Le chevalier Defekator

defakator

Aujourd’hui je vais vous parler d’une chaine YouTube qui sous un nom très bourrin « DEFEKATOR », poursuit avec courage une mission de service public des plus indispensable: la lutte contre la désinformation, les théories farfelues bref, contre l’obscurantisme qui prospère depuis qu’Internet permet à n’importe quel crétin un peu charismatique de répandre ses idées bancales ou nauséabondes. 🙄

Cet ingénieur qui a le courage de mener ce combat presque seul a déjà pas mal payé de sa personne et a reçu de nombreuses menaces de violence et de mort. Car oui, l’ennui quand on tente de raisonner des abrutis, c’est qu’ils deviennent hostiles, menaçants voire violents. Du coup le créateur de cette chaine porte un masque un peu ridicule contrairement au contenu de sa chaine.

En effet, Defekator ne se limite pas à l’utilisation de l’humour pour décrédibiliser ses adversaires. Defekator va bien au delà en affichant beaucoup de respect pour ses détracteurs et en leur répliquant de façon complète, construite et surtout très argumentée comme seul peut le faire un homme de science, ce qu’il est par son métier.

Defekator manifeste aussi un certain militantisme éclairé qui montre qu’il n’est pas un instrument des autorités comme certains le prétendent. Son travail sur l’énergie de demain où il dénonce avec brio les absurdités de la politique du tout nucléaire, en est une preuve éclatante.

Du coup ses émissions sont peut être un peu longues mais entre son humour savamment dosé et sa façon de vulgariser les théories et concepts scientifiques, on ne s’ennuie pas une seule seconde. A l’époque où l’on donne des distinctions nationales à des mauvais artistes sans talent ni avenir, la nation se devrait de reconnaitre les efforts des personnes qui luttent avec courage contre les manipulations de l’opinion publique et la stupidité humaine. Si ça ne tenait qu’à moi, Defekator serait chevalier de la légion d’honneur.

Le dernier épisode en date sur les extraterrestres est une vraie pépite surtout à la fin où un twist final opéré de main de maître vient nous couper le souffle.

Reste que l’on ne peut que s’inquiéter lorsque l’on découvre l’ampleur de la stupidité de certaines personnes voire de groupes entiers constitués en collectifs ou associations. Cela fait par exemple froid dans le dos d’apprendre qu’à notre époque où nous sommes noyés d’images satellites et où nous avons assez étudié à l’école pour connaitre quelques principes physiques de base, une petite partie de l’humanité croit que la terre est plate.

Ils se regroupent même en associations dans de nombreux pays dans le monde. 😯

Alors si vous avez une heure à perdre et bien installez-vous et regardez cette vidéo, vous ne serez pas déçu et ça ce n’est pas une fake news ! 😎

 

Histoire de planter le décor…

imagireel

Depuis quelques jours je ressens une fatigue d’une rare intensité. Il faut dire que travailler toute la journée avec des enfants présentant des problématiques diverses et variées, et ce, sans avoir eu de vacances depuis la reprise le 22 aout dernier, et bien ça fait long ! 🙄

Alors ce soir je dois parler de quelque chose de personnel tout en restant court afin d’éviter de m’écrouler sur mon clavier.

Alors tiens pourquoi ne pas commencer par me présenter dans les grandes lignes ? J’ai la quarantaine bien sonnée, juriste de formation (maitrise en droit privé), je suis tombé par hasard dans le social et faute de trouver un emploi voire de décrocher un simple entretien d’embauche dans le secteur du droit (et ce,malgré presque une centaine d’envois de CV), j’ai décidé après quelques moments agréables d’en faire mon métier en passant un D.E

Voilà c’est tout, rien d’autre, père décédé je suis resté avec ma mère pour ne pas la laisser seule et aussi pour continuer à vivre dans la seule maison que j’ai toujours connue.

Le reste ? ben rien, des goûts peu originaux, des passions multiples et peu productives du fait de ma paresse, et surtout une très grande solitude pas totalement choisie mais entièrement assumée. Un seul ami que je vois tous les deux mois, pas de relations sentimentales car après deux échecs amoureux et baignés des idées de certains philosophes, je ne crois plus ni en l’amour ni en la fidélité.

Ajoutons à cela une tendance à me sentir toujours jugé par les autres, que du coup j’évite d’autant plus, une multitudes de complexes et pour couronner le tout un physique en accord avec le tout.

Bref, le genre de gars qui doit utiliser le grand hygiaphone (Internet) pour parler aux autres.

