Higurashi, un anime dérangeant

Je continue donc cette semaine spéciale Halloween et si je croise l’horreur et les animes, et bien j’ai énormément de choses à présenter. Choisir c’est renoncer, je vais donc mettre de coté les animés trop fantastiques avec des monstres ou des démons car le coté imaginaire fait qu’au final ces histoires ne sont pas si effrayantes.

Par contre il existe un certain nombre d’animés très dérangeants qui repose sur la méchanceté, la perversion voire la maladie mentale, l’instabilité, la transformation psychologique, des phénomènes bien réels qui font que les animés que les évoquent deviennent tout de suite bien plus horrible voire ouvertement dérangeants.

Higurashi en est un bon exemple. Cet anime se passe dans un petit village et met en scène une bande d’adolescents dont certains sont très jeunes (la plus jeune a 11 ans) histoire d’augmenter le malaise. Keiichi Maebara, vient emménager avec sa famille. Il va très vite se lier avec quatre de ses camarades de classe, quatre jeunes filles nommées Rena Ryūgū, Mion Sonozaki, Rika Furude, et Satoko Hōjō, qui l’acceptent dans leur club d’amateurs de jeux de société. Hinamizawa paraît être un village normal, paisible et rural ; cependant, tout bascule après la fête du Watanagashi, fête pendant laquelle est célébrée la déité locale, Oyashiro. Keiichi apprend que depuis 4 ans déjà, une personne disparaît et une autre est retrouvée morte le lendemain de la fête.

La série est divisée en 8 arcs à la fin de chacun de ces chapitres, ces jeunes finissent assassinés de façon très violente et très graphique par un ou deux d’entre eux devenus fous. Par la suite, au début du chapitre suivant, l’histoire repart à zéro comme si rien n’était arrivé avec une nouvelle histoire sanglante qui se met en place petit à petit.

Car oui, une des choses les plus déstabilisante avec cet anime c’est la façon avec laquelle les créateurs de la série passent d’un univers tout mignon, drôle et ensoleillé à l’horreur psychologique la plus profonde et violente. On finit par se sentir comme l’un de ces psychopathes capable de porter un masque de normalité voire de séduction tout en se préparant à commettre les pires atrocités.

Ce cycle horrifique est réellement éprouvant et en y repensant je me dis que non, je n’ai sans doute pas terminé cet anime bien trop glauque même pour quelqu’un avec de solides défenses comme moi. Reste que ça faisait un bon sujet pour Halloween. 😈

PS : Cette nuit j’ai retrouvé l’intégrale de cette série je vais voir jusqu’où je vais aller dans le visionnage des épisodes. 😈 😈

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s