Les lendemains qui déchantent

190813

J’évoque souvent mes peurs quant à l’avenir de notre société, mais au cœur de ces vacances d’été dont la fin s’approche à grand pas, c’est à présent pour moi directement que je m’inquiète.

Et ces peurs, ça c’est nouveau, sont toutes ou presque liées à la santé, ma santé et aussi celle de mes proches et amis.

Au rayon de ces craintes il y a bien sûr l’alimentation. Doit-on écouter les informations et les documentaires qui nous annoncent plusieurs fois par semaine que tous nos aliments, en particulier les végétaux, sont contaminés par des substance cancérigènes ou doit-on suivre le conseil du ministère de la santé et manger cinq fruits et légumes par jour ? Le bio est-il vraiment une sécurité dans un environnement empoissonné ? Et si oui, quel bio ?

Les perturbateurs endocriniens et autres saletés dans nos cosmétiques, comment trouver des produits d’hygiène vraiment sûrs ?

La semaine prochaine ma maison va être équipée d’un compteur linky (impossible de s’y opposer) et là encore c’est l’angoisse totale. Sur Internet on lit des choses terrifiantes dont je ne tiens pas compte mais les sources officielles se veulent tout de même un peu trop rassurantes. Alors là encore qui croire ? Pas les furieux sur les forums et autres c’est sûr mais d’un autre coté lorsque l’on constate que les allemands ont abandonné ce genre de compteurs et que l’agence de sureté donne son feu vert tout en regrettant que plus d’études n’aient été faites par Enedis sur les risques sanitaires autour de cette technologie, et bien on a du mal à rester serein. Je n’ai pas les connaissance ni les outils scientifiques pour évaluer le risque réel et je doute de pouvoir trouver une réponse vraiment objective et fiable à mes questions sur Internet. J’ai donc passé une très mauvaise nuit en dépit de mon matelas neuf. Enedis ne veut qu’une chose c’est gagner de l’argent avec ces compteurs plus besoin de personnel pour beaucoup d’opérations dont le relevage, les gains sont ainsi faramineux et justifieraient qu’ils nous mettent en danger surtout si aucun lien causal ne peut être établi par la suite.

Je pourrai encore évoquer plein d’exemples de craintes que je nourris sur ma santé, ce qui doit faire rire les personnes qui me connaissent et qui me lisent car mon hygiène de vie et ma surcharge pondérale font que je ne devrais pas m’inquiéter de ça.

Mais justement le problème est là, derrière ces craintes se dessine un fait majeur dont on ne parle que trop peu; la perte de confiance vis à vis des discours officiels des autorités.

Dans un contexte de pessimisme nourris par les mauvaises nouvelles sur l’environnement et sur les discours toujours plus alarmants des scientifiques et sociologues dont un grand nombre nous annoncent des catastrophes terrifiantes pour l’humanité, il devient de plus en plus difficile de faire confiance à nos responsables élus mais en réalité contrôlés par les pouvoirs économiques.

Les politiques sont comme ma directrice au travail, il faut que ça tourne c’est tout ! Alors dépensez faites marcher l’économie, consommez et ignorez le reste ! Dans un cas comme l’autre cette position de leur part s’explique par le fait de pressions. Pour ma directrice c’est la hierarchie et au dessus la commande sociale et pour les politiques ce sont les pouvoirs économiques et au dessus les mécanismes du capitalisme dérégulé et inégalitaire qui règne en maitre sur notre planète.

En même temps les grands riches se font construire des bunkers luxueux et inexpugnables sous terre ou s’achètent des îles ou des immenses propriétés très isolées. Vu les sommes faramineuses  investies pour une espérance de vie de plus ou moins 30 ans, cela prouve que ces grands riches craignent des catastrophes dans un avenir proche et pose la question suivante : que savent-ils que nous autres ignorons ?

Alors au delà des discours il y a les faits basiques et incontestables comme la réalité de l’accroissement de la population humaine et de la diminution des ressources. Au niveau des réalités il y a aussi la difficulté voire le refus des pays riches de baisser leur train de vie (le fameux « Le train de vie de l’Amérique n’est pas négociable » de George Bush père en 1992).

