Ruelle anonyme

L’année dernière à la même époque, je consacrais tous mes mardis après midi  à arpenter les rues de la ville avec mon Yashica Mat baroudeur pour chercher des endroits isolés et intéressants. C’est ainsi que je me suis retrouvé dans des endroits isolés et insolites pourtant proches du centre. Cette quête a duré quelques temps mais s’est arrêtée provisoirement faute au temps (pluie) et faute de temps.

Voici un extrait de cette série encore en cours :

street

Yashica Mat 124G, HP5, Ilfotec HC développement rotatif à 1+47

Tuto 1 : Changer la batterie d’une tablette

181020

Pour commencer et pour être très clair, que cela soit dit: je déteste ces tablettes qui ont envahi notre quotidien depuis quelques années. Au delà du fait que l’on ne peut pas faire grand chose avec, qu’elles ne sont que des gros téléphones portables avec lesquels on ne peut pas téléphoner et que l’ensemble du dispositif est calculé pour pousser à l’achat de logiciels pourris et superfétatoire qui appellent à acheter d’autres logiciels du même genre (une pub après chaque exercice ou niveau), on peut aussi ajouter que ces gadgets destinés aux mous du bulbe, sont conçus de façon à tomber en panne très vite. Et cela commence par la batterie qui au bout de deux ans en cas d’usage intensif ne peut plus être rechargée.

Ma mère âgée de plus de 80 années, jalouse de me voir toujours trainer sur Internet a découvert ces saletés chez ma sœur et s’est mis dans la tête de s’en faire offrir une. Cela a été chose faite il y a deux noëls.

Du coup chaque fois que je rentre chez moi, je retrouve ma mère qui zone sur YouTube pour écouter ses vieux standards tout en tricotant avec le chat planté devant elle. La pauvre bête observe le tout en se demandant pourquoi il est de plus en plus dur de se faire servir des croquettes. 😆

Forcément à force d’usages intensifs, cette tablette est tombée en panne de batterie.  Arrivé à ce stade il existe deux choix ; balancer au recyclage ou tenter de réparer en se fiant aux indications données sur un tuto YouTube que voici :

C’est la seconde chose que j’ai tenté en achetant un kit sur Ebay Allemagne avec une vraie batterie de la marque le tout pour 27 euros frais de port compris. (Numéro de l’objet eBay :142624978674)

J’ai tenté l’opération un vendredi soir en sortant du pub après pas mal de bières. Et bien croyez le ou non, mais même dans ces conditions et sans jamais avoir ouvert un appareil électronique, j’ai réussi cette réparation avec brio en moins de 15 minutes! 😯

Par contre histoire d’étoffer ce tuto je voudrais faire les observations suivantes :

  • Les outils en plastique du kit qui servent à ouvrir la coque ne peuvent servir qu’une fois car ils s’usent en un seul usage.
  • Les petits tournevis en métal du kit ne valent rien non plus, mauvais métal chinois qui se désagrège quand une vis est trop serrée, du coup il vaut mieux avoir son propre tournevis cruciforme #00 (j’en ai un pour les réparations sur mes petits appareils photo argentique)
  • Faire bien attention pour dégager les nappes, ne pas forcer et bien regarder sur le tuto le geste du petit tournevis plat qui vient lever ce clapet qui fait tenir ces nappes en compression.

Si vous faites bien attention à tout ça et à ne pas oublier les vis de la batterie (ça a été mon cas et c’est là que j’ai vu que l’outil de démontage de plastique ne marchait plus), si vous faites aussi attention à bien serrer les bords pour « reclapser » correctement la coque, et bien ce geste est tout à fait à votre portée. Alors n’hésitez pas à le faire pour vous ou vos ami(e)s !

En effet avec ce tuto et ses références vous pouvez remplacer la batterie de votre tablette pour bien moins cher que dans un centre de réparation et en plus de cela vous êtes sûrs d’avoir une batterie de qualité car de la marque du fabriquant.

Que l’on croie ou non  à l’obsolescence programmée, un sou reste un sou, non ? 😉

Archive du 25 février 2011

La photo du vendredi 25 février 2011

« Sur la route des vacances »

fallangel

Et on commence les archives ! Été 2011 au Rolleiflex, pas de mise en scène, l’oiseau mort était là où je l’ai photographié.

