Choco sagesse

Les fêtes de fin d’année sont déjà derrière nous. Les enfants commencent à regarder différemment leurs jouets tant désirés reçu ce Noël. Les grands ont aussi parfois leur part de désillusions en faisant le bilan des festivités très spéciales de cette année. Les sapins sont dépouillés de leurs décorations comme des généraux frappés d’infamie avant d’être jetés sans ménagement dans un quelconque mouroir à conifères ou d’être lâchement abandonnés dans la rue.

Bref, il ne reste plus grands chose de ces moments si précieux et tant attendus mis à part quelques souvenirs immortalisés par des photos prises au téléphone et balancés sur les réseaux « sociaux » dans le cadre de tacites compétitions de bonheur. Regarde mon bonheur en photo je suis sûr qu’il est plus beau plus grand que le tien…

Et pourtant si l’on y prête attention, il existe une petite chose (et oui encore une petite chose) négligée à tort alors qu’elle porte en elle des trésors de bonheur et de sagesse. Cette petite chose ce sont les petits mots dans les papillotes. 😀

Je ne sais pas ce qui est le plus risible entre mon attachement à ces petits écrits et mon idée d’en faire un sujet pour ce mardi, mais voilà j’ai trouvé l’idée originale et surtout positive, deux qualités dont nous sommes si avides au début d’une année sur laquelle nous fondons tant d’espoirs.

Les petits mots dans les papillotes forment un univers étrange ou se mêlent des belles choses écrites par des inconnus, des banalités attribuées à des célébrités, des citations plus ou moins connues sorties de leur contexte, des proverbes maladroits, ou construits sur le modèle éculé de la double opposition (pour entrer dedans il faut déjà sortir dehors), des blagues qui ne font pas rire, des devinettes qui ne font pas réfléchir le tout enrobant du chocolat qui lui fait bel et bien grossir. 😆

Cet univers bizarre où le grandiose et le pathétique vivent en harmonie est devenu mon terrain de jeu le jour où j’ai vraiment commencé à m’ennuyer à table. J’aurai pu fuir mais hélas mon âge et quelques coutumes tacites m’obligeaient à rester à table et à dodeliner de la tête en faisant semblant d’écouter les sempiternels récits familiaux ressassés pour donner une illusion d’unité du clan. C’est dans ce contexte que ces petites bandes de papier sont devenues non seulement une échappatoire aux tortures de la bienséance mais aussi et avant tout un trésor merveilleux pour l’éternel enfant que je suis encore. Je le reconnais volontiers, il en faut peu pour m’émerveiller ce qui explique qu’aujourd’hui encore je garde une pile des meilleurs morceaux de « choco sagesse » épinglée sur le mur derrière mon écran.

Hélas je me dois de relever une grande injustice sociale, la dose de « choco sagesse » (et accessoirement la qualité du chocolat) varie selon le prix que l’on met dans ses papillotes. Les grands philosophes semblent ainsi dédaigner les papillotes des discounts alimentaires et préfèrent frayer avec le clan REVILLON. Je soupçonne donc les grands esprits de s’être faits acheter par le bon chocolat. Mais cela est bien compréhensible vu que vis à vis du chocolat le monde est divisé en deux; ceux qui aiment cette douceur et ceux qui mentent en prétendant le contraire.

Ceci écrit, mon article vient donc dénoncer un autre déterminisme social aussi injuste que choquant, les familles pauvres n’ont que quelques papillotes pauvres en choco sagesse (et accessoirement en goût) tandis que les plus riches reçoivent sagesse et érudition tout en se régalant de chocolat de qualité supérieure. Les papillotes sont-elles responsables de l’accroissement du fossé entre les classes sociales ? Sont-elles un autre outil de contrôle des foules par l’abrutissement des plus pauvres ? Moi président, je distribuerai des papillotes de riches aux familles pauvres ! 😆

L’autre travers des petits papiers dans les papillotes c’est leur relative inconséquence. Et si ceux qui les lisaient les prenaient au premier degré voire comme des injonctions? Je suis par exemple tombé sur un mot qui disait « fais ce que tu aimes et fais-le souvent » Alors oui pour moi cela veut dire focalise toi sur la musique et boss régulièrement, mais pour un tueur en série psychopathe cela revient à lui ordonner d’augmenter le nombre de ses victimes, non ? 😆

