Inter pas net…

190319

Il y a 20 ans, ma vie a basculé avec l’arrivée d’Internet.

Avant Internet je lisais des livres, je faisais des balades dans la nature, je bricolais… Bref je faisais des tas de choses plaisantes et enrichissantes.

Puis un jour à la bibliothèque de la fac un copain m’a collé devant l’écran pour me faire comprendre à quel point ce qui était devant moi allait être le futur de l’humanité et allait bouleverser nos vies. Sur le moment je n’ai pas vraiment compris mais il m’a poussé à ouvrir mon premier compte Email sur Hotmail.com (je l’ai encore d’ailleurs) et nous avons commencé à faire les andouilles sur MSN et tout s’est emballé.

Internet est devenue pour moi une vraie addiction dont je n’arrive à me passer que lorsque je pars en vacances ce qui maintenant ne sera plus possible pour raisons familiales. Du coup l’emprise du net sur ma petite vie va encore se resserrer.

Internet est un monstre qui se nourrit de nos manques de nos envies de nos pulsions et qui est avant tout très friand de notre temps libre. Du coup, un no-life comme moi est un menue de choix pour la bête qui a ainsi dévoré mon existence.

Alors quitte à faire partie de la bête, je tente de faire quelque chose de positif et d’intéressant. Là par exemple je rédige ce message sur mon blog tout en écoutant un documentaire en streaming. Ce blog ne va pas changer le monde, il n’est presque pas lu et c’est très bien comme ça vu que  son but est avant tout de me donner à nouveau l’envie d’écrire pour un jour réaliser un projet plus ambitieux.

Sinon, sortir d’Internet, retrouver le contrôle est-ce possible ?  Je pense pouvoir le faire mais pourtant je ne le fais pas et ce, non pas par lâcheté ou paresse mais juste par peur. Internet est une drogue qui comme toutes les drogues démultiplie mes sens (être connecté avec le monde c’est le trip total). Cette ivresse divine de pacotille m’empêche ainsi d’être envahi par les angoisses de plus en plus présentes dans ma vie professionnelle et familiale et aussi, voire surtout, de ne pas me retrouver face au vide énorme qui est au centre de mon existence.

Ma seule marge de manœuvre face au monstre réside donc dans la modération volontaire et obligée mais aussi dans mon rôle d’éducateur puisque de par ma fonction je travaille avec l’outil Internet pour aider les jeunes à le découvrir et aussi à prendre de la distance avec lui lorsqu’il devient dangereux. C’est ainsi que demain je relance mon projet de journal vidéo hebdomadaire avec les jeunes de l’établissement.

Par contre c’est une chaine privée non répertoriée alors désolé, je ne pourrais pas la montrer. Car oui, depuis le temps que je suis dans le ventre de la bête, j’ai appris à bien la connaitre et à m’en méfier surtout face aux plus jeunes qui l’adorent déjà bien trop.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s