Reconnaissance

Dans ces pages je ne cesse de grogner de me plaindre et de rapporter des choses négatives et/ou angoissantes.

Et bien ce soir si c’est ça que vous êtes venus lire vous n’avez qu’à passer votre chemin car cette semaine le programme a changé ! Il est temps d’évoquer quelque chose de sympa et de positif qui vient de m’arriver.

Alors voilà, j’ai donné un coup de main à une maitresse pour une opération artistique pour sa classe (la fameuse grande lessive) et du coup elle a été si touchée que je prenne du temps pour faire faire des photos à ses élèves qu’elle a eu l’idée de me remercier avec un joli geste:

191015

Et oui, les enfants de sa classe sous sa direction m’ont fabriqué un joli appareil photo avec des messages de remerciement au verso. J’étais vraiment à la fois touché et heureux de recevoir ce petit bout de carton.

Et pourquoi ça ? Et bien parce que ce geste est une preuve de reconnaissance, quelque chose que l’on ne rencontre plus beau coup de nos jours où le fait de prendre du temps pour les autres sans rien attendre semble devenir une absurdité qui ne mérite que des quolibets.

Si je dis ça c’est que je suis sous le choc après avoir entendu une habituée de la vie associative demander que l’on paye ses petites filles pour qu’elles servent à un repas. Cette demande a été un vrai tremblement de terre pour moi et mes convictions déjà ébranlées.

Du coup recevoir cet appareil photo en carton et la reconnaissance qui va avec, me permet de reprendre confiance en l’humanité et en mon propre engagement.

Purée, ça fait du bien d’écrire quelque chose de positif, pour une fois… 🙄

Un support inattendu

191014

Parmi les nouvelles marrantes du weekend et des jours précédents, celle qui me fait le moins grincer des dents est encore celle-ci : 😆

Le pape François voulait appeler les fidèles américains à rendre grâce aux nouveaux saints de la Nouvelle Orléans qui venaient d’être canonisés au Vatican. Jusque là, OK…

Pour faire moderne et efficace niveau communication, son entourage (ou lui-même, ça on ne le saura jamais), décide donc d’utiliser Tweeter. Manque de pot, ce programme en voyant « nouveaux saints Nouvelle Orléans », rajoute de façon automatique l’emblème de l’équipe de foot américain de la nouvelle Orléans « The new saints of New Orleans ». 😀 Et voici donc le tweet papal :

191014b

L’équipe des new saints of New Orleans qui devait (l’équipe) affronter l’équipe des jaguars de Jacksonville a beaucoup apprécié ce support inattendu et disent (peut-être avec malice mais bon allez savoir) avoir été encouragés par ce tweet du pape :

« Avec un tel soutien nous ne pouvions pas perdre, nous sommes bénis et hautement privilégiés. »

191014c

Car oui, motivés par cette bénédiction papale accidentelle, les saints ont écrasé les jaguars avec un score sans appel de 13 à 6 qui leur permet de grimper à la quatrième place de leur ligue !

Je ne sais pas mais je trouve ce petit incident très drôle, personne n’a été blessé (sauf sur le terrain forcément) ou tourné en dérision et tout le monde doit bien en rigoler.

Reste à espérer que le Vatican ait lui aussi un peu le sens de l’humour… 😎

Un vrai scanner ça change tout…

Cela fait deux ans que je me bagarre avec un scanner Quato Pro 42 acheté 300 euros. Il y a quelques semaines j’ai enfin réussi à le faire fonctionner et à réaliser quelques scans rapides avant qu’un nouveau problème ( cette fois d’allocation de mémoire sous mac) ne vienne m’interdire de nouveau d’utiliser ce matériel incroyable.

Oui incroyable, j’ai bien écrit incroyable.

Car même sur un fichier JPG si je vous montre la photo ci dessous vous voyez tout de suite la différence de qualité comparé à mes scans habituels sur mon EPSON V700.

P191013

Anne, Linhof Color, Tele Arton 240mm, Ektar 4×5, dev maison, scan Quato Pro 42

Cette photo est très ancienne, le plan film a bien morflé mais ce portrait reste un beau souvenir. Sur ce fichier généré par ce scanner professionnel à plat, les textures des habits et de la peau sont très détaillées, le contraste des couleurs est lui aussi restitué avec force, bref, c’est un univers de différence.

A présent je dois me battre pour enfin régler ce problème de mémoire sur cet ordinateur pour enfin pouvoir scanner avec un tel rendu. 😎

Tuto anniversaire-bilan

TADAMMMM !!!

Trois jours après l’anniversaire des 4 ans d’ouverture de cet espace, aujourd’hui ce blog fête les un an de sa nouvelle formule : un domaine en.com payant, des rubriques fixes selon le jour de la semaine et surtout une mise à jour quotidienne qui n’a connu aucune exception.

191012b

Du coup c’est aussi un peu le moment de faire un bilan. Niveau fréquentation je suis bien content de voir que mon absence d’efforts pour promouvoir mon blog a payé puisqu’en général trois personnes max ouvrent mes pages chaque jour. Ce qui est bizarre c’est que je suis très peu lu mais dans 37 pays répartis dans le monde entier. 😯 Ce sont sans doute des gens tombés sur mes pages suite à une recherche Google car très peu refont un passage après avoir découvert mon blog.

