Ma vie en vrac…

Il aura donc suffit d’une maladresse de ma mère pour que ma vie montre sa fragilité et son absurdité. Ce soir il y a une nette amélioration mais ce n’est pas encore tout à fait ça, il va passer pas mal de temps avant qu’elle puisse remarcher correctement et d’ici là elle aura sans doute perdu encore un peu plus de mobilité.

Mais qu’importe je ferai face et ce sans déprimer puisque je suis tout heureux d’avoir appris à faire les lessives et bientôt le repassage. Encore un bastion féminin qui tombe ! Et franchement je ne trouve pas que c’est une corvée, en écoutant la radio c’est même très agréable, mais bon là n’est pas le sujet.

Je me demande ce à quoi va ressembler ma vie d’aidant à domicile. Avant l’accident je n’avais déjà pas d’amis ni de loisirs, et bien là vu que je vais devoir mettre fin à toutes mes petites dépenses de plaisir pour faire face à un avenir où je serai seul et menacé, (j’ai d’ailleurs commencé à vendre du matériel photo et je vais sans doute tout vendre vu que je suis comme mort à l’intérieur) je pense que je vais vivre une demi vie pleine de privations plus ou moins consenties.

Donc mettre plein d’argent de coté et crever d’une maladie bien médiatique avant d’en avoir profité. Voilà ce à quoi ma vie va ressembler. Plus jamais de vacances, plus de loisirs, plus de plaisirs… Une demi-vie dont les seuls moments agréables seront les instants que je passerai devant mes écrans pour regarder des veilles séries.

J’ai du le deviner en remarquant ma chemise à gros carreaux, je suis devenu un vieux solitaire et ronchon. Mais bon qu’avais-je donc à perdre, je n’ai vraiment jamais vécu faute de ne jamais avoir été aimé. Je pense que je vais me faire un testament pour que l’on écrive sur ma tombe ci-git l’homme dont la vie a été la plus inutile, ça fera au moins un fait remarquable sauf si ma tombe est en carton et l’inscription au feutre lavable.

2 réactions sur “Ma vie en vrac…

  1. Salut Laurent,
    On ne s’est pas rencontrés, on ne se connais que par écrans ou la poste interposés, mais je suis touché à te lire. Et il n’est pas facile de dire autre chose qu’une connerie après.
    Je pense que tu te trompes, tu n’es pas seul car je suis persuadé que nombre de gens se sentent proches de toi tout en étant à distance. Souvent sans savoir ou pouvoir ou oser l’exprimer.
    C’est vrai qu’il est difficile de dire à quelqu’un qu’on apprécie ce qu’il fait, ce qu’il est, ou qui il est.
    Amicalement,
    Rémy

    J'aime

    • Merci pour ton gentil message Rémy, mais tu sais dans la vie les collègues de travail ne sont pas des amis, les miens sont gentils mais n’évoquent jamais leurs passions et me semblent donc comme vides. Mais qu’importe quand j’ai écris ce message mardi je ne pensais pas à la solitude car je le connais depuis très longtemps et j’ai appris à la gérer, non j’ai plus peur de perdre mes derniers instants de plaisirs faute à une vie désormais pleine d’angoisses qui vont me pousser à mettre toujours plus d’argent de coté en prévision des catastrophes à venir. Du coup je n’aurai plus qu’Internet pour me distraire… J’espère vendre du matériel si je vois un peu d’argent sur mon compte ça me rassurera.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s