Ainsi du coup on peut commencer à se demander de façon tout à fait légitime si la seule façon pour les plus riches de préserver leur train de vie  n’est pas de supprimer une grande partie des plus pauvres (ceux qui ne leurs sont pas utiles bien sûr). Cela pourrait expliquer bien plus facilement le fait que des substances dangereuses se trouvent officiellement dans notre alimentation sans que cela inquiète personne en dehors des associations et organismes de veille ainsi que la position attentiste et dilatoire des autorités.

De telles théories complotistes me faisaient rire il y a quelques années mais plus maintenant, car oui je n’accorde plus aucune confiance aux discours officiels du fait non pas des théories complotistes vis à vis desquelles je reste encore plus critique, mais tout simplement par l’observation du contexte actuel dans sa globalité.

Au final que faire de tout ça ? Rester figé et vivre mes dernières décennies dans la peur au risque de développer des maladies psychosomatiques graves ? Me rebeller ? Oui mais de quelle façon et pour quel effet ? Rester stoïque et mettre ça dans un coin de ma tête en essayant de consommer de façon attentive et responsable ?

Bref, je suis perdu et effrayé, mais écrire tout cela me fait du bien et c’est bien pour ça que je continuerai de le faire.

Ah sinon après en avoir causé avec mes voisins, je viens d’annuler mon rendez vous pour la pose du compteur Linky 4 heures après avoir posté ce message. Je vais jouer le pourrissement et voir comment je peux m’opposer peut-être en faisant front avec eux pour ne pas avoir à subir ce stress du une fois de plus à ma perte de confiance dans les discours officiels.

 

4 réactions sur “Les lendemains qui déchantent

  1. Salut Laurent !
    Ah Linky, vaste sujet de controverse.
    2011, j’ai quitté RetD quand on commencait à construire le réseau d’essais « smart grid » destiné aux tests du futur système de gestion des réseaux, dont fait partie le compteur.
    Depuis, j’ai essayé d’être objectif, et regardé un peu tout ce qui gravite autour.
    Présent à une réunion d’info en mairie qui resemblait plutôt à une assemblée générale syndicale… Pilotée par une dame « électrosensible » qui a demandé l’extinction de tous les portables, mais s’est tenue pendant 2h30, micro HF à la main… le doute s’installe.
    Mes points de vues :
    Le gain apporté sera nul, les estimations de durée de vie ayant officieusement été revues à la baisse, le compteur truffé d’electronique sera hs avant d’être amorti. Encore plus ceux installés en coffrets extérieurs qui subiront condensation araignées, porte arrachée, inondations, etc.
    Les risques :
    Incendie : pas plus que les autres sauf que ceux là, on en parle. Ce n’est pas lié à l’appareil, mais à la mise en oeuvre des connexions.
    Le courant porteur, cpl :
    Il s’agit de courant porteur comme pour une box. Plus fort que la box (il faut l’envoyer jusqu’au transfo), mais très ponctuel. Le rayonnement autour des fils décroit selon le carré de la distance. Sauf à s’entortiller le fil autour de la tête, bof…
    Ce qu’on peut lui reprocher : il n’est pas orienté dans le sens sortant uniquement vers le réseau, mais il part aussi dans ton installation et dans certains cas, peut mettre le souk dans des systèmes domotique. (courants porteurs aussi mais ceux là on s’en plaint pas…)
    Détournement d’infos :
    Pas pire que google, ebay, etc.
    Un hacker bien équipé pourrait analyser les consommations et en déduire présence ou pas dans ta maison.
    L’analyse des consos par ton fournisseur va lui permettre de proposer des offres « mieux » adaptées. Alors gaffe à la pub.
    Techniquement :
    Le compteur actuel est assez tolérant, il mesure la consommation « vraie », des kwh. Le linky mesure la consommation « apparente », des kva.
    Sur installation domestique la différence est minime, mais fera monter un chouia la facture.
    Le disjoncteur actuel est aussi assez tolérant. Un 30A va laisser dépasser 32, 35A pendant un temps. Le linky a un moyen de coupure plus rapide. Obligeant parfois, à souscrire un abonnement plus fort, donc plus cher…
    A l’installation :
    L’opérateur DOIT mettre ton disjoncteur à son calibre maximum (pour pouvoir faire une augmentation de puissance à distance). Exemple, si tu as 30A, que ton disj est un 15/45, il DOIT le régler à 45. Donc il ne DOIT PAS poser le linky en ton absence. Les mecs s’en foutent, ils sont payés une misère, à la tâche. Mais les 3 que j’ai vus faire étaient très compétents.

