Les hasards qui n’en sont pas

Archive du Samedi 15 octobre 2005

  Cher Francis,

       En premier lieu j’aimerai te dire que je suis bien reposé quoique fourbu… le travail du jardin m’a occupé toute la journée ramasser couper tailler… et je hais les haies !!!

Il y a de cela quelques jours je parlais avec une personne de mon opinion concernant notre destin d’êtres humains. Je lui disais qu’au fond les grandes lignes étaient tracées et qu’il n’y avait plus qu’à se laisser porter. Cette fatalité de nos devenirs ne se limite pas selon moi à la somme effrayante des déterminismes qui forment un véritable carcan autour de nos existences. 

En fait une autre partie de notre destin semble être déterminé par une volonté d’ordre surnaturel ou au choix par une accumulation curieusement stratégique de hasards.

 Un fait de vie plutôt banal est encore venu me le confirmer aujourd’hui.

Ce matin alors que je me battais vaillamment contre les végétaux de mon jardin qui m’avaient fait croire, les lâches, qu’ils étaient domestiqués, le téléphone se mit à sonner. C’était la voisine d’en face qui appelait pour que je l’aide à faire sortir un oiseau de sa maison sans le blesser. Il faut dire que je suis un peu considéré comme étant le docteur Klein du quartier ceci expliquant cela. Après avoir capturé et relâché le stupide volatile je commençai de parler de choses et d’autres avec cette dame. En abordant le sujet qui me tracasse le plus en ce moment, trouver un stage de seconde année, elle me proposa de but en blanc de me faire profiter du soutien d’une personne très haut placé afin de faire aboutir mes recherches. Elle me parla aussi d’une structure que je ne connaissait pas encore et qui correspondait tout à fait à mon profil et à mes objectifs de stage.

Ainsi c’est peut-être grâce à un simple moineau que je vais trouver un bon stage de seconde année qui aura peut être d’autres conséquences dans ma vie.

Dit comme cela je trouve cette histoire presque effrayante…

16 ans plus tard, je relis cet article avec un petit froid dans le dos. Ce stage avait été une vraie plaie, un parcours du combattant pour moi ainsi que la découverte d’un horrible secteur du médico-social. Ce n’était donc pas un oiseau de bonne augure…

Vulgarisation amusante

Valentine Delattre, vulgarisatrice et journaliste scientifique, diplômée en géologie, en biologie et en journalisme scientifique a créé la chaine science de comptoir sur laquelle elle publie des vidéos de vulgarisation scientifique sur la géologie (mais pas que) en les entrecoupant de gags qu’elle enchaine à un rythme effréné. Ce que j’adore c’est sa façon de finir une phrase et de se figer avec un regard exalté malaisant pendant quelques dizaines de secondes, c’est tordant ! 😆 Valentine a aussi participé au Vortex, un projet qui a réuni plusieurs vulgarisateur you tubeur dans des vidéos diffusées sur Arte et aussi disponibles sur cette plateforme. Bref Valentine avec son humour et son énergie n’est qu’une porte d’entrée vers le monde des vulgarisateurs sur le tube qui ne demandent qu’à vous aider à tirer quelque chose de positif de votre dépendance à Internet. 😈

Pas mieux voire pire…

Lorsque je regarde mes statistiques je vois que c’est le mardi que j’ai le plus de visites. Peut-être des gens qui se demandent si je vais finir par me suicider… Alors non je ne vais le faire ces temps-ci et non je ne vais pas mieux. Mes pensées ce soir sont encore plus sombres que celles de la semaine dernière. J’ai donc appliqué le même remède, une bouffe bien grasse et répugnante dont l’achat a été facilité par l’apparition au village d’un nouveau food truck. Du coup au lieu de vous faire peur avec la noirceur de ce que je porte en moi, je vous montre les photos de ce que j’ai dégusté ce soir: un burger décadent fait avec des viandes locales d’un boucher traiteur très réputé de ma région. Notez le niveau de la présentation, ça vaut des points ! La bière du patelin du coin est quant à elle hélas un peu loupée. Son acidité relevée sur trois canettes montre sans équivoque une contamination du brassin aux ferments lactiques, un incident très commun chez les petits brasseurs qui ne stérilisent pas assez leur matériel. Cela a été maladroitement camouflé par un ajout de sucre mais bon ça passe et le goût est au final intéressant. 🙄

Changer de prénom en 2022

Cette semaine je n’ai pas trouvé grand chose de vraiment rigolo en France ou à l’étranger. Du coup je vais évoquer l’existence d’un site Internet insolite et pas si drôle que ça lancé par des opposants du polémiste français qui se présente bientôt pour la présidentielle.

Sur le site https://www.vitemonprenom.com/ vous pouvez taper votre prénom et voir si il est conforme à la loi du 1er avril 1803 que cette personne souhaite rétablir si il arrive au pouvoir.

Si jamais votre prénom n’est pas compatible avec sa doctrine un lien apparait avec la mention « Si vous ne souhaitez pas que cela ne devienne une réalité cliquez ici » Le lien redirige alors sur le service des cartes électorales pour préparer le visiteur à être en règle pour voter au printemps prochain.

Bref une initiative très sympa.

Combattre l’absurde par la dérision ce n’est pas une si mauvaise idée que ça ! 😎

Un autre vendredi intense

Hier soir je suis donc allé avec ma voisine au cinéma. Je suis allé voir le dernier James Bond dont le titre raisonnait étrangement avec mon état d’esprit de ces dernières semaines.

Et cela a été intense.

Retrouver une salle de cinéma, et surtout voir ce film qui fait vivre mon héros préféré et sa fin inattendue qui fait de lui non plus une machine indestructible et froide mais un être humain fragile et mû par de profonds sentiments d’amour et d’abnégation, bref tout ceci m’a chamboulé.

Ce matin encore j’étais en P.L.S dans mon lit…

Mais bon il faut que je dépasse cette sidération cinématographique car mourir peu attendre. 😎

Archive en devenir

Je vais au resto puis au ciné avec ma voisine, du coup cet article sera publié demain matin. 😎

Archive du jeudi 8 octobre 2009

Loupée ?

Entre les ordinateurs et mon travail, je n’ai pas beaucoup eu le temps de faire de photos ces temps derniers. Les colis qui arrivent ces jours-ci des USA et d’ailleurs devraient m’aider à m’y remettre vu qu’ils contiennent du matériel pour remettre mon labo en marche.

En attendant pour ce soir vu que je suis très occupé et la tête remplie de petits soucis, je vous présente cette image prise dans le train. je ne sais pas pourquoi je ne me lasse pas de la regarder.

Techniquement et artistiquement c’est loupé mais il y a tout de même quelque chose qui retient le regard et je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce que c’est.