Quand la musique est bonne…

Aujourd’hui je devais faire une prise de vue pour un projet bien particulier mais j’ai commencé à ranger autour de mon bureau et du coup je n’en avais plus le temps. Je me suis donc résigné à retourner piocher dans mes archives inédites.

Mais quitte à fouiller dans le passé, autant exhumer les bons souvenirs. La photo ci dessous est pour moi un bon exemple d’instant de bonheur figé. C’était il y a de cela quelques années avant le virus avant la fermeture des salles et des scènes. C’était la fête de la musique au village. Mon petit hameau est très réputé pour sa fête de la musique (oui je ne veux pas écrire cela au passé car je veux croire à un retour de la normalité). Nous disposons de 5 scènes et de nombreux groupes talentueux de l’aire urbaine posaient leurs candidatures pour y jouer.

C’est sans doute pour varier les registres et pour avoir de vrais artistes et non pas des abrutis faisant un karaoké pensant être des stars que l’association qui gère cet événement a fait venir le groupe Phénix. Au moment où j’ai pris la photo ils jouaient un de leurs titres phares : Immortal flame .

Je me souviens être allé faire un tour à la fête de la musique avec mon Rolleiflex chargé avec du film HP5 que j’allais pousser à 800 iso. J’ai ainsi trainé mes pattes de scène en scène sans rien voir ni rien entendre qui m’inspire beaucoup. Je me préparais à partir lorsque j’ai entendu le sol vibrer, un bon ronflement d’ampli, un riff énervé. Face à cela, tout comme la proverbiale phalène, je ne pouvais que me diriger vers la flamme et ce soir là si je ne me suis pas brulé les ailes faute d’être un papillon de nuit, je me suis bien bousillé les tympans.

Je suis en effet resté pendant tout le concert comme hypnotisé par cette découverte; il existait dans ma région proche un vrai groupe de rock métal qui tenait la route. Jusqu’ici je pensais que seul le groupe Ange qui fait partie de mon ADN était digne d’intérêt mais cette nuit me prouvât le contraire en éveillant mon intérêt pour la scène locale et aussi chose inouïe, pour le métal.

J’étais donc là comme abasourdi, vibrant de tout mon corps et balbutiant sans arrêt « non c’est pas vrai… » j’en avais oublié le cube qui pendait autour de mon cou. Mais au bout d’un moment mon instinct de photographe reprit le dessus me permettant de voir et de saisir cet instant magique où l’on voit un peu la communion entre le mec au premier rang qui était encore plus parti que moi et le musicien qui lui envoyait sa dose de vibrations à travers son solo de guitare électrique.

Rolleiflex T, HP5 120 poussée à 800 iso

La suite immédiate pour moi cela a été les acouphènes puis découvrir la photo un peu floue mais justement très bien comme ça puis chaque année après cela revenir écouter Phénix à la fête de la musique. Pour le groupe c’est 4 albums que je possède tous et que j’ai fait signer.

Voilà c’était un souvenir net à travers une photo un peu floue, histoire de se rappeler qu’il y avait une vie avant cette catastrophe et qu’elle finira bien par reprendre avec ou sans parenthèses.

2 réactions sur “Quand la musique est bonne…

  1. Une bonne musique , une bonne sono ou quelques fois les basses te prennent au creux de l’estomac … c’est vrai que c’est chouette 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s