Ce ne donne pas envie de lire la suite, c’est clair. Mais voilà, je ne veux pas mentir sur qui je suis : Je n’ai rien réussi de formidable dans ma vie, je ne possède rien ni aucun talent. Je ne suis rien et je ne ressemble à rien.

Face à mes échecs et à cette peur omniprésente qui gouverne ma vie il ne me reste qu’un espoir, écrire pour moi-même afin de faire quelque chose avec mes riens.

Ce qui est d’ailleurs le slogan de ce blog.

A trop bientôt pour la suite !

La course à la bière

181022

Pour ce second lundi insolite, nous revenons en France mais nous restons dans la thématique de la bière avec cet article qui a pour but de vous présenter une nouvelle manifestation sportive quelque peu insolite.

Il s’agit bien sûr du « Run and Beer Day » testée samedi dernier à Saint Mard en Seine et Marne.

Voici d’ailleurs le lien vers le site officiel de l’évènement

Ce genre de course où les coureurs doivent boire des bières tous les 3km, n’est pas nouveau. Cela existe bien sûr en Belgique mais aussi ailleurs.

Par contre ces manifestations bien franchouillardes sont de plus en plus tournées vers les bières locales et artisanales. Les mérites de la consommation en circuit court sont aussi mis en valeur par toute une gamme de petite restauration élaborée avec des produits du terroir.

Ajoutons à cela que 40% des inscrits sont des femmes et que le but n’est pas d’être bourré, et on obtient une manifestation à la fois sympathique et militante.

Bref de quoi me redonner envie de faire du sport… Hélas les organisateurs ne savent pas encore si ils vont refaire une édition, le bilan reste encore à faire… 🙄

Ruelle anonyme

L’année dernière à la même époque, je consacrais tous mes mardis après midi  à arpenter les rues de la ville avec mon Yashica Mat baroudeur pour chercher des endroits isolés et intéressants. C’est ainsi que je me suis retrouvé dans des endroits isolés et insolites pourtant proches du centre. Cette quête a duré quelques temps mais s’est arrêtée provisoirement faute au temps (pluie) et faute de temps.

Voici un extrait de cette série encore en cours :

street

Yashica Mat 124G, HP5, Ilfotec HC développement rotatif à 1+47

Tuto 1 : Changer la batterie d’une tablette

181020

Pour commencer et pour être très clair, que cela soit dit: je déteste ces tablettes qui ont envahi notre quotidien depuis quelques années. Au delà du fait que l’on ne peut pas faire grand chose avec, qu’elles ne sont que des gros téléphones portables avec lesquels on ne peut pas téléphoner et que l’ensemble du dispositif est calculé pour pousser à l’achat de logiciels pourris et superfétatoire qui appellent à acheter d’autres logiciels du même genre (une pub après chaque exercice ou niveau), on peut aussi ajouter que ces gadgets destinés aux mous du bulbe, sont conçus de façon à tomber en panne très vite. Et cela commence par la batterie qui au bout de deux ans en cas d’usage intensif ne peut plus être rechargée.

Ma mère âgée de plus de 80 années, jalouse de me voir toujours trainer sur Internet a découvert ces saletés chez ma sœur et s’est mis dans la tête de s’en faire offrir une. Cela a été chose faite il y a deux noëls.

Du coup chaque fois que je rentre chez moi, je retrouve ma mère qui zone sur YouTube pour écouter ses vieux standards tout en tricotant avec le chat planté devant elle. La pauvre bête observe le tout en se demandant pourquoi il est de plus en plus dur de se faire servir des croquettes. 😆

Forcément à force d’usages intensifs, cette tablette est tombée en panne de batterie.  Arrivé à ce stade il existe deux choix ; balancer au recyclage ou tenter de réparer en se fiant aux indications données sur un tuto YouTube que voici :

C’est la seconde chose que j’ai tenté en achetant un kit sur Ebay Allemagne avec une vraie batterie de la marque le tout pour 27 euros frais de port compris. (Numéro de l’objet eBay :142624978674)

J’ai tenté l’opération un vendredi soir en sortant du pub après pas mal de bières. Et bien croyez le ou non, mais même dans ces conditions et sans jamais avoir ouvert un appareil électronique, j’ai réussi cette réparation avec brio en moins de 15 minutes! 😯

Par contre histoire d’étoffer ce tuto je voudrais faire les observations suivantes :

  • Les outils en plastique du kit qui servent à ouvrir la coque ne peuvent servir qu’une fois car ils s’usent en un seul usage.
  • Les petits tournevis en métal du kit ne valent rien non plus, mauvais métal chinois qui se désagrège quand une vis est trop serrée, du coup il vaut mieux avoir son propre tournevis cruciforme #00 (j’en ai un pour les réparations sur mes petits appareils photo argentique)
  • Faire bien attention pour dégager les nappes, ne pas forcer et bien regarder sur le tuto le geste du petit tournevis plat qui vient lever ce clapet qui fait tenir ces nappes en compression.

