309 4 EVER

toshiyuki-tenjobi

Pour cette dernière archive de 2018, j’ai choisi de ressortir ce que j’avais écrit le jeudi 28 décembre 2006. Je parlais de Toshiyuki, (c’est ainsi que je nomme ma chère 309 GT) et de ma peur du contrôle technique. Aujourd’hui cette 309 qui va fêter ses 32 ans en mars prochain, est chez le garagiste pour de très importants travaux. Moteur refait, nombreuses pièces changées, traitement anti corrosion et bientôt carrosserie et révision complète du circuit d’alimentation avec rénovation du carburateur double corps et tant d’autres choses… Bref, mon histoire d’amour avec cette voiture qui dure depuis 12 ans n’est pas prêt de se terminer surtout depuis qu’elle est passée en carte grise collection. L’extrait ci-dessous explique les raisons profondes de mon attachement à cette voiture.

       Jeudi 28 décembre 2006

Cher Francis,

Cet après midi, j’ai amené ma vieille 309 GTI au garage pour qu’il la prépare et la passe au contrôle technique. Tous les deux ans je dois passer par cette expérience angoissante. Et si malgré mes soins elle ne passait pas ? Je redeviendrais piéton… 

Je pense aussi à cette autre 309 que je vais aller chercher samedi à Nancy afin de la réparer pour lui faire passer le contrôle technique elle aussi. J’aimerai tant retrouver les sensations de ce moteur 1.9 carburateur double corps… Bon, tout ça pour te dire que ce soir encore je ne pense qu’aux voitures !!!

Alors vu que je ne cesse de parler de ça depuis un moment autant essayer ce soir d’aborder le sujet sous un angle différent. Je vais donc te parler des raisons qui font que je suis si attachés aux 309.

La première raison est que cette voiture a des dimensions qui conviennent parfaitement à mon gabarit et me permettent de ranger plein de choses dans son coffre.

La seconde raison c’est que pour un smicard comme moi, la 309 est une voiture facile à réparer et à entretenir à moindre frais surtout dans le pays peugeot.

Mais la vraie raison, celle que je n’évoque jamais devant les gens pour ne pas passer pour un fou, je vais te la confier ce soir… 

Lorsque j’étais enfant, les autres petits garçons avaient tous des papas qui avaient de belles voitures. Le mien de père n’avait que des vieilles simcas. C’est dur à l’avouer mais j’avais honte. Le jour où avec son ancienneté à l’usine, et la fin du payement du prêt pour la maison, mon père a put s’acheter une voiture neuve ce fut une superbe 309 Gr bordeaux. A mon tour j’étais fier d’avoir une grosse et jolie voiture, et j’étais fier de mon papa qui la conduisait. Plus tard mon père décida d’acheter et de revendre ses voitures tous les six mois. Cependant à chaque fois il baissait dans la gamme. Puis un jour quelques mois avant son décès, il acheta une 205 junior à la place d’une 309 et là toute la magie s’effaça… 

Jusqu’au jour où un ami curé me proposa de lui acheter sa 309 Gt… Ce fut ma Blandine, celle dont je pleure encore parfois la disparition et dont je garde le lion de calandre avant, espérant le placer samedi sur celle qui est à Nancy.

Mon attachement à la 309 trouve ainsi sans doute des racines dans les rapports que j’avais avec mon père. Un père que je n’ai pas réussi à comprendre à temps, un père que je n’ai pas réussi à pleurer le jour de son décès, un père qui me manque encore si cruellement aujourd’hui. 

Pour moi la 309 a une âme et si au paradis les gens roulent en voiture mon père doit avoir une 309.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s