L’amour du métier et vice-versa

Pour ce lundi insolite nous repartons dans un pays dont nous avions parlé il y a quelques mois à l’occasion de la sortie d’un dessin animé reposant sur les exploit d’un homme et de son phallus. Oui souvenez-vous de ce cartoon pour enfants qui avait fait un petit tollé sur place et un gros buzz dans les autres pays.

Nous revenons donc au Danemark, pays qui semble avoir un rapport à la sexualité plutôt décomplexé.

Nous sommes le 24 mai dernier, c’est à dire il y a une semaine jour pour jour. Il est 8h30 et un reportage très spécial va être diffusé. Louise Fischer, une journaliste de la station danoise radio 4 a en effet décidé de couvrir la réouverture des clubs échangistes en allant visiter l’un d’entre eux histoire d’évoquer les ressentis des habitués face à cette nouvelle phase du déconfinement tout en voulant donner un aperçu de ce qui s’y passe vraiment. En début de reportage un message demande d’éloigner les enfants et les oreilles trop prudes du poste de radio non pas à cause de ce qui va être dit mais plutôt de ce qui va être fait.

De sa propre initiative, la reporter a en effet décidé de sauter le pas en se faisant expliquer les règles de ce type de lieu avant de se livrer elle-même à des ébats sexuels tout en continuant d’enregistrer son sujet. « Peux-tu décrire ce que tu vois juste maintenant ? », l’entend-on demander à son partenaire, au milieu de sons explicites et de commentaires salaces.

Cette affaire bien loin de mettre un terme à la carrière de Louise a eu un effet inverse. La journaliste a en effet reçu jeudi dernier les lauriers de ses chefs pour son sujet. « Je trouve que c’est bien quand nos reporters essaient d’expérimenter le journalisme de façon différente », a défendu Tina Kragelund, la responsable des programmes de Radio 4. « On peut toujours faire ce qui est attendu par les auditeurs mais aussi les surprendre et leur donner de nouveaux angles et le faire de façon nouvelle », a-t-elle raconté au quotidien Jyllands-Posten.

Pour ma part je trouve cela très courageux pour une femme d’afficher sa sexualité de façon si forte et directe mais avant tout sans vouloir être prude ce qui n’est pas mon cas, je me demande pourquoi il était si important de diffuser le reportage à 8h30… 😯

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s