Et combien de foyers ont été détruits par la lecture de petits mots ayant bouleversés les certitudes de ceux qui sont tombés dessus au point de leur faire quitter la table pour acheter des cigarette et ne plus jamais revenir ? Nous sommes donc toujours à le recherche de Jean-Michel qui a quitté sa famille après avoir lu dans une papillote que l’on avait deux vies la seconde commençant au moment où l’on comprend que l’on n’en a qu’une… Et oui 2500 ans après sa mort ce philosophe et politicien continue de faire des victimes et de briser des foyers. Ah on me susurre dans l’oreille qu’il serait chinois… Encore les chinois !!! 😈

Bon, il est tard (presque 11 heures) je vais donc arrêter (à regrets) mon délire chocolaté. C’est étrange mais j’ai encore pas mal d’idées pour le prolonger avec cet humour au second degré, je me dis qu’il y aurait même de quoi écrire un sketch complet sur ce sujet ! Hélas cet exercice ne m’est pas familier…

Cependant avant de nous séparer je tenais tout de même à partager avec vous quelques perles de « choco sagesse » 😎

« On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin » (Von Goethe)

« On a deux vies, la deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a juste une » (Confucius)

« La véritable indulgence consiste à comprendre et à pardonner les fautes que l’on ne serait pas capable de commettre » (Victor Hugo)

« Tout portrait que l’on peint avec âme est un portrait non pas du modèle mais de l’artiste » (Oscar Wilde)

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux » Marcel Proust

Pour rassembler ces cinq citations j’ai du manger trois kilos de papillotes avec ce que cela a de mauvais pour ma santé, alors faites-en bon usage 😆

Et là j’arrête pour de bon d’écrire des bêtises et je file me coucher.

Bises chocolatées !

13 réactions sur “Choco sagesse

  1. Lors d’une soirée spectacle d’une de mes petites filles , la salle de spectacle a été inondée depuis le plafond d’une pluie non pas de ballons , comme il se fait souvent , mais d’une myriade de petits mots .
    J’en ai bien entendu récupéré et je m’amuse encore quelques fois a piocher dans la boite ou je les ai gardé .
    Peinard , tu passes un moment détente , très agréable .
    Il faudra que j’ouvre de nouveau cette boite , et non pas déguster une papillote , mais boire un excellent chocolat chaud.
    Le cadeau de Linette cette année a été de me confectionner ce dernier avec des préparations d’un grand chocolatier pour cette boisson ;-).

    Aimé par 1 personne

      • J’ai une chocolatière ( une jeune femme, pas l’ustensile …) qui m’a fait découvrir le chocolat préparé avec du « lait » de riz .
        J’aime beaucoup avec le lait de vache , le lait d’amande moins à mon gout ….. mais avec le riz ce n’est pas mal du tout 😉
        Par contre il te faut un chocolat assez corsé
        Et le chocolat avec des épices de Noël … et légèrement pimenté … si j’avais un smiley « baveur » je le mettrais 🙂

        J'aime

  2. C’est dans les détails que se cache le diable 🤣😂😈
    J’adore ces papillotes, c’est totalement délirant et poétique. Enfant je ne détestais pas les biscuits avec des messages…je m’explique, ils étaient dégoûtants (ça c’est sûr), mais il y avait ces petits messages « un rendez-vous », « peut-être demain », « souris moi », « j’en veux », à c’t’heure »…
    merci pour ton article, toujours drôle et pertinent 😉
    tu as le chic de nous dénicher des perles dans le détail du quotidien 😉
    J’adore !!
    Bonne soirée Laurent 😚

    J'aime

    • C’est clair que ce genre d’article est bien plus rigolo à écrire et plaisant à lire qu’un énième atermoiement introspectif, je vais donc tâcher d’en faire d’autres comme ça. Sinon en lisant ton message je me dis qu’il y a une relation intéressante entre l’écrit et la nourriture et que cela vaut le coup de l’explorer. Je t’imagine bien en train d’écrire des poèmes avec les pâtes pour potage en forme de lettres ! (Je faisais pareil mais seulement quelques mots) ! 😆

      J'aime

      • C’est une terrain de jeu ces petites pâtes et ces petits biscuits… tu viens de me donner une idée 😉
        Une super idée même !
        Mais je manque de temps je ne le ferai pas de suite, j’ai trop de travail, et le soir j’ai la tête vide..
        Je pense que le blog va être en stand-by ce mois ci, mais je viendrai te lire !!
        Bisous Laurent

        J'aime

      • Ah oui, je devine un peu le genre d’idée que tu pourrais avoir ! 😆 Bon courage pour ton travail mais trouve le moyen d’écrire sur ton blog car en plus des gens qui te suivent et qui apprécient ce que tu fais, il y a aussi et peut-être avant tout le bien qu’il te fait à toi ! Bises et à bientôt ! 😀

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s