Cette photo devait être le début d’une série nommée « morditérannée » montrant le coté sombre des vacances en bord de mer, mais hélas je me suis arrêté à six photos donc pas assez pour boucler ma série. 🙄

XXX Holic

watanouk

L’anime XXX Holic se devait d’être le premier anime (prononcer « animé »)  que je devais présenter sur ce blog.

Son personnage principal, Kimihiro Watanuki est en effet à la fois un de mes pseudos sur le web et l’un de mes personnages préféré pour de nombreuses raisons dont la première étant que nous sommes tous deux nés le premier avril.

Cet anime créé à partir du manga publié en trois séries de 2003 à 2013 a donné lieu à trois saisons de l’anime: XXX holic diffusé en 2006, XXXHolic Kei (Kei signifiant « suite ») diffusé en 2008, XXX HoLic Shunmuki, une OAV qui est une suite directe de la seconde saison et enfin  XXX HoLic Rou, constitué d’un unique OAV diffusé en 2010 qui vient achever la série.

Il faut aussi ajouter à cela un anime long métrage XXXHolic : Le Songe d’une nuit d’Été  sorti sur les écrans en 2005 et un drama de huit épisodes diffusé en 2013 sur le chaine japonaise WOWOW.

L’univers de cet anime tourne autour de Kimihiro Watanuki, « Watanuki » est son nom de famille dans la série son nom s’écrit avec les kanji suivant :  四月一日 qui en fait sont les kanji de la date du premier avril. Je précise que je ne mets pas de « s » aux mots japonais (donc kanji et pas kanjis). Ce qui est étonnant c’est que la plupart des japonais avec lesquels j’ai discuté par Internet et qui m’ont interrogé sur mon pseudo 四月一日 ne savaient pas que cette date pouvait se lire « watanuki ». Le japonais est une langue très complexe surtout à l’écrit… 🙄

Watanuki Kimihiro est frappé par une malédiction qui se résume par sa capacité à voir les esprits et autres monstres invisibles pour le reste des humains. Cette particularité le marginalise tout en créant des situations très comiques amplifiées à l’écran par des distorsions, cris et gesticulations bien dosées. Un jour alors qu’il est poursuivi par un mauvais esprit, Watanuki pose sa main sur une porte en bois ce qui a pour effet de chasser son assaillant.Cette porte est celle de la boutique cachée de Yuko Ichihara un genre de sorcière moderne qui rend des services aux personnes qui ont des soucis avec le surnaturel en demandant une contrepartie souvent insolite. Yuko propose alors à Watanuki de l’aider à ne plus voir les esprits et autres créatures qui lui pourrissent la vie, en échange il doit se travailler comme domestique à la boutique.

Très vite la série va s’enrichir avec de multiples personnages attachants et complexes. L’histoire quant à elle, va se développer en alternant des épisodes tour à tour drôles, contemplatifs et parfois sombres et effrayants.

J’aime tant cette série originale et pleine de nuances, que je me la repasse en intégralité deux fois par an. J’ai même acheté des goodies à commencer par un Mokona noir :

mokona

Je vous laisse avec le générique de la première saisons, histoire de vous donner l’envie de découvrir cet univers. 😎

 

Extrêmes culinaires

Parmi mes multiples passions et centres d’intérêts, les plats exotiques et de prime abord, choquants, tiennent une place de choix.

Je suis par exemple fasciné par la façon dont l’homme a maitrisé la fermentation en cultivant des bactéries pour modifier et conserver sa nourriture avec tous ses apports nutritionnels.

En clair je mange et j’apprécie le natto japonais dont le gout ressemble à du camembert bien fait versé sur des poids chiches et si un jour j’en ai l’occasion je suis prêt à goûter à presque tout ce que l’homme a produit.

Si vous voulez étendre votre culture dans ce domaine ou juste frissonner en découvrant des mets improbables qui vous donneront envie de vomir tout en vous fascinant, je vous conseille la chaine de l’étrange popcorn sur You tube qui fait le tour de ce vaste domaine sans trop dire de bêtises ni exagérer. Voici un exemple ci-dessous :

 

Un été sans fin

181016

Ce soir encore je suis devant mon écran en T shirt, il est 18h14 la porte fenêtre est ouverte et un air sec et chaud (25 degrés) s’est installé dans mon petit QG.

