Non père

Aujourd’hui encore certains enfants du groupe que j’accompagne à l’école m’ont touché par leurs demandes simples et belles et par ces petites attentions et gestes affectifs discrets qu’ils ont à mon égard. Que cela soit pour leur lire une histoire ou pour discuter de pokemon et de culture geek, le fait de m’assoir près d’eux et de ressentir le bien-être que je peux leur apporter en leur racontant une histoire ou tout simplement en les écoutant, me touche énormément. Sans vouloir juger leurs parents qui sont souvent plus en difficulté que leurs enfants, je suis obligé de constater que bon nombre des jeunes que j’accompagne n’ont jamais eu ce qui pour la plupart des parents coule de source.

Alors oui, nous les éducateurs travaillons avec les familles pour les aider dans leur rôle de parents, mais hélas entre la mauvaise foi de ces derniers et les limites de nos actions, bien souvent nos beaux projets de soutien ne restent qu’à l’étape des vœux pieux.

Vous commencez à comprendre.. D’un coté vous avez des enfants avec parfois une histoire de vie proche de la mienne et de l’autre un éducateur qui bien que chevronné reste un être humain marqué par ses propres traumatismes et ses manques affectifs passés et actuels. Alors sans entrer dans le piège d’une relation fusionnelle qui serait dommageable pour tous adultes comme enfants, et bien que très conscient des mécanismes de transfert et de contre-transfert, et malgré les collègues qui voient tout cela et pensent de temps à autres à se poser en tiers, au terme de telles journées, je me mets à rêver de devenir père pour pouvoir vraiment porter un enfant dans la vie et non pas l’accompagner quelques années avant de rompre tous les liens comme l’éthique de ma pratique professionnelle l’exige.

Mais cela n’arrivera jamais. Tu ne m’appelleras pas « papa » car faute de pouvoir trouver une femme capable de m’aimer plus que je me déteste, je ne rencontrerai jamais ta mère. Je ne connaitrai donc jamais l’amour qu’un père porte à son enfant et ce qu’il reçoit en retour, pas de moments de tendresse ni de grandes colères, les conflits de l’adolescence… Non rien de tout ça. Puis je ne te verrai pas grandir et devenir tout ce que je ne suis pas avant de finir par poursuivre ton chemin en osant faire des choix le tout avec ma bénédiction plus ou moins tacite mais de sûr mon soutien inconditionnel.

Non, mon enfant, nous ne connaitrons jamais tout cela. Je suis donc condamné à être le père symbolique et professionnel de quelques centaines d’enfants, un rocher sur lequel les éponges qu’ils sont vont se coller pendant un moment en prenant des petits bouts de ma personne loufoque et passionnée pour se se construire des personnalités autonomes et individuées.

Alors oui, au terme de telles journées ponctuées de rires de complicité et de petits gestes de tendresse retenus mais bien repérés comme quand ils m’appellent « papa » sans faire exprès, je souffre de ne pas pouvoir devenir parent.

Mais bon, aurai-je été un bon père ? Les éducateurs ne sont-ils pas de piètres parents en vertu de l’adage selon lequel « les cordonniers sont les plus mal chaussés » ?

Il vaut mieux ne pas prendre de risques, quitte à bousiller une vie avec mes non-choix autant que cela soit la mienne et pas celle d’un autre être qui mérite tout sauf cela.

Alors au bout du compte, mon enfant, s’il te plait, reste dans le néant.

Et sois reconnaissant, car au fond si tu réfléchis bien, je t’épargne un aller-retour.

4 réactions sur “Non père

  1. Bonsoir 🙂
    Très joli texte …. mais sans t’en rendre compte tu files sur la déprime .
    Es tu devin , pour savoir ce que la vie te réserve ??

    Elle continuera peut être comme elle est , peut être sera t’elle un cauchemar …. ou peut être trouveras tu ce que tu souhaites tant .
    Le tout c’est de ne pas se mettre de barrières psychologiques que la déprime d’un moment te fait dresser devant toi et dans laquelle sournoisement certains se sentent bien.

    48- 50 ans , c’est le cas d’un copain ,Michel ,…. éducateur lui aussi …. qui a parfaitement refait sa vie .
    Il a 72 ans maintenant et ne pensait jamais trouver lui non plus le bonheur ,sa compagne non plus .

    La vie les a réuni …. Bien malin qui peut prédire l’avenir l’Ami 😉

    J'aime

    • Merci pour ton gentil commentaire. J’ai écrit ce texte sur un coup de tête car en ce moment la situation sanitaire ayant encore augmenté mon isolement les enfants et mes collègues sont mon seul horizon. Du coup je fais des rêves où les enfants entrent dans ma sphère privée et viennent remplir ce vide énorme. La fin du texte un peu noire c’est justement pour remettre tout ça en place… :mrgreen:

      Aimé par 1 personne

  2. « Sans vouloir juger leurs parents qui sont souvent plus en difficulté que leurs enfants, je suis obligé de constater que bon nombre des jeunes que j’accompagne n’ont jamais eu ce qui pour la plupart des parents coule de source. » et tout le reste de l’article, dans ces moindres détails… … … … … (4 fois 3 points de suspension quand même)
    Laurent ta pensée, ton écriture, tout cela m’impressionne…
    Mais je respecte tellement ton authenticité, tu ne triches pas, tu es ! Avec force, sans ambiguïté, tu te mets à poil.
    Tu m’impressionnes.
    je t’embrasse bien fort💖
    Co

    Aimé par 1 personne

    • Merci Corinne j’ai vraiment beaucoup de défauts (comme trop utiliser les points de suspension) 😆 Mais c’est vrai que ma vie est assez riche et complexe et mon absence de filtre assez patente pour pouvoir vous livrer sans aucune censure ni exagération ce qu’est ma vie dans ses aspects les plus pitoyables comme dans les moments sympas voire parfois intenses. 🙂 Grosses bises de l’homme qui se met à poil et qui met pas mal de gens à rebrousse poil ! 😆

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s