Si vous faites bien attention à tout ça et à ne pas oublier les vis de la batterie (ça a été mon cas et c’est là que j’ai vu que l’outil de démontage de plastique ne marchait plus), si vous faites aussi attention à bien serrer les bords pour « reclapser » correctement la coque, et bien ce geste est tout à fait à votre portée. Alors n’hésitez pas à le faire pour vous ou vos ami(e)s !

En effet avec ce tuto et ses références vous pouvez remplacer la batterie de votre tablette pour bien moins cher que dans un centre de réparation et en plus de cela vous êtes sûrs d’avoir une batterie de qualité car de la marque du fabriquant.

Que l’on croie ou non  à l’obsolescence programmée, un sou reste un sou, non ? 😉

Archive du 25 février 2011

La photo du vendredi 25 février 2011

« Sur la route des vacances »

fallangel

Et on commence les archives ! Été 2011 au Rolleiflex, pas de mise en scène, l’oiseau mort était là où je l’ai photographié.

Cette photo devait être le début d’une série nommée « morditérannée » montrant le coté sombre des vacances en bord de mer, mais hélas je me suis arrêté à six photos donc pas assez pour boucler ma série. 🙄

XXX Holic

watanouk

L’anime XXX Holic se devait d’être le premier anime (prononcer « animé »)  que je devais présenter sur ce blog.

Son personnage principal, Kimihiro Watanuki est en effet à la fois un de mes pseudos sur le web et l’un de mes personnages préféré pour de nombreuses raisons dont la première étant que nous sommes tous deux nés le premier avril.

Cet anime créé à partir du manga publié en trois séries de 2003 à 2013 a donné lieu à trois saisons de l’anime: XXX holic diffusé en 2006, XXXHolic Kei (Kei signifiant « suite ») diffusé en 2008, XXX HoLic Shunmuki, une OAV qui est une suite directe de la seconde saison et enfin  XXX HoLic Rou, constitué d’un unique OAV diffusé en 2010 qui vient achever la série.

Il faut aussi ajouter à cela un anime long métrage XXXHolic : Le Songe d’une nuit d’Été  sorti sur les écrans en 2005 et un drama de huit épisodes diffusé en 2013 sur le chaine japonaise WOWOW.

L’univers de cet anime tourne autour de Kimihiro Watanuki, « Watanuki » est son nom de famille dans la série son nom s’écrit avec les kanji suivant :  四月一日 qui en fait sont les kanji de la date du premier avril. Je précise que je ne mets pas de « s » aux mots japonais (donc kanji et pas kanjis). Ce qui est étonnant c’est que la plupart des japonais avec lesquels j’ai discuté par Internet et qui m’ont interrogé sur mon pseudo 四月一日 ne savaient pas que cette date pouvait se lire « watanuki ». Le japonais est une langue très complexe surtout à l’écrit… 🙄

Watanuki Kimihiro est frappé par une malédiction qui se résume par sa capacité à voir les esprits et autres monstres invisibles pour le reste des humains. Cette particularité le marginalise tout en créant des situations très comiques amplifiées à l’écran par des distorsions, cris et gesticulations bien dosées. Un jour alors qu’il est poursuivi par un mauvais esprit, Watanuki pose sa main sur une porte en bois ce qui a pour effet de chasser son assaillant.Cette porte est celle de la boutique cachée de Yuko Ichihara un genre de sorcière moderne qui rend des services aux personnes qui ont des soucis avec le surnaturel en demandant une contrepartie souvent insolite. Yuko propose alors à Watanuki de l’aider à ne plus voir les esprits et autres créatures qui lui pourrissent la vie, en échange il doit se travailler comme domestique à la boutique.

Très vite la série va s’enrichir avec de multiples personnages attachants et complexes. L’histoire quant à elle, va se développer en alternant des épisodes tour à tour drôles, contemplatifs et parfois sombres et effrayants.

J’aime tant cette série originale et pleine de nuances, que je me la repasse en intégralité deux fois par an. J’ai même acheté des goodies à commencer par un Mokona noir :

mokona

Je vous laisse avec le générique de la première saisons, histoire de vous donner l’envie de découvrir cet univers. 😎