Emotional week #6: Archive de stagiaire

Par un pur et vrai hasard, en regardant ce que j’avais à disposition en archive datée du 26 mars pour cette semaine dédiée aux émotions, je suis tombé sur un souvenir bien chargé de nostalgie. L’adieu à une de mes premières stagiaire, une personne que j’ai beaucoup apprécié et qui reste pour moi la stagiaire idéale que je ne rencontrerai plus jamais. Cet article ne raconte pas tout comme le fait qu’au moment de se dire au revoir nous avons pleuré comme des gosses dans les bras l’un de l’autre. Je crois qu’il y a eu un certain transfert vu que je l’ai traitée comme la fille que je n’aurai jamais en lui donnant le meilleur de moi-même et en lui offrant un cadeau très symbolique pour lui dire au revoir : le DVD du film « va, vis et deviens ». Là encore en repensant à elle j’ai les yeux qui deviennent humides. Sinon pas mal de choses à raconter demain vu que par un concours de circonstances je me suis fait vacciner (Première dose Pfizer) et j’ai fait une drôle de rencontre en rentrant. Mais tout ça c’est pour demain samedi, là je vous laisse avec l’histoire de cette stagiaire telle que je l’avait écrite le 26 mars 2008.

Archive du mercredi 26 mars 2008

Cher Francis,

       Il y a à peu près deux ans, je terminai mon stage et j’assistais tremblant à mon évaluation faite par deux professionnels. 

Dans ma tête c’est comme si c’était hier.

Et voilà que demain c’est à mon tour de juger la qualité de travail de celle qui aura été ma première stagiaire avant qu’elle ne nous quitte la semaine prochaine.

Cette jeune fille très angoissée m’a confié craindre cette épreuve, dès lors avec mon compère nous nous sommes amusés à plaisanter avec elle sur ce sujet pour essayer de l’aider à dédramatiser la situation.

Alors que dans ma tête je suis encore éducateur non diplômé, je dois juger une stagiaire. Cette situation me trouble énormément car au fond de moi je me demande si j’ai vraiment les qualifications requises et assez de crédibilité pour évaluer une autre professionnelle.

Ce qui me met un peu la puce à l’oreille c’est de réaliser que je n’arrive pas à trouver de défauts à cette jeune fille qui bien loin d’être un fardeau aura été pour moi et pour les enfants une présence positive et une aide importante pendant ces trois mois de stage.

Il est important pour moi de faire le point sur ma capacité pour accompagner les stagiaires car dès lundi, devine quoi…

Et Oui, à partir de lundi une nouvelle stagiaire me sera affectée et ce avant même le départ de ma première.

Même pas le temps de faire le deuil de l’une, une autre revient.

Il va falloir que je m’y habitue. mais ça va être dur, quand elles sont bien on s’y attache à ces bestioles… ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s