simple et qui va changer avec l’arrivée d’enfants avec de lourdes difficultés, les signes inquiétants qui pleuvent tous les soirs au moment des informations, mon régime et mes problèmes de santé qui le motivent, le fait que je n’arrive plus à boire d’alcool et au bout de tout ça une perte de joie de vivre qui se décline dans beaucoup d’aspects de ma vie y compris dans ma musique qui devient terne et boiteuse comme moi…

Oui ce « half-life » qui surgit de partout semble être là pour attirer mon attention sur le fait qu’à bientôt 50 ans j’ai perdu toute envie de vivre. Je suis en panne de projets et de toutes ces choses qui font que l’on peut vivre sa vie de mortel en trouvant des moments de plaisir.

Par contre le coté positif, c’est que ce qui me fait penser à tout ça est l’expression « Half-life » et non « Half-dead ». Alors si signe il y a, le fait de considérer le verre à moitié plein est peut être la seconde partie du message, celle qui dit que tout n’est pas perdu ?

Alors qui vivra verra… 🙄

Signes célestes

Il y a quelques jours nous apprenions la mort de la Reine Elisabeth II. Tout comme moi des millions de personnes ont été attristées et certaines pas comme moi on cherché à trouver des signes d’espoir dans le ciel. Voici donc une photo devenue virale prise par une femme qui vit près de Birmingham. Je vous laisse regarder la photo à vous de voir ce que vous y voyez.

Bon alors moi avec mes paréidolies très axées animaux, je vois un grand cygne blanc qui s’élance dans le ciel. Mais non ce n’est pas ça, la version de la dame qui a fait la photo est la suivante :

« Je conduisais pour rentrer à la maison et [ma fille] Lacey a commencé à crier OH MON DIEU ! J’ai paniqué… puis elle a pointé son doigt sur cette image dans les nuages. La reine ! »

Sur les photos qui accompagnent ses mots, les nuages semblent avoir pris la forme du visage de la Reine… et d’un de ses fameux chapeaux, sauf que moi je ne vois toujours pas ça… 😆

Encore plus crétin, on peut lire sur les réseaux sociaux que juste avant l’annonce du décès de la Reine, un double arc en ciel est apparu au dessus de Buckingham Palace. Voici la photo :

Sauf que là encore il n’y a rien de bizarre, un arc en ciel est toujours accompagné d’un écho voire deux mais ce ne sont que dans certaines conditions que l’on arrive à bien les voir, des conditions très simples à réunir bien sûr.

Donc non, désolé, je comprends le chagrin de ces personnes mais chercher à l’épancher avec des photos équipées de paréidolies forcées (on lit une explication qui nous fait voir ce que la personne voit alors qu’objectivement il n’y a rien) ou en racontant n’importe quoi sur les arc en ciel, et bien cela n’est pas très sérieux et respectueux de la défunte régente.

Mais une fois de plus sans les réseaux sociaux, ces bêtises resteraient bien isolées et disparaîtraient au lieu d’être à présent consignées dans ce blog. 🙄

Un concert à l’eau

C’était hier soir et en partie ce matin, j’ai donc vécu mon premier concert au pub du village en ne buvant que de l’eau et ce sans que cela ne me fasse souffrir ou m’énerve. Non franchement j’étais Zen, je buvais de l’eau tout en regardant les amis autour de moi s’enfiler des litres de bière comme je le faisais avant et je n’ai été tenté de les suivre à aucun moment.

Un concert à l’eau ça a deux conséquences bizarres, la première c’est de se rendre compte à quel point les gens deviennent cons quand ils boivent surtout en début de matinée et la seconde bien plus agréable c’est d’économiser un bon paquet d’argent tout en profitant de la musique avec des bouchons dans les oreilles pour ne perdre que du poids et non son audition.

Bref je ne vois que des bénéfices à continuer de vivre ces moments que j’aime tant en ne buvant que de la flotte même si pour l’instant ma perte de poids semble stagner. 🙄

Archive de perfection relative

Archive du mercredi 9 septembre 2009

La fin d’une quête

Aujourd’hui était un jour très spécial, le neuvième jour du neuvième mois de la neuvième année. J’accorde beaucoup d’importance au chiffre 9 qui est un de mes chiffres préférés, fascination asiatique oblige.

Je m’attendais donc à des tonnes de bonnes choses aujourd’hui mais hélas rien ne s’est produit. J’avais acheté deux tickets à gratter et là non plus rien ne s’est passé. Enfin presque, car sur l’un d’eux il était écrit : sachez provoquer votre chance, chose dont je ne suis presque pas capable.

Alors faute de chance, j’ai décidé de me faire plaisir en faisant imprimer la fameuse photo que j’essaye de faire depuis deux ans , la voici donc dans sa forme finale avec ces bleus ultra saturés sur un support de 60cm sur 30.

Ma quête est enfin terminée, demain je l’accroche dans ma salle d’activité sur le mur en face de mon bureau.

Mais pas le temps de mourir en paix pour autant, il me reste encore des tonnes de choses à faire dont beaucoup qui n’ont aucun rapport avec la photo.

Adieu Elisabeth

Ce soir une nation que j’aime tendrement perd son grand symbole d’unité et vu la crise qu’elle traverse, je me dis que cela ne sera pas simple pour le peuple anglais d’aller vers l’avant.

Je suis sincèrement touché et du coup pour ce soir j’ai voulu partager avec vous ce court d’animation très sympathique.

God Bless You, Your Majesty… 😥