Apologie du laisser-aller

Ce matin une fois de plus je me réveille à 6h00, je regarde quelques dessins animés comme un gosse sur l’ordi posé sur ma table de nuit puis je descend pour écrire mon billet du jour. Plein de choses dans la tête mais aussi et avant tout une grande lassitude et une immense torpeur dues à ces vacances. Je laisse mes pensées dériver et je regarde par la fenêtre pour contempler ce qui naguère était une pelouse :

190424

Et là je me rends compte que mère Nature est vraiment une sale cafteuse puisqu’elle s’arrange pour révéler mon secret au quartier tout entier. Et oui je suis un énorme fainéant qui rêve de vivre en pyjama sur un lit en n’étant connecté au monde que par le prisme de cet Internet, le grand hygiaphone mondial.

Ma pelouse livrée à l’abandon est néanmoins un vrai trésor pour un botaniste, j’ai une énorme envie d’étudier les plantes étranges qui y poussent leurs propriétés, leurs usages médicinaux et culinaire… Mais non je suis un fainéant d’élite alors non je n’en ferai rien, je me contenterai de déraciner les plus incroyables spécimens pour les mettre dans un coin de mon jardin non bêché afin de suivre leur évolution au lieu de les broyer sous la tondeuse que je vais devoir passer tous les mois… Encore trop dur là…

La paresse la mère de tous les vices, oui sans doute mais en attendant ça me fait du bien  de ne rien faire et aussi d’afficher fièrement à la face de tous les vieux névrosés du quartier qui ont des pelouses impeccables et qui deviennent fous si ils voient un pissenlit, que moi je me fiche de leurs regards et de leurs opinions. C’est aussi pour moi une façon de reconnaitre humblement la puissance et la beauté de mère Nature pour qui les gazons typés golf sont une totale aberration. La vie doit passer, éclater au grand jour et ce n’est pas en détruisant ce que les abrutis de faux experts nomment les plantes adventices, alors que ce sont de vrais trésors de santé et de beauté, que la vie est respectée.

J’imagine que parmi ces personnes obsédées par l’ordre et l’uniformité, ceux qui aiment l’architecture doivent se sentir à leur place dans un cimetière.

Ceci dit, maintenant que j’ai écrit que la vie doit passer, je dois aussi penser à la mienne de vie et pour qu’elle passe en évitant que je trépasse, je dois vaincre ma flemme et mon attentisme que j’impute à mon respect pour mère Nature afin de travailler dehors, non pas pour soulager les névrose des voisins et passer pour un mec courageux mais pour faire un peu d’exercice, observer cette vie que j’aime tant tout autour de moi, bref me sentir vivant, partie d’un tout universel et aussi plus basiquement fier le soir venu en buvant une bière tout en contemplant un travail bien fait.

Le pied de primevère sous le cerisier sera épargné par la tondeuse, les muriers seront taillés pour donner de bons fruits cet été, le jardin préparé pour accueillir haricots tomates et fraises cultivés sans engrais artificiel mais avec du purin d’ortie et au bout de tout ça je serai capable de profiter pleinement des dons de mère Nature en retrouvant le goût des bonnes choses. Un goût encore meilleur vu que ce sera le fruit de mon travail.

Bon il est bien bientôt 8h30, c’est donc le moment pour moi de me mettre en route après avoir fait couler un grand café sans sucre.

Ce blog est une vraie catharsis, reste à tenir mon cap… Pour Descartes nul n’est dans son corps comme un pilote dans son navire… Désolé de te contredire Dédé mais je suis sûr que si je barre à droite pour éviter le détroit de ma piaule et l’iceberg de mon lit et bien je sauverai mon corps du naufrage de ces vacances. :mrgreen:

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s