Aero Ektar, plus on est flous…

P190224

Il y a de cela quelques années, tous ceux qui comme moi découvraient le portrait grand format, rêvaient d’avoir une chambre de presse et surtout de trouver un Aero Ektar. Les Aero Ektar sont des objectifs à très grande ouverture conçus pour la photo aérienne et ont surtout été utilisés pendant la seconde guerre mondiale. Dans les années 80 on les achetait pour quelques dollars jusqu’à ce qu’un américain, David Burnett ait l’idée de monter un Aero 178mm sur une chambre de presse pour un usage très particulier; utiliser la bascule pour créer un effet de flou/netteté qui miniaturise les objets dans la zone de netteté. Ses photos ont eu un tel succès que la cote des Aero s’est envolée. Aujourd’hui même si la mode est un peu retombée, pour avoir un Aero 178mm 2,5 monté sur planchette pour une chambre de presse, il faut débourser près de 1000 euros, et encore si on en trouve un, car ils se font rares. C’est vraiment très exagéré pour cet objectif sans obturateur et qu’on ne trouve jamais en très bon état, mais ça illustre bien le coté irrationnel et influençable des amateurs du petit monde de l’argentique.

En ce qui me concerne, j’ai eu le bonheur de trouver ma chambre de presse Pacemaker refaite à neuf par un spécialiste anglais et mon Aero Ektar qui a été démonté, nettoyé et révisé par un ami. Le portrait de ma mère ci dessus est un exemple de ce que je fais avec. Ce portrait a été pris à grande ouverture (2,5) et j’ai aussi basculé pour renforcer le flou et placer la zone de netteté sur les yeux et une partie du nez. On arrive ainsi à ce résultat vraiment unique car vaporeux.

Et pour mieux voir ce que ça donne, voici comme d’habitude la version XXL : cliquer ici

 

4 réactions sur “Aero Ektar, plus on est flous…

  1. Salut Laurent !
    Oui, les grandes ouvertures donnent des résultats très beaux !
    En critiquant le Groulx qui ne donne des indications que sur des courtes distances et petites ouvertures, à ma question : « Ça donne quoi la pdc à 8 m à f5.6 ? »
    J’avais pris une volée de bois vert ! Et eu une réponse : D’abord f5.6 n’est pas une valeur de diaph couramment utilisée en GF. Les diaph de travail s’étagent généralement de f16 à f32.

    Ton exemple est bien la preuve que pour la beaute d’une image, il n’y a pas que l’étendue de la pdc et le piqué de la mort qui comptent !
    Alors, oui aux grandes ouvertures, oui aux objectifs exotiques, oui au non-conventionnel ! 🤗
    A bientôt !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s