Ayant en mémoire près de quarante automnes je n’arrive pas à me souvenir d’une telle situation et bien sûr je pense comme le premier quidam au réchauffement climatique, parfait coupable pour cette étrange situation.

Mais voilà, selon les spécialistes, ce genre d’évènement n’est vraiment inquiétant voire alarmant, que si il se répète plusieurs années de suite. Pour l’instant cette succession exceptionnelle d’anticyclones n’est donc pour les scientifiques qu’un caprice de la nature

Caprice de la nature, un terme que l’on ne va tout de même pas utiliser pour parler des onze morts dans l’Aude suite aux inondations des deux derniers jours…

Quant à moi je ne suis pas météorologue ni climatologue mais les hivers de plus en plus doux sont à mes yeux suffisants selon les critères de ces scientifiques (répétition) pour comprendre que notre planète atteint ses limites.

Le pire dans tout cela c’est de penser que les gaz à effet de serre responsables de la situation présente sont ceux que l’homme a produit de 1970 à 2000. Alors imaginez ce qui va se passer quand les émissions de carbone de 200 à 2030 vont se pointer au guichet pour présenter leur douloureuse addition…

Niveau conséquences, plus de neige, donc plus besoin de changer de roues en hiver ça c’est sympa, mais par contre plus de repos pour la nature et au final, sans doute un gros dérèglement à prévoir du coté du vivant animal comme végétal.

Bref ce monde est en train de mourir.

Je suis bien content de ne pas avoir d’enfants et j’espère que lorsque l’homme sera arrivé au bout de son auto-destruction, la planète reprendra vie fermant derrière elle la douloureuse parenthèse des grands singes à poils ras.

 

Une raison de plus d’avoir un chien

m181015

Pour ce premier lundi insolite, nous allons au Texas dans la région de Houston où un couple, Megan et Steve Long ont lancé une entreprise peu banale. 😯

Alors que leur vieux Rottweiller Rocky commençait a avoir des problèmes de digestion, la famille Long a cherché à trouver une solution pour lui venir en aide. Le problème c’est qu’aucun médicament ne semblait répondre aux besoins de leur chien.

C’est alors qu’en 2007 leur est venue l’idée un peu folle de fabriquer un produit appétant pour les chiens et contenant du safran des Indes qui fait des merveilles pour le système digestif des chiens (et des humains d’ailleurs). Ce produit est un liquide constitué de viandes de légumes et d’épices sélectionnées et peut être bu pur ou versé sur la nourriture. Il est est fabriqué avec un appareillage très proche de celui des brasseurs.

C’est donc pour cette raison que ce couple a eu pour idée d’appeler leur produit bière pour chien. Bien que sans alcool, ce produit est vendu en canettes en métal et se décline en trois gammes aux noms très parlants dont une qui est un jeu de mot foireux en clin d’œil à la dénomination Indian Pale Ale (IPA). Cette bière pour chien nommée : IPA lot in the yard se lit « I pee a lot in the yard » ce qui se traduit par « je pisse beaucoup dans la cour. » 😆

Aujourd’hui, soit 11 ans plus tard, ces bières pour chien Good Boy sont vendues dans plus de 600 animaleries, bars et restaurants où les clients du coup boivent une bière en même temps que leurs chiens et ce marché ne cesse de prendre de l’essor.

A quand la vente en France ? 🙄

DIY 1 : Refaire un blog pour un nouveau départ ?

Une fois de plus je vais tenter de reprendre ce travail aussi vain que chronophage : la gestion d’un blog perso.

Cette entreprise qui a des relents de mégalomanie futile, n’a pour but que de m’aider à retrouver un plaisir oublié par des années de paresse et de consommation passive des contenus Internet ; le plaisir d’écrire librement et d’envoyer le tout non signé dans une bouteille à la mer grâce au grand hygiaphone global.

Pour ce faire, je relance l’ancien concept auto disciplinant du contenu fixe selon le jour de la semaine. Ce nouvel espace que j’ai passé en formule payante me fournira l’espace et la logistique pour concrétiser mes envies et pour faire évoluer mon concept.

Voilà tout est dit…

Reste à voir si je vais tenir ma résolution.