Faire revivre des petits instants de bonheur…

Archive du mercredi 5 avril 2006, un petit moment de bonheur que j’avais oublié et que je redécouvre aujourd’hui… Quant à la prof dont il est fait mention, voici son portrait :

bestir

Françoise, Fujica STX 1N, funinon 50mm 1,9 HP5, tirage à l’agrandisseur sur papier RC

Mercredi 5 avril 2006

Cher Francis,

       Aujourd’hui la neige a fait son retour, ce qui n’est pas sans m’inquiéter vu que ma voiture n’est pas encore réparée et qu’en plus elle a des pneus été lisses… Mais bon je n’ai pas le choix je dois prendre le risque de descendre en ville tôt le matin pour prendre mon train et éviter les ennuis.

        Ce jour aura été marqué par le lancement de l’activité théâtre qui va nous occuper pendant 100 heures. Pour l’instant nous avons lu des textes en les choisissant pour tenter de convaincre nos camarades. Apparemment c’est le livre que j’ai choisi avec d’autres qui semble rallier le plus de suffrages. C’est une bonne nouvelle car je pense qu’il y a dans cette œuvre la matière nécessaire pour monter une pièce qui a un sens tout en permettant à chacun d’entre nous de s’éclater en trouvant le personnage qui lui plait d’incarner.

       Sinon ce matin dans les rues j’étais sous le parapluie de l’une de mes profs et en parlant de musique nous nous sommes découverts une passion commune pour Neil Young et nous avons commencé à chanter « cow girl in the sand  » tout fort en marchant dans la rue…

       Il y a des jours comme ça où je me sens moins seul… 

« All the freaky people make the beauty of the world »

Ce sont les hurluberlus qui rendent le monde si beau

Ça c’est du rock !

Ça c’est du rock, est une chaine You Tube qui propose un vrai contenu et des sujets de fond très documenté sur les grands groupes de rock. L’expert du Pink Floyd que je suis a notamment bien apprécié la vidéo que je mets en lien ci dessus comme exemple de la qualité de leur travail, en espérant que vous allez regarder les autres épisodes.

J’ai vraiment été scotché par le niveau de réalisation et la qualité du contenu, bref il est incompréhensible que seuls 20000 personnes soient abonnés à cette chaine.

A recommander de toute urgence donc !

46

190401d

Hier c’était mon anniversaire (en fait là je tape la veille donc c’est toujours mon anniversaire) :mrgreen:

Après une agréable matinée avec les enfants et les collègues qui me souhaitent un joyeux anniversaire avec des mots, des chansons et de dessins, vient le moment de la cantine avec un menu pas très anniversaire. Pour rigoler les dames de la cantine me mettent une bougie sur une moitié de pêche au sirop, une des gamines dont je m’occupe, prend la photo avec mon portable.

Que de joie, que de rires, que de plaisirs !

En fait non…

Je déteste ce jour qui revient chaque année surtout quand je suis obligé de le passer au travail et ce pour de multiples raisons :

– C’est le seul jour de l’année où mon frère et mes deux sœurs pensent à moi et m’envoient un message (SMS) vite fait dont ma réponse ne donne aucune suite.

– C’est le jour où normalement les gens passent un bon moment avec des proches et célèbrent ça au restaurant ou en famille. Moi je n’ai droit à rien car je suis seul, c’est donc l’occasion de me rappeler à quel point j’ai loupé ma vie.

– C’est le jour de toutes les hypocrisies où même les gens qui me détestent se sentent obligés de faire un sourire et de m’adresser un « joyeux anniversaire »

– C’est le jour où ma pauvre mère me file un peu d’argent car elle sait que j’en ai besoin.

– Et c’est enfin le jour le plus difficile de l’année où j’ai envie de boire jusqu’à m’en rendre malade pour oublier à quel point ma vie est merdique.

Du coup pour faire passer toute cette douleur maintenant que je suis chez moi et que j’ai fini mon travail, je vais m’envoyer trois grands verres d’absinthe avant de m’écrouler sur mon lit.

Joyeux anniversaire…

Le burger de l’espace

Ce weekend, un you tubeur américain bien connu sous le pseudo « kill’em » s’est amusé à envoyer un burger dans l’espace avec un ballon météo.

190401c

Le burger était attaché sur une petite plateforme et filmé par un go pro. Cet étrange assemblage est monté à plus de 38km d’altitude avant que le ballon ne crève et ne fasse retomber sa charge avec un parachute spécial à 160 kilomètres de son point de départ.

190401a

Le délire ne s’arrête pas là vu que ce drôle de personnage a tenté de manger ce space burger (retrouvé avec un traqueur dans la boite) avant de comprendre que le grand froid de la haute altitude avait transformé cette saleté en truc vraiment immangeable. 😈

190401b