191012

A présent la question qui se pose c’est de savoir ce que je vais faire. Est-ce que je continue comme ça sous le radar à parler de choses qui n’intéressent pas grand monde en dehors de moi ? Est-ce que je fais évoluer ce blog en blog 100% photo ou 100% je raconte ma vie ? Est-ce que je me décide à m’investir encore plus et à faire une grosse promotion de ce blog pour flatter mon ego ?  😈

Et bien ce soir après avoir mangé un bon repas au pub à midi et avoir fait une grande sieste, et bien je n’en sais toujours rien.

Du coup on va rester comme ça encore quelques temps ! 😀

 

 

J’ai la guitare qui me dérange…

Archive du mercredi 11 octobre 2006

Cher Francis,

       Aujourd’hui après le travail, j’étais invité à boire un pot avec mes collègues. Nous nous sommes ainsi retrouvés devant de bonnes bières allemandes chez l’un d’entre eux.

 J’ai été sage, je n’en ai bu qu’un litre.

Alors que nous cherchions à éviter les sujets de conversation se rapportant au travail, nos échanges nous amenèrent tout naturellement à parler de musique. Sur ce notre hôte sorti une guitare de l’un de ses placards. Après avoir réussi le miracle de l’accorder au sein du vacarme engendré par la musique et nos discussions, mes collègues me demandèrent de leur jouer un morceau. Sans le savoir ils venaient de rouvrir une autre de mes blessures narcissique.

J’aime la musique, et ce, depuis ma plus tendre enfance. A l’age ou les enfants jouent aux petites voitures, j’étais dans l’herbe avec un magnétophone à pile pour écouter un album de Pink Floyd, les walkmans créés par Sony n’existaient pas encore.

Plus tard, à l’époque de mon adolescence, alors que je mémorisais des chansons entières des Beatles, je découvris la guitare et j’entrepris d’apprendre les accords. Par la suite j’eus la chance de rencontrer quelques vrais musiciens pour me donner les bases et surtout l’envie d’aller plus loin. Enfin, étudiant, je décidai de suivre de vrais cours avec solfège.

Cependant j’avais beau apprendre la théorie et le reste il m’était toujours impossible de progresser. Ce n’est que bien plus tard que je compris que je résistais à la musique en lui opposant de façon plus ou moins consciente un total blocage.

J’ai aujourd’hui trois guitares chez moi dont une très coûteuse guitare électrique. En rentrant chez moi j’ai repris ma guitare folk pour constater qu’elle puait le moisi… J’ai honte.

Aujourd’hui encore je ne sais pas si cette impasse est due à un manque de pratique ou à un réel problème lié à une difficulté à m’exprimer par le biais de la musique. Une chose est sûre c’est que je regrette profondément cette situation tout en espérant avoir un jour le temps d’aller au bout de cet apprentissage et de moi-même.

En attendant c’est l’autre collègue qui a fait la démonstration de ses talents.

Cela ne me gène pas car si je joue c’est avant tout pour moi

Bon, allez fais pas la gueule Francis je te jouerai une chanson aussi…

 

12 ans plus tard, j’ai décidé de descendre ma guitare folk (pas si moisies que ça vu qu’elle est toujours là)  pour la mettre vers l’ordi et ça a marché pendant un moment. Mais hélas je n’arrive pas à me motiver pour réellement progresser. Je n’entrevois ni la finalité ni les bénéfices à apprendre à jouer correctement et pour tout dire je pense n’avoir aucun don pour la musique en dehors de ma mémoire auditive. Reste le plaisir de prendre cette guitare de temps à autres. 🙄

Sous les ponts japonais

Voici un anime très spécial et plein d’humour qui sous des dehors très divertissants s’applique à critiquer les absurdités de la société japonaise avec beaucoup de finesse et un humour qui est tout sauf grinçant.

Je n’ai trouvé que le premier épisode de la seconde saison, je dois donc donner un résumé de ce qui s’est passé dans les premiers 24 épisodes.

Voici donc un copier-coller de wikipedia : Situé à Arakawa (Tokyo), l’histoire suit les aventures de Kou Ichinomiya, un homme qui a accompli tout par lui-même. Depuis qu’il était petit, son père lui a enseigné une seule règle : ne jamais être redevable envers quiconque. Un jour, à la suite d’événements malencontreux, il tombe dans la rivière Arakawa et se retrouve sur le point de se noyer. Une fille du nom de Nino lui porte secours, et donc lui sauve la vie. Cherchant à ne plus être redevable, mais sachant qu’il lui doit la vie, il lui demande comment il peut lui de rembourser sa dette, mais rien de ce qu’il propose ne l’intéresse. En fin de compte, elle lui dit qu’il y aurait bien une chose qu’elle voudrait : qu’il tombe amoureux d’elle, c’est ainsi que Kou commença à vivre sous un pont. Kou ne tardera pas à apprendre qu’Arakawa est un lieu plein de tarés et que toutes les personnes vivant sous le pont sont ce que la société appelle « denpasan ».