    J’y vois quand même quelques avantages, surtout pour les jeunes et l’avenir (pour nous, c’est trop tard !).
    Mais on verra ça demain !
    😏

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Rémy et merci pour ta réponse complète documentée et rassurante. Je voudrais rajouter quelque chose car hier j’ai travaillé avec un électricien qui m’a donné une explication très intéressante sur le pourquoi de la mise en place de ces couteux compteurs Linky.

      En plus des économies sur les frais de personnel pour relever les compteurs traditionnels, la mise en place des compteurs Linky a pour but de mettre fin à la tolérance en ampérage.

      En gros les anciens compteurs avaient une très grande tolérance en ampérage et du coup pour un abonnement de X ampères on pouvait alimenter beaucoup d’appareils, ça chauffait un peu mais ça passait et il n’y avait pas besoin de payer un abonnement plus cher.

      Maintenant avec les compteur Linky la tolérance est bien plus faible, dès que la consommation en ampérage dépasse le seuil, ça coupe automatiquement et si on veut que ça cesse de couper sans cesse on doit payer un abonnement plus cher.

      Bon il m’a expliqué ça avec les termes techniques et les chiffres mais hélas je n’avais pas de crayons pour les noter et il me racontait ça pendant que je l’aidais à tirer des câbles. 😆

      Pour la nocivité il m’a aussi dit comme toi que la domotique fonctionne aussi avec le CPL.

      Merci pour ton conseil sur le disjoncteur, mais vu que l’installation date des années 70 et a été faite par mon père électricien, il risque d’avoir peur ou de réclamer que nous fassions des travaux ce qui ne sera pas possible.

      Encore merci pour ton passage et encore plus pour ton message ! 😀

      J'aime

  2. Avé !
    Oui, j’ai évoqué la faible tolérance du linky, qui est un effet colatéral de l’imprécision des anciens matériels. Il fallait laisser de la marge. Plus (moins) de marge.

    Pour les avantages, on peut distinguer :
    – modif possible du contrat à dissance à moindre coût. On fait pas ça tous les jours. Mais par exemple, notre festival de contes à Bourdeaux nous coûte tous les ans 2 interventions raccordement – déraccordement d’un coffret « chantier » plus le prix d’un abonnement chantier pour quelques semaines. On doit pouvoir faire mieux avec un linky !
    Quelqu’un qui gère des locations pourra y trouver des applications pratiques.
    Il y a plein de choses à inventer encore.

    Gestion du réseau :
    Avec les producteurs d’énergie « verte » qui injectent leur puissance quand ça produit, donc souvent quand on en a pas besoin…, pour éviter de tout cramer, Edf/Rte doit moduler à l’autre bout avec du thermique ou de l’hydraulique ou de l’échange avec les pays voisins. Une solution pourra être incitative avec des tarifications en + ou en – et des automates. Par exemple, recharger les voitures quand il y a du rab d’energie, et pas tout le monde à 20 heures pendant la pointe !! C’est impératif pour l’avenir proche si on veut éviter des graves plantages du réseau.
    Aujourd’hui on consomme comme des c…, je branche, ça marche. Si on veut que ça dure il va falloir piloter plus finement en amont.
    Tesla a anticipé le bordel sur le réseau : ils ont un groupe électrogène – diesel- à chaque station de recharge, trouver l’erreur !!!

    A bientôt,
